Les jeunes et leur rapport aux livres et à la lecture en 2016

À l'occasion de la grande fête du livre pour la jeunesse "Partir en livre" organisée par le Centre national du livre pour le compte du ministère de la Culture et de la Communication, Ipsos a réalisé pour le CNL une étude portant sur les jeunes dans leur rapport au livre et à la lecture.

Les jeunes et leur rapport aux livres et à la lecture en 2016

Auteur(s)

  • Armelle Vincent Directrice de clientèle, Ipsos Connect
Get in touch

Si le livre reste le premier bien culturel des Français et la lecture l’une de leurs activités préférées, il n’en demeure pas moins que l’un comme l’autre voient leurs poids s’amenuiser, en particulier chez les plus jeunes. Pourtant, l’importance de la lecture dès le plus jeune âge, pour nourrir le futur adulte et citoyen, est primordiale. Le livre et la lecture ouvrent le chemin vers la connaissance, invitent à la découverte, aux rencontres et, en cela, offrent une véritable chance de comprendre le monde et de l’appréhender. Ils sont donc essentiels à la construction de l’individu.

Dans ce cadre, le CNL s’attache à mieux connaître le secteur dans lequel il évolue, en interrogeant ses professionnels sur leurs enjeux, leurs mutations, leurs préoccupations ou leurs attentes, mais également en s’intéressant au public, point de jonction de l’ensemble des acteurs en aval de la chaîne du livre.

1. LES PRATIQUES DE LECTURE DES JEUNES

En général :

  • La lecture prescrite est très présente : 89% des jeunes lisent des livres pour l’école ou leur travail mais l’intérêt suscité par ces livres est très mitigé et n’emporte que 52% d’agrément. Seulement 65% des élèves trouvent ces livres faciles à lire alors que 46% les trouvent ennuyeux. 
  • La lecture loisirs est également importante : 78% des jeunes lisent des livres par goût personnel dans ce cadre.
  • C’est d’ailleurs la lecture loisirs qui l’emporte en nombre de livres lus. En moyenne, les jeunes on lu 6 livres au cours des 3 derniers mois: 4 livres dans le cadre de leurs loisirs et 2 pour l’école.
  • La lecture dans le cadre des loisirs est également fréquente : 68% des jeunes lisent au moins une fois par semaine et 28% lisent tous les jours ou presque. Ils y consacrent en moyenne 3 heures par semaine. Près de la moitié de ce temps de lecture se concentre sur le week-end.


Les différences majeures entre les cibles :

  • Les filles sont plus nombreuses à lire par goût personnel que les garçons (87% vs 70%). En revanche, les garçons qui lisent par goût personnel lisent plus de livres que les filles. Finalement un nombre de livres lus sensiblement équivalent quel que soit le sexe.
  • C’est surtout selon l’âge que varient le taux de lecture et le nombre de livres lus pour les loisirs :

- En primaire, 90% des 7-11 ans lisent des livres dans le cadre de leurs loisirs, seulement 74% des 11-15 ans le font encore au collège et 69% au delà.

- Le nombre de livres lus dans le cadre des loisirs chute fortement à l’entrée au collège et poursuit sa baisse après. Les enfants de primaire lisent en moyenne 6 livres par goût personnel. Ils en lisent trois fois moins après le collège (seulement 2 livres) .

  • Ce sont les collégiennes qui lisent le plus fréquemment (40% tous les jours) et qui consacrent le plus de temps à la lecture (4h15 par semaine en moyenne). Les garçons du même âge n’y consacrent que 2h15.

2. LA LECTURE AU SEIN DES LOISIRS

En général :

  • Les jeunes pratiquent un très grand nombre d’activités dans le cadre de leurs loisirs : en moyenne, chaque semaine, ils pratiquent près de 9 activités.
  • Après la télévision (les enfants consacrent à cet écran 7h30 par semaine) c’est devant l’écran de leur smartphone que les jeunes passent le plus de temps : plus de 6h par semaine.
  • Les jeunes passent en moyenne 8h par semaine sur Internet.
  • La lecture de livres arrive ainsi en 7ème position des activités les plus pratiquées hebdomadairement :

- 68% lisent des livres par goût personnel au moins une fois par semaine
- Derrière la TV (92%), les vidéos (88%), les amis (87%), la musique (86%), le sport (84%) et Internet (84%).

  • Au sein de leurs loisirs, les jeunes consacrent en moyenne 3h par semaine à la lecture.


