Le baromètre Législatives 2002 - Vague 12Enquête dans les 198 circonscriptions où le duel gauche/droite apparaît incertain

Les chiffres et résultats complets du sondage.

Le baromètre Législatives 2002 - Vague 12Enquête dans les 198 circonscriptions où le duel gauche/droite apparaît incertain

Les raisons de l'abstention au premier tour

Quelles sont, parmi les suivantes, les deux principales raisons qui expliquent que vous ne soyez pas allé voter au premier tour des élections législatives?

Base : A ceux ayant déclaré ne pas avoir été voter au premier tour des élections législatives


Ensemble%
Vous n'étiez pas disponible le jour du vote
62
Il y avait trop de candidats
24
La campagne électorale n'était pas intéressante
21
Aucun des candidats ne vous plaisait
18
C'est avant tout l'élection présidentielle qui comptait
9
Les élections étaient jouées d'avance
5
Ne se prononce pas
7

(1)
(1) Total supérieur à 100, plusieurs réponses possibles

L'intérêt pour les élections législatives

Diriez-vous que vous êtes très, assez, peu ou pas du tout intéressé par les élections législatives ?

 
Enquêtes nationales
 
Ensemble%
Rappel avant le 1er tour Législatives 5 juin %
Rappel entre les 2 tours Présidentielle 30 avril et 2 mai %
Rappel avant le 1er tour Présidentielle 12-13 avril %
Très intéressé
38
36
65
30
Assez intéressé
41
38
22
39
S/T intéressé
79
74
87
69
Peu intéressé
16
22
8
27
Pas du tout intéressé
5
4
4
4
S/T pas intéressé
21
26
12
31
Ne se prononce pas
-
-
1
-
 
100
100
100
100

Intentions de vote second tour

Pour quel candidat, parmi les suivants, y a-t-il le plus de chances que vous votiez dimanche 16 juin, au second tour des élections législatives?

 
Certains d'aller voter Exprimés %
Rappel 9 juin %
Rappel 5 juin %
Rappel 31 mai au 3 juin %
Le candidat de la gauche (PS-PC-Verts)
47
48
50
51
Le candidat de la droite (UMP-UDF)
53
52
50
49
 
100
100
100
100

29% des personnes interrogées, certaines d'aller voter, n'ont pas exprimé d'intention de vote
Les rappels d'intention de vote sont calculés sur les 198 circonscriptions incertaines et proviennent des enquêtes nationales réalisées par Ipsos

La fermeté du choix de vote au second tour

Votre choix de vote est-il définitif ou peut-il encore changer d'ici le second tour des élections législatives?
Base : Personnes ayant exprimé une intention de vote au second tour

 
Choix définitif %
Peut encore changer %
Total %
Ensemble
86
14
100
Intention de vote premier tour
Gauche
87
13
100
Droite
86
14
100

L'évolution des reports de voix entre premier et second tour dans les 198 circonscriptions incertaines

Intention de vote second tour >

Vote ou intention de votepremier tour
v

Gauche %
Droite %
NSP %
Total %
Extrême Gauche
58
10
32
100
Rappel 9 juin
86
7
7
100
Parti communiste
87
4
9
100
Rappel 9 juin
97
2
1
100
PS-Divers gauche
92
6
2
100
Rappel 9 juin
91
6
3
100
Verts
88
12
0
100
Rappel 9 juin
93
5
2
100
UDF
12
83
5
100
Rappel 9 juin
5
88
7
100
UMP
1
97
2
100
Rappel 9 juin
2
96
2
100
Divers Droite
10
87
3
100
Rappel 9 juin
6
79
15
100
FN-MNR
12
58
30
100
Rappel 9 juin
19
60
21
100
Autres Candidats
36
59
5
100
Rappel 9 juin
30
56
14
100
Abstentionnistes 1er tour
7
5
88
100
Les rappels sont calculés sur les 198 circonscriptions incertaines et proviennent des enquêtes nationales réalisées par Ipsos

La modélisation en sièges

La modélisation en sièges a été élaborée à partir des résultats du premier tour de chaque circonscription et des données du sondage pour les 198 circonscriptions incertaines ( niveau d'intentions de vote au second tour et reports de vote entre le 1er et le 2ème tour). Pour les autres circonscriptions, l'analyse des résultats du premier tour a permis de d'attribuer le siège à l'un des grands courant politique.
Cette modélisation permet d'obtenir un résultat pour chaque circonscription. Leur somme conduit à des sièges pour chaque grand courant politique (gauche, droite, extrême droite).
On a ensuite distingué les sièges " incertains ", c'est-à-dire ceux où le candidat arrivé en tête devance de moins de 4 points le candidat suivant selon le système de modélisation.
Les résultats de cette modélisation doivent être appréciés dans leur globalité et ne peuvent pas faire l'objet d'une exploitation circonscription par circonscription. Ils dépendent en effet de paramètres difficiles à connaître aujourd'hui comme le niveau de participation, et l'évolution des reports de voix d'ici au second tour.
Pour ces raisons, les résultats présentés ici le sont en fourchette afin de tenir compte de ces éléments d'incertitude. Ils ne constituent pas une prévision de la composition de la future assemblée mais permettent d'évaluer les conséquences globales du rapport de forces politiques actuel sur la répartition des sièges entre les grandes formations politiques.

