L'Indice de confiance financière IG révèle que près de la moitié des Canadiens se disent inquiets lorsqu’ils pensent à leurs finances

Près de la moitié des Canadiens se déclarent inquiets en pensant à leurs finances d'après le nouvel indice de confiance financière d’IG

L'Indice de confiance financière IG révèle que près de la moitié des Canadiens se disent inquiets lorsqu’ils pensent à leurs finances

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Ipsos Québec
Get in touch

Toronto, ON, le 28 novembre 2018 - Le monde de la finance est en constante évolution et peut s’avérer complexe. Par conséquent, une question se pose, quel est le niveau de confiance financière des Canadiens ? Selon un nouveau sondage Ipsos réalisé pour le compte d’IG Gestion de patrimoine, deux tiers des Canadiens âgés de 18 ou plus se disent satisfaits de leur situation financière actuelle. Cependant, des différences d’attitudes et de comportements sont observables entre ceux qui se disent confiants et ceux qui ne le sont pas.

Basée sur l’indice de confiance financière d’IG, l’étude révèle que les efforts qu’une personne entreprend dans la gestion de ses finances ont des répercussions sur son niveau de confiance financière. Parmi ceux qui ont une faible confiance financière, la moitié déclare ne pas avoir fait suffisamment d’efforts pour gérer leurs finances et un tiers déclare éviter de penser à leurs finances. À l’inverse, ceux qui présentent un niveau élevé de confiance financière sont beaucoup plus susceptibles d’affirmer avoir déployé des efforts pour la gestion de leurs finances.

Pour visualiser les résultats détaillés de cette étude, veuillez consulter le rapport en cliquant sur le lien « télécharger » ci-dessus ou celui au bas de cette page.

 

À propos de l’étude

Méthodologie de recherche — Les résultats présentés dans ce rapport sommaire sont issus d’un sondage Ipsos tenu du 20 au 22 octobre 2018. Un échantillon total de 1 000 répondants issus de toutes les régions du Canada ont pris part à ce sondage. Tous les sondages ont été réalisés via Internet, grâce au panel de répondants iSay d’Ipsos. Une pondération a été appliquée à l’échantillon total en fonction de l’âge, du sexe, de la région et du niveau d’éducation pour assurer que la composition de l’échantillon final soit représentative de la population adulte du Canada selon les données du recensement de Statistique Canada.

Puisque ce sondage sur Internet n’est pas considéré probabiliste, Ipsos n’applique pas de marge d’erreur globale à ce sondage. La précision des sondages non probabilistes d’Ipsos est mesurée par un intervalle de crédibilité. L’intervalle de crédibilité pour un sondage de 1 000 répondants est de ±3,5 %, dans 19 cas sur 20. Cet intervalle de crédibilité est plus grand pour les sous-groupes de la population.

Pour plus de renseignements concernant cette étude, veuillez contacter :

Sébastien Dallaire
Directeur général, Ipsos Québec
+1 514 904-4324
sebastien.dallaire@ipsos.com

 

À propos d’Ipsos

Ipsos est une firme indépendante d’études de marché dirigée et gérée par des professionnels de la recherche. Fondée en France en 1975, Ipsos a pris de l’expansion pour devenir une firme internationale de sondage jouissant d’une forte présence dans tous les marchés importants. Elle se classe au quatrième rang de l’industrie mondiale du sondage.

Regroupant des bureaux dans plus de 89 pays, Ipsos offre une expertise éclairante dans cinq domaines de recherche : les marques, la publicité et les médias; la fidélité de la clientèle; le marketing; les affaires publiques; la gestion de sondages.

Les chercheurs d’Ipsos évaluent le potentiel de marché et interprètent les tendances du marché. Ils élaborent et bâtissent des marques, et aident les clients à bâtir des relations à long terme avec leur clientèle. Ils évaluent des publicités, étudient les réponses du public à divers médias et mesurent l’opinion publique de partout dans le monde.

Ipsos est inscrite à la Bourse de Paris depuis 1999.

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Ipsos Québec

Société