Les différences majeures entre les cibles :

  • Si les filles et les garçons pratiquent sensiblement le même nombre d’activités chaque semaine…

- les filles écoutent cependant plus régulièrement de la musique (91% au moins une fois par semaine), lisent plus souvent (76%), échangent davantage à distance avec leurs amis (68%) et font plus d’activités manuelles (56%)

- Les garçons jouent quant à eux beaucoup plus régulièrement aux jeux vidéo (83% au moins une fois par semaine) et cela plus souvent qu’ils ne lisent des livres (60%). Ils consacrent également plus de temps que les filles à l’ordinateur (5h10 par semaine vs 4h30 pour les filles) et leurs consoles de jeux (2h50 par semaine vs 1h15 pour les filles)

  • Les disparités sont également très fortes selon l’âge des enfants :

- Les plus de 15 ans sont ceux qui vont le plus régulièrement sur Internet (99% au moins une fois par semaine, ils y consacrent plus de 12h 30 hebdomadaires) et qui échangent le plus à distance avec leurs amis (96% au moins une fois par semaine), même s’ils les voient au moins une fois par semaine (92%). Leurs amis sont au cœur de leurs préoccupations et la lecture beaucoup moins (53% lisent au moins une fois par semaine).

- Ils passent près de 12h par semaine devant l’écran de leur smartphone, surtout les filles qui y consacrent 13h par semaine.

- Les plus jeunes passent beaucoup moins de temps derrière les écrans et notamment sur Internet : les primaires n’y consacrent « que » 3h35 par semaine, soit 3 fois moins que les plus de 15 ans.

"Plus que le manque d’intérêt, la concurrence des autres activités et/ou le manque de temps sont les deux freins majeurs à la lecture des jeunes"

3. LES COMPORTEMENTS DE LECTURE ET PERCEPTIONS

En général :

  • Si la lecture n’est pas l’activité préférée des jeunes (les jeunes préfèrent voir leurs amis, faire du sport ou jouer à des jeux vidéo), ils aiment pourtant lire : 70% des jeunes déclarent aimer lire. Un tiers déclare même adorer et seulement 4% détestent.
  • Ils lisent avant tout pour le plaisir (55%), pour se détendre (48%), s’évader, rêver (42%)…
  • Ainsi la lecture est de loin l’activité préférée avant de se coucher (36% des jeunes, le plus souvent, lisent avant de se coucher vs 20% regardent la télévision). Le soir est pour eux un moment privilégié de lecture : 60% des lecteurs déclarent que c’est leur moment préféré pour lire.
  • Globalement, une très large majorité de jeunes estime qu’il est important de lire (71%). Ils aiment également se rendre à la bibliothèque (56%) et parler des livres qu’ils ont lus avec leurs amis (51%).


Les différences majeures entre les cibles :

  • L’engouement pour la lecture varie selon l’âge et le sexe…

- Après le collège, seulement 68% des jeunes déclarent encore aimer lire vs 89% en primaire.

- Les petits et les filles sont ceux qui aiment le plus lire (40% des primaires et 43% des filles adorent) et se rendre à la bibliothèque (80% des primaires et 63% des filles).

- Les filles aiment également davantage parler des livres qu’elles ont lus avec leurs amis (64%) et sont celles qui regrettent le plus de manquer de temps pour lire (54%).

- Les plus petits sont nombreux à déclarer lire pour suivre les aventures de leur héros (34% vs 26%) mais également pour s’occuper (33% vs 26%) et apprendre de nouvelles choses (31% vs 23%).

  • Il en est de même dans le choix des livres :

- Pour les plus jeunes lecteurs, le héros (surtout pour les garçons) et la couverture jouent un rôle considérable dans le choix d’un livre.

- Les plus âgés et notamment les filles attachent davantage d’importance à la quatrième de couverture.
Ils tiennent également plus compte des conseils de leur entourage et notamment de leurs amis.

  • L’intérêt pour les livres lus pour l’école décroit avec le niveau scolaire :

- Si en primaire, 77% des enfants déclarent aimer ces lectures scolaires, l’intérêt chute très fortement au collège (41%) et poursuit sa baisse après (31%).

- C’est effectivement à l’entrée au collège que les jeunes commencent à trouver les livres un peu moins faciles à lire (41% des collégiens et 49% des post-collège trouvent ces livres difficiles à lire) mais surtout ennuyeux (respectivement 56% et 60%).

