Les résidents du Saguenay-Lac-St-Jean sont plutôt optimistes face à l’avenir économique de la région, mais demeurent prudents

Les Saguenay-Jeannois sont également satisfaits du travail du gouvernement provincial ainsi que de leur administration municipale, mais s’avèrent plus critiques face au gouvernement fédéral.

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Québec
Get in touch

Montréal, QC, 1er avril 2021 — Un récent sondage mené par Ipsos pour le compte d’Ici Saguenay-Lac-Saint-Jean démontre que les Saguenay-Jeannois se sentent plus optimistes que pessimistes par rapport à la pandémie et portent un regard généralement positif vers l’avenir de l’économie, tant d’un point de vue personnel que pour le Saguenay-Lac-St-Jean.  

Optimistes en général, mais satisfaction variable envers les différents paliers de gouvernement

Par rapport à l’automne dernier, la plupart des citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont soit plus optimistes (49%) ou dans le même état d’esprit (31%) face à la pandémie. Ceci laisse 20% de la population qui sont plus pessimistes qu’avant. Le pessimisme est plus prononcé chez les jeunes: 40% des 18 à 34 ans se disent plus pessimistes qu’avant.

Une majorité des citoyens expriment leur satisfaction avec le travail du gouvernement provincial (74%) et de leur administration municipale (65%) concernant la gestion de la pandémie, tandis que 41% se disent satisfaits du travail du gouvernement fédéral.

La possibilité d’une élection fédérale pointant à l’horizon, il est à noter que seulement 21% des électeurs du Parti Conservateur, 32% des supporters du NPD et 39% des Bloquistes se disent satisfait de la gestion de crise d’Ottawa.

Covid-19, télétravail et règles sanitaires 

Parmi ceux qui travaillent, près de quatre sur dix (39%) font du télétravail au moins occasionnellement en ce moment. La plupart des télétravailleurs (80%) aimeraient continuer à le faire même une fois la pandémie terminée, mais très peu d’entre eux (16%) sont prêts à revoir leurs conditions de travail ou à accepter une diminution de salaire pour pouvoir le faire.

La grande majorité des citoyens disent suivre de près les mesures sanitaires pour prévenir la transmission de la COVID-19. Mais alors que neuf sur dix disent toujours respecter les consignes sur les voyages à l’étranger ou les masques en lieux publics, moins de la moitié disent « tout le temps » respecter la distanciation physique et sociale.

L’été s’annonce tranquille: la moitié (49%) des Saguenay-Jeannois passeront leurs vacances d’été à la maison ou au chalet, avec 11% qui feront des projets de rénovation. Certains planifient de voyager, mais la plupart se limiteront à voyager dans la région (24%) ou ailleurs au Québec (19%).

Plutôt optimistes également quant à l’avenir de l’économie régionale

Sur le plan économique, les Saguenay-Jeannois sont plutôt optimistes, mais des doutes persistent. Six sur dix (61%) sont d’accord que leur situation économique s’améliorera au cours des prochaines années et une proportion similaire (57%) voient la situation économique de la région évoluer de la même manière.

Dans l’ensemble, la population a plus tendance à penser que la protection de l’environnement doit primer sur le développement économique (46%) que l’inverse (35%), avec près de deux sur dix (18%) qui sont indécis. Les positions sont vivement influencées par la politique, alors que les supporters de partis plus à gauche sont plus enclins à accorder la primauté à la protection de l’environnement et ceux des partis de droite favorisent le développement économique.

Sur une note un peu différente mais tout de même reliée à l’activité économique et à la qualité de vie des citoyens, l’arrivée dans la région de la SQDC est vue favorablement par la moitié des citoyens (51%). Le tiers (32%) se disent défavorables et 17% sont indécis. Ces opinions assez stables sur le plan démographique: les résultats varient très peu selon l’âge, le sexe ou la région. Toutefois, un groupe est sensiblement plus ravi de la proximité de la SQDC: les consommateurs de cannabis.  Ainsi, seulement 44% de ceux qui ne consomment pas de cannabis sont favorables à sa présence dans la région, contre 72% de ceux dont la consommation est demeurée stable ou a baissé durant la pandémie, et 87% parmi ceux qui disent avoir accru leur consommation.

 

À propos du sondage

Les résultats présentés dans ce rapport sommaire sont issus d’un sondage d’Ipsos tenu pour le compte de Radio-Canada, du 15 au 19 mars 2021.  Un total de 500 résident(e)s du Saguenay-Lac-Saint-Jean âgé(e)s de 18 ans ont été interrogé(e)s.  Une pondération a été appliquée à l’échantillon total en fonction de l’âge, du sexe et du niveau d’éducation pour assurer que la composition de l’échantillon final soit représentative de la population adulte. Puisqu’un échantillon tiré d’un panel d’internaute n’est pas considéré probabiliste, Ipsos n’applique pas de marge d’erreur globale à ce sondage. La précision des sondages non-probabilistes d’Ipsos est plutôt mesurée par un intervalle de crédibilité. L’intervalle de crédibilité pour ce sondage est de ± 5,0%, dans 19 cas sur 20. L’intervalle de crédibilité est plus grand pour les sous-groupes de la population.  Tous les sondages par échantillon peuvent être soumis à d’autres sources d’erreur, incluant une erreur de couverture ou de mesure.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sébastien Dallaire
Directeur général, Ipsos Québec
+1 514 904-4324
sebastien.dallaire@ipsos.com

 

À propos d’Ipsos

Ipsos est la troisième plus grande compagnie d’études de marché dans le monde, étant présente dans 90 pays et employant plus de 16 000 personnes.

Nos équipes de professionnels, analystes et scientifiques passionnées ont bâti des domaines d’expertise multidisciplinaires qui fournissent à nos clients une compréhension réelle et approfondie des actions, opinions et motivations des citoyens, consommateurs, patients, clients ou employés. Nous servons plus de 5 000 clients dans le monde avec plus de 75 solutions d’affaires.

Fondée en France en 1975, Ipsos est coté en bourse à Euronext Paris depuis juillet 1999. La compagnie fait partie des index SFB 120 et Mid-60 et est éligible au Service de règlement différé (SRD).

ISIN code FR0000073298, Reuters ISOS.PA, Bloomberg IPS:FP

www.ipsos.com

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Québec

Société