La modélisation en sièges
( France métropolitaine )

 
Fourchettes
Parti communiste
14 à 22 sièges
Parti socialiste - Divers Gauche
115 à 145 sièges
Verts
1 à 5 siège(s)
UDF
24 à 30 sièges
UMP - Divers Droite
384 à 414 sièges
FN
0 siège


Les motivations du vote au second tour

Tout compte fait, souhaitez-vous qu'à l'issue des élections législatives…

 
Ensemble %
La droite dispose de la majorité la plus claire possible
43
Les résultats du premier tour se rééquilibrent en faveur de la gauche
42
Ne se prononce pas
15
 
100

Au moment de décider de votre vote au second tour, vous allez avant tout tenir compte …:

 
Ensemble %
Des personnalités des candidats présents dans votre circonscription
48
Du poids national de la gauche et de la droite dans la future assemblée nationale
41
Ne se prononce pas
11
 
100

Souhait de victoire lors des élections législatives dans sa circonscription

Lors du second tour des élections législatives, souhaitez-vous, dans votre circonscription

 
Ensemble %
La victoire de la droite UMP-UDF
42
La victoire de la gauche PS-PC et Verts
37
Ni l'un ni l'autre*
5
Ne se prononce pas
16
 
100
* Item non suggéré

Le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, un mois après sa nomination

D'une manière générale ,trouvez-vous, qu' un mois après sa nomination, le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin a pris…

 
Ensemble%
Sympathisants Gauche parlementaire %
Sympathisants Droite parlementaire %
Un très bon départ
10
2
18
Plutôt un bon départ
54
45
73
S/T a pris un bon départ
64
47
91
Plutôt un mauvais départ
14
25
1
Un très mauvais départ
4
7
1
S/T a pris un mauvais départ
18
32
2
Ne se prononce pas
18
21
7
 
100
100
100

Plus précisément, trouvez-vous que les mesures annoncées par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin vont plutôt dans la bonne direction ou plutôt dans la mauvaise direction en ce qui concerne…

 
Ensemble%
Sympathisants Gauche parlementaire %
Sympathisants Droite parlementaire %
La lutte contre L'insécurité
Vont plutôt dans la bonne direction
69
55
89
Vont plutôt dans la mauvaise direction
17
30
3
Ne se prononce pas
14
15
8
 
100
100
100

 
Ensemble%
Sympathisants Gauche parlementaire %
Sympathisants Droite parlementaire %
La baisse des impôts
Vont plutôt dans la bonne direction
57
39
80
Vont plutôt dans la mauvaise direction
28
47
9
Ne se prononce pas
15
14
11
 
100
100
100

 
Ensemble%
Sympathisants Gauche parlementaire %
Sympathisants Droite parlementaire %
L'amélioration du fonctionnement de la justice
Vont plutôt dans la bonne direction
55
46
74
Vont plutôt dans la mauvaise direction
14
21
3
Ne se prononce pas
31
33
23
 
100
100
100

 
Ensemble%
Sympathisants Gauche parlementaire %
Sympathisants Droite parlementaire %
L'évolution de la législation sur les 35 heures
Vont plutôt dans la bonne direction
42
31
59
Vont plutôt dans la mauvaise direction
27
43
12
Ne se prononce pas
31
26
29
 
100
100
100


Fiche technique :

SONDAGE EFFECTUE POUR : LE FIGARO ET EUROPE 1

DATE DU TERRAIN : Le 12 juin 2002.

ECHANTILLON : 1022 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales, dans les 198 circonscriptions incertaines.

METHODE : Echantillon interrogé par téléphone
Méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie d'agglomération et région.

La notice de ce sondage est consultable auprès de la Commission des Sondages.

Dans chacune des circonscriptions, on a proposé aux personnes interrogées les noms des candidats.
Les résultats d'intentions de vote ne sont pas une prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative de l'état du rapport de forces politiques actuel et n'interdisent aucune évolution future, notamment en fonction de l'impact de la campagne électorale. Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.
Afin de mesurer au plus près de la population des votants potentiels, les intentions de vote sont calculées sur la base des électeurs inscrits se déclarant certains d'aller voter, soit 81% des personnes interrogées.