Baromètre Politique : un mouvement social qui provoque un recul de la popularité de l’exécutif

La vague de décembre du baromètre Ipsos pour Le Point est marquée par une nette dégradation des cotes de popularité d’Emmanuel Macron (29%, -4 points) aussi bien que d’Edouard Philippe (28%, -4 points), dans un contexte de mobilisation sociale face au projet de réforme des retraites annoncé par le Gouvernement. A noter toutefois que la popularité des principaux ministres reste en revanche globalement stable dans ce contexte difficile.

Auteur(s)

  • Federico Vacas Directeur Adjoint du département Politique et Opinion - Public Affairs
  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Ipsos Public Affairs
Get in touch

La popularité du chef de l’Etat recule de 4 points en décembre

Avec 29% de jugements favorables sur son action, la popularité d’Emmanuel Macron recule de 4 points par rapport au mois dernier, et au total de 7 points depuis la vague de septembre et la rentrée politique. Parallèlement, 67% des Français portent un jugement défavorable sur l’action du chef de l’Etat, en hausse de 4 points.

Ce recul est marqué aussi bien parmi les sympathisants de gauche (20%, -3 points) que chez les proches de LR (37%, -5 points) ou du RN (5%, -5 points). En revanche, pas de recul parmi les sympathisants LREM qui continuent massivement à soutenir le président de la République (93%, stable) face au mouvement social. A noter aussi des reculs très marqués chez les 35-44 ans (23%, -13 points), mais aussi chez les 70 ans et plus (38%, -11 points), de même que chez les détenteurs d’un diplôme du supérieur (31%, -12 points). Enfin, on relève aussi une forte chute de la popularité d’Emmanuel Macron au sein de l’agglomération parisienne (32%, -15 points), peut-être en lien avec les difficultés rencontrées au quotidien dans les transports par les Franciliens.

La popularité du Premier ministre suite une pente parallèle à celle du chef de l’Etat : il perd 4 points de jugements favorables à 28%, alors que les opinions défavorables progressent de 5 points pour s’établir à 66%. Edouard Philippe connaît une chute plus marquée qu’Emmanuel Macron au PS (20%, -9 points) et chez LR (39%, -7 points) mais reste lui aussi stable parmi les sympathisants LREM à 88%.

Les principaux ministres résistent mieux que le duo exécutif

On ne retrouve en revanche pas cette nette tendance à la baisse parmi les membres du Gouvernement dans le baromètre. Jean-Yves Le Drian reste le ministre le plus populaire avec 33% de jugements favorables (-1 point), en quatrième position de l’ensemble des personnalités testées. Il devance nettement Bruno Le Maire (24%, -1 point) et Jean-Michel Blanquer (24%, +2 points). Plus bas dans le classement, seule Agnès Buzyn connaît un recul significatif de 2 points à 16%, sans doute en lien avec le mouvement social dans les hôpitaux. Auprès des seuls sympathisants LREM, les ministres enregistrent de fortes progressions en décembre : +18 points pour Jean-Michel Blanquer à 63%, +17 points pour Jean-Yves le Drian à 71%, +16 points pour Gérald Darmanin à 58%, +14 points pour Marlène Schiappa à 57%, +10 points pour Christophe Castaner à 61%, +9 points pour Agnès Buzyn à 56%, +8 points pour Muriel Pénicaud à 43%...


Voir le baromètre de l'action politique Ipsos / Le Point depuis 1996 :

Fiche technique : enquête réalisée par Ipsos pour Le Point auprès de 1001 personnes interrogées les 13 et 14 décembre 2019 et constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Federico Vacas Directeur Adjoint du département Politique et Opinion - Public Affairs
  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Ipsos Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Ipsos France