4. LES BIBLIOTHÈQUES ET LES LIBRAIRIES

  • La bibliothèque de l’école est un lieu incontournable pour ces jeunes lecteurs : 88% des jeunes scolarisés la fréquentent et 65% s’y rendent au moins une fois par mois.
  • Le taux de fréquentation des librairies (73%) est plus élevé que celui des bibliothèques municipales (60%) mais les jeunes s’y rendent moins régulièrement (24% vs 31% s’y rendent une fois par mois).
  • Les filles se rendent plus régulièrement dans ces lieux du livre mais c’est au lycée - aussi bien pour les filles que les garçons - que le décrochage est le plus important dans la fréquentation des bibliothèques scolaires : 75% des primaires se rendent à la bibliothèque de leur école au moins une fois par mois quand les plus âgés ne sont plus que 48% à s’y rendre mensuellement après le collège. Arrivés au lycée, 49% des lecteurs s’achètent eux-mêmes des livres en librairie.
  • 42% des enfants sont personnellement inscrits dans une bibliothèque municipale, surtout les filles et les plus jeunes : plus de la moitié des primaires a sa propre carte.

5. LES GENRES DE LIVRES LUS

  • Les jeunes lecteurs lisent entre 2 et 3 genres de livres en moyenne : les romans (55% lisent des romans) et les BD (53%) sont de loin les deux genres les plus lus.
  • Harry Potter est le livre préféré à la fois par les filles et les garçons et par toutes les tranches d’âge : 6 % des lecteurs l’ont cité comme étant le livre qu’il préfère, devant Titeuf, Astérix, La cabane magique et Hunger Games.
  • De fortes disparités entre les filles lectrices et les garçons lecteurs :

- Les filles sont beaucoup plus lectrices de romans (69% en lisent) : après Harry Potter, leurs livres préférés sont Twilight, Le journal d'Anne Frank, After et Violetta

- Les garçons sont en revanche beaucoup plus lecteurs de BD (64%) et de mangas (30%) : après Harry Potter, leurs livres préférés sont Titeuf, Tintin, Astérix et Pokémon

  • De fortes disparités également selon l’âge des lecteurs :

- Les plus jeunes lisent une plus grande variété de livres et sont significativement plus lecteurs de BD (65%), de livres illustrés (61%) et livres d’activités (40%) : après Harry Potter, leurs livres préférés sont La cabane magique, Astérix, Pokémon, Max et Lili

- Les plus âgés sont davantage centrés sur la lecture de romans (67%) : après Harry Potter, leurs livres préférés sont After, Twilight, Hunger games et les romans de Guillaume Musso

  • À chacun ses genres de livres :

- Les romans sont l’apanage des jeunes filles (85% des lectrices âgés de plus de 15 ans),
- Les BD sont les genres de livres les plus lus par les garçons au collège (73%),
- Les livres illustrés sont particulièrement lus par les plus jeunes (61% des primaires).
- Les Mangas arrivent dans le TOP 3 des genres les plus lus à partir du collège et sont particulièrement lus par les garçons (37% des garçons lecteurs qui sont au collège en lisent).

  • Les lecteurs de romans lisent entre 2 et 3 genres de romans en moyenne : les livres de SF – littérature de l’imaginaire (42% des lecteurs de romans en lisent), comme Harry Potter ou Hunger Games et les romans d’aventures (41%), comme La cabane Magique, sont les deux genres les plus lus.
  • 12% des jeunes ont déjà lu des livres de Fan Fiction et 4% en écrivent.

6. LIVRES NUMÉRIQUES VS LIVRES AUDIO

LES LIVRES NUMÉRIQUES

—— NOTORIÉTÉ ET PRATIQUES ——

Les livres numériques sont connus par tous (95%) et 19% des jeunes en ont déjà lus.

76% des lecteurs de livres numériques lisent leurs livres sur des supports mobiles : tablettes principalement mais aussi liseuses et smartphones.

Ils lisent principalement leurs livres numériques chez eux (90%), dans leur chambre (74%).
Quand c’est à l’extérieur (pour 41% des lecteurs de livres numériques), c’est principalement dans les transports qu’ils lisent (21%).

—— DIFFÉRENCES MAJEURES SELON LES CIBLES ——

Ce sont les filles de plus de 15 ans qui sont les plus adeptes de la lecture numérique (27% sont lectrices), en particulier dans les transports.

