Plus d’un tiers des locataires au Québec se dit exposé aux infiltrations de fumée de tabac dans leur logement

8% signalent être exposés « tous les jours » ou « presque » à de la fumée de tabac secondaire provenant des voisins; 11% disent une à plusieurs fois par semaine

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Québec
  • Chris Chhim Gestionnaire de comptes sénior, Affaires publiques
  • Nicholas Bautista-Beauchesne Gestionnaire de comptes, Affaires publiques
Get in touch

Montréal, QC, 16 mai 2022 — Les résultats d’un sondage Ipsos tenu pour le compte d’Habitations sans fumée au Québec, une initiative parrainée par l’Association des intervenants en dépendance du Québec, a révélé que plus d’un locataire sur trois (35%) signale être exposé à des infiltrations de fumée de tabac dans leur logement au cours de la dernière année. Parmi ceux-ci, 19% se disent exposés sur une base hebdomadaire ou quotidienne (8% « tous les jours ou presque »; 11% « une à plusieurs fois par semaine »), alors que 16% disent « une à plusieurs fois par mois ».

Parmi les locataires se disant exposés aux infiltrations de fumée de tabac, 16% considère que les infiltrations ont eu un impact négatif sur leur santé, où les problèmes cités les plus fréquemment sont les troubles respiratoires (77%), les allergies ou larmoiements (44%) ou les troubles de sommeil (41%).

Alors que près de la moitié des locataires (49%) au Québec disent habiter dans un logement où il existe un règlement interdisant de fumer – dont 38% où le règlement s’applique à tous les logements de l’immeuble – seulement 19% de ceux ayant signalé des infiltrations ont décidé de porter plainte après 0 à 6 mois, contrairement à 74% qui ne l’ont pas fait.

Ainsi, parmi les locataires ayant signalé des infiltrations, 6 répondants sur 10 (60%) indiquent que la situation ne s’est pas dénouée et que la problématique persiste. Cette proportion s’élève à 68% pour ceux âgés de 55 ans ou plus (vs. 57% parmi les 18-34 ans; 56% parmi les 35-54 ans). Inversement, les jeunes locataires ont davantage tendance à dire que les infiltrations ont disparues (14% parmi les 18-34 ans; 10% parmi les 35-54 ans vs. 5% parmi les 55 ans et plus).

Parmi ceux qui vivent dans un logement où une interdiction de fumer est en vigueur, 70% des locataires indiquent que cette mesure a été mise en œuvre sans problème, contrairement à 10% qui disent que celle-ci a été une source de conflits.

 

À propos du sondage

Les résultats présentés dans ce rapport sont issus d’un sondage d’Ipsos tenu pour le compte d’Habitations sans fumée au Québec, du 20 au 29 janvier 2022.  Un total de 1544 locataires Québécois(e)s âgé(e)s de 18 et plus ont été interrogé(e)s.  Une pondération a été appliquée à l’échantillon total en fonction du genre, de la langue et de la région pour assurer que la composition de l’échantillon final soit représentatif. La précision des sondages non-probabilistes d’Ipsos est mesurée par un intervalle de crédibilité. L’intervalle de crédibilité pour ce sondage est de ± 2,9%, dans 19 cas sur 20. Tous les sondages par échantillon peuvent être soumis à d’autres sources d’erreur, incluant une erreur de couverture ou de mesure.

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sébastien Dallaire
Directeur général, Ipsos Québec
+1 514 904-4324
[email protected]

Chris Chhim
Gestionnaire principal de projets
[email protected]

Nicholas Bautista-Beauchesne
Gestionnaire de recherche
[email protected]

À propos d’Ipsos

Ipsos est la troisième plus grande compagnie d’études de marché dans le monde, étant présente dans 90 pays et employant plus de 18 000 personnes.

Nos équipes de professionnels, analystes et scientifiques passionnées ont bâti des domaines d’expertise multidisciplinaires qui fournissent à nos clients une compréhension réelle et approfondie des actions, opinions et motivations des citoyens, consommateurs, patients, clients ou employés. Nous servons plus de 5 000 clients dans le monde avec plus de 75 solutions d’affaires.

Fondée en France en 1975, Ipsos est coté en bourse à Euronext Paris depuis juillet 1999. La compagnie fait partie des index SFB 120 et Mid-60 et est éligible au Service de règlement différé (SRD).

ISIN code FR0000073298, Reuters ISOS.PA, Bloomberg IPS:FP

www.ipsos.com

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Québec
  • Chris Chhim Gestionnaire de comptes sénior, Affaires publiques
  • Nicholas Bautista-Beauchesne Gestionnaire de comptes, Affaires publiques

Société