Les jeunes québécois : faire et voir la politique autrement?

Les jeunes québécois de 18 à 30 ans accordent peu d’importance aux grands enjeux identitaires qui ont marqué les générations précédentes.

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Québec
Get in touch

Montréal, QC, 10 avril 2022 — Un sondage Ipsos-La Presse tenu auprès de 500 jeunes québécois âgés de 18 à 30 ans entre le 15 et le 21 mars 2022 démontre que les enjeux identitaires ayant marqué les générations précédentes perdent du terrain auprès de la nouvelle génération d’électeurs.

À quelques mois du déclanchement de la prochaine campagne électorale provinciale, nous voyons que seulement 16% des jeunes québécois appuient l’indépendance du Québec, dont 19% chez les francophones. Un autre 46% préfèrent le statu quo, alors que 20% veulent que le Québec obtienne plus de pouvoir mais reste dans le Canada, que 11% indiquent que ça n’a aucune importance et que 7% ne savent pas.

Dans la même veine, 48% (en baisse de 7 points par rapport à 2018) des jeunes québécois se considèrent davantage comme Québécois, contre 43% (hausse de 6 points) qui s’identifient d’abord comme Canadiens. Les deux-tiers (66%) pensent faire leur vie au Québec, ce qui représente là aussi une baisse de 6 points depuis 2018.

Ceci ne représente qu’une petite partie des résultats de cette étude sur les jeunes québécois et la politique. Les résultats détaillés de l’étude sont disponibles dans le rapport ci-dessous.       

À propos du sondage

Les résultats présentés dans ce rapport sont issus d’un sondage d’Ipsos tenu pour le compte de La Presse, du 15 au 21 mars 2022.  Un total de 500 Québécois(e)s âgé(e)s de 18 à 30 ans ont été interrogé(e)s.  Une pondération a été appliquée à l’échantillon total en fonction du genre, de la langue et de la région pour assurer que la composition de l’échantillon final soit représentative de la population québécoise de ce groupe d’âge. Puisqu’un échantillon tiré d’un panel d’internaute n’est pas considéré probabiliste, Ipsos n’applique pas de marge d’erreur globale à ce sondage. La précision des sondages non-probabilistes d’Ipsos est plutôt mesurée par un intervalle de crédibilité. L’intervalle de crédibilité pour ce sondage est de ± 5,0%, dans 19 cas sur 20. L’intervalle de crédibilité est plus grand pour les sous-groupes de la population.  Tous les sondages par échantillon peuvent être soumis à d’autres sources d’erreur, incluant une erreur de couverture ou de mesure.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sébastien Dallaire
Directeur général, Ipsos Québec
+1 514 904-4324
[email protected]

À propos d’Ipsos

Ipsos est la troisième plus grande compagnie d’études de marché dans le monde, étant présente dans 90 pays et employant plus de 18 000 personnes.

Nos équipes de professionnels, analystes et scientifiques passionnées ont bâti des domaines d’expertise multidisciplinaires qui fournissent à nos clients une compréhension réelle et approfondie des actions, opinions et motivations des citoyens, consommateurs, patients, clients ou employés. Nous servons plus de 5 000 clients dans le monde avec plus de 75 solutions d’affaires.

Fondée en France en 1975, Ipsos est coté en bourse à Euronext Paris depuis juillet 1999. La compagnie fait partie des index SFB 120 et Mid-60 et est éligible au Service de règlement différé (SRD).

ISIN code FR0000073298, Reuters ISOS.PA, Bloomberg IPS:FP

www.ipsos.com

Auteur(s)

  • Sébastien Dallaire Directeur général, Québec

D’autres connaissances sur Secteur public

Société