Les plus jeunes et surtout les garçons lisent davantage de livres numériques en vacances

Les plus âgés et surtout les filles, privilégient la lecture de livres numériques le soir ou en mobilité, ce qui fait écho à des usages plus installés.

—— DEGRÉ D’INTERÊT ——

L’intérêt pour la lecture de livre numérique varie fortement selon que le jeune a déjà testé ou non ce mode de lecture.

63% des lecteurs actuels déclarent aimer ce type de lecture mais leur enthousiasme n’est que modéré : seuls 15% déclarent adorer.

Là encore ce sont les jeunes filles de plus de 15 ans qui sont les plus convaincues : 75% aiment lire des livres numériques.

Les non lecteurs semblent beaucoup plus réfractaires : seulement 32% aimeraient tester ce type de lecture.

LES LIVRES AUDIO

—— NOTORIÉTÉ ET PRATIQUES ——

Les livres audio sont également connus par presque tous les jeunes (93% de notoriété). 21% en ont déjà écoutés.
 
Ils écoutent encore essentiellement des livres audio sur CD (80% ont écouté sur ce support).

Les lecteurs de livres audio les écoutent autant pendant les vacances (35%) que le soir avant de se coucher (33%) et ceci sans forte distinction d’âge et de genre. Ils les écoutent principalement chez eux (83%) et dans leur chambre (66%).

—— DIFFÉRENCES MAJEURES SELON LES CIBLES ——

Ce sont surtout les plus jeunes qui sont les plus pratiquants (36% des primaires ont déjà écouté un livre audio), notamment les petites filles (38%).

Le format dématérialisé semble être plus répandu chez les 15-19 ans (55%)

—— DEGRÉ D’INTERÊT ——

Comme pour le livre numérique, l’intérêt pour les livres audio varie fortement selon que le jeune ait déjà testé ou non ce mode de lecture.  

70% des jeunes ayant déjà écouté un livre audio ont aimé cette expérience et 20% ont même adoré. Les plus jeunes sont les plus convaincus (26% des primaires ont adoré).

Pour ceux qui n’ont jamais tenté l’expérience, l’intérêt semble plus limité : seulement 24% aimeraient écouter un livre audio, les plus jeunes semblant être moins réfractaires (41% des primaires n’aimeraient pas écouter un livre audio vs 54% pour l’ensemble) : ils se montrent soit plus intéressés (32% aimeraient) soit plus indécis (22% ne savent pas).

7. LE RÔLE DES PARENTS ET DE L'ENVIRONNEMENT FAMILIAL

  • 64% des jeunes déclarent que leurs parents leur lisaient souvent des histoires quand ils étaient petits.
    Quel que soit leur âge, que leurs parents leur lisent encore ou non des histoires, les jeunes ont adoré qu’on leur raconte des histoires : 94% aiment et 52% adorent.
  • 65% de ces jeunes, surtout les garçons (70%) et les primaires (75%), déclarent que leurs parents - le plus souvent la mère - leur demandent de lire des livres. C’est d’ailleurs la mère qui est la principale prescriptrice de livres jusqu’au collège. C’est elle aussi qui les achète le plus souvent.
  • 55% des jeunes déclarent qu’au moins un de leurs parents lit souvent. C’est généralement la mère qui lit le plus. Dans près de 4 foyers sur 10, le père ne lit pas du tout.
  • 34% des jeunes considèrent qu’il n’y a pas ou peu de livres chez eux.
  • L’environnement familial infléchit fortement les pratiques de lecture, les jeunes qui sont les plus grands lecteurs et valorisent le plus la lecture sont ceux qui vivent dans un foyer où :

- Le père, et en second lieu la mère, sont également de grands lecteurs et leur ont raconté des histoires quand ils étaient petits
- Les parents contrôlent le plus Internet : temps passé, sites visités et moments de connexion
- Le niveau d’étude et la CSP de la personne de référence du foyer sont les plus élevés
- Le nombre de livres au domicile est important.

  • Les trois facteurs majeurs qui jouent en défaveur de la lecture sont :

- La possession personnelle par le jeune d’une télévision, et dans une moindre mesure d’un smartphone ou d’un ordinateur
- L’absence de carte de bibliothèque dans le foyer et l’absence de livre au foyer
- L’utilisation assidue d’Internet (plus de 12 heures par semaine).

EN SAVOIR PLUS SUR LES RÉSULTATS

Auteur(s)

  • Armelle Vincent Directrice de clientèle, Ipsos Connect

Plus de contenus sur Médias / Divertissement

Marques et médias