L’état de l’opinion à quatre semaines des élections législatives

Les chiffres et résultats complets du sondage.

L’état de l’opinion à quatre semaines des élections législatives

Intentions de vote législatives- Premier tour

Si le premier tour des élections législatives avait lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre les candidats suivants dans votre circonscription, quel serait celui pour lequel il y aurait le plus de chances que vous votiez ?

Rappel législatives 1997
 
Tendance actuelle
Intention de vote moyenne
2,2%
Extrême gauche
2% à 4,5%
3%
 
9,9%
Parti communiste
6% à 8%
7%
Gauche unie 39%
27,6%
PS - Divers gauche
22,5% à 27,5%
25%
3,6%
Verts
5% à 9%
7%
2,7%
Autres écologistes
0,4% à 1,5%
0,5%
1,1%*
Pôle républicain
2% à 4,5%
3%
 
36,2%
UDF-RPR-DL-Divers droite
36% à 43,5%
41%
 
14,9%
FN
9,5% à 13%
12%
 
-
MNR
1% à 2,5%
1,5%
 

*il s'agit du score obtenu par le Mouvement des citoyens
8 % des personnes interrogées, certaines d'aller voter, n'ont pas exprimé d'intention de vote

La fermeté du choix de vote au premier tour

Votre choix de vote est-il définitif ou peut-il encore changer d'ici le premier tour des élections législatives ?
Base : Personnes ayant exprimé une intention de vote au premier tour

 
Choix définitif %
Peut encore changer %
Total %
Ensemble
59
41
100
Intention de vote premier tour
Parti communiste
61
39
100
PS-Divers gauche
71
29
100
Verts
35
65
100
UDF-RPR-DL-Divers droite
63
37
100
FN
61
39
100

Intentions de vote - Second tour

Hypothèse 1 : duel Gauche / Droite

Si le second tour de ces élections législatives avait lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre les deux candidats suivants dans votre circonscription, quel serait celui pour lequel il y aurait le plus de chances que vous votiez ?

 
Certains d'aller voter Exprimés %
Le candidat de la gauche (PS-PC-Verts)
47
Le candidat de la droite (RPR-UDF-Démocratie Libérale)
53
 
100

7% des personnes interrogées, certaