Une majorité de Montréalais (59%) est insatisfaite de la performance de la nouvelle administration municipale de Valérie Plante après trois mois au pouvoir

La lune de miel de la nouvelle administration de Valérie Plante avec les électeurs n’a pas duré selon les résultats d’un sondage Ipsos-La Presse tenu auprès de 502 électeurs Montréalais.

Une majorité de Montréalais (59%) est insatisfaite de la performance de la nouvelle administration municipale de Valérie Plante après trois mois au pouvoir

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Ipsos Québec
Get in touch

Montréal, Québec — La lune de miel de la nouvelle administration de Valérie Plante avec les électeurs n’a pas duré selon les résultats d’un sondage Ipsos-La Presse tenu auprès de 502 électeurs Montréalais.

En effet, plus de la moitié (59%) des électeurs se disent insatisfaits de la performance de l’administration Plante depuis son arrivée au pouvoir, contre seulement 34% qui se disent satisfaits. Il est à noter que les Montréalais âgés entre 18 et 34 ans (50% satisfaits) sont beaucoup plus satisfaits de la performance de l’administration que ceux de 35 à 54 ans (30%) et que les 55 ans et plus (30%).

On note aussi que les très insatisfaits (24%) sont trois fois plus nombreux que les très satisfaits (8%). Par ailleurs, si l’élection de novembre dernier était à refaire, les résultats seraient très serrés, avec 40% des électeurs préférant Denis Coderre contre 37% pour Valérie Plante. Une égalité statistique.

Les bons et les moins bons coups de l’administration

L’administration Plante a tout de même marqué quelques bons coups depuis son arrivée au pouvoir. Des majorités claires de Montréalais sont satisfaits de la performance de l’administration en ce qui concerne le lancement d’un appel d’offres pour 300 nouveaux autobus de la STM (74%), l‘abandon de la Formule E à Montréal (66%) et le fait d’avoir renoncé aux trottoirs chauffants sur la rue Sainte-Catherine (51%). Par contraste, les électeurs montréalais sont insatisfaits de la hausse des taxes municipales (77%), de la hausse de certains tarifs (62%), et du déneigement cet hiver (61%). Ils sont parfaitement divisés quant à la levée de l’interdiction des pitbulls (43% satisfaits contre 44% insatisfaits).

Et, dans l’ensemble, diriez-vous que vous êtes très satisfait(e), plutôt satisfait(e), plutôt insatisfait(e) ou très insatisfait(e) de la performance de l’administration municipale de Montréal dans la gestion des dossiers suivants?

Domaines/décisionsSatisfaits (%)Insatisfaits (%)
Lancement d’un appel d’offres pour 300 nouveaux autobus de la STM74%15%
L‘abandon de la Formule E à Montréal66%21%
Renoncer aux trottoirs chauffants sur la rue Sainte-Catherine51%33%
L’abolition de l’interdiction des pitbulls42%44%
Le déneigement cet hiver35%61%
La hausse de certains tarifs (p.ex. contraventions, permis de construction, fréquentation des centres sportifs, permis pour animaux)25%62%
La hausse des taxes municipales15%77%

À propos de l’étude

Méthodologie de recherche — Les résultats présentés dans ce rapport sommaire sont issus d’un sondage d’Ipsos tenu du 2 au 6 février 2018. Un total de 502 répondants de la ville ont pris part à ce sondage. De ce nombre, 332 entrevues ont été complétées via Internet et 170 autres ont été réalisées par téléphone. Une pondération a été appliquée à l’échantillon total en fonction de l’âge, du sexe, du niveau d’éducation et de la langue pour assurer que la composition de l’échantillon final soit représentative de la population adulte de Montréal selon les données du recensement de Statistique Canada. La combinaison des deux méthodes d’entrevues permet de minimiser les risques de biais d’échantillonnage causés par l’utilisation d’un seul mode de collecte. Cette approche a été développée par Ipsos à la lumière de son expérience dans la tenue de sondages politiques à l’échelle du Canada et dans plus de 450 élections à travers le monde au fil des 20 dernières années.

En raison de la combinaison de deux modes de collecte de données, Ipsos n’applique pas de marge d’erreur globale à ce sondage.

Pour toute information supplémentaire sur cette étude, veuillez contacter :

Sébastien Dallaire
Vice-président, Ipsos Affaires publiques
+1 514 904-4324
sebastien.dallaire@ipsos.com

Pour de plus amples informations sur Ipsos, visiter le http://ipsos.ca/fr/

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Ipsos Québec

D’autres connaissances sur Secteur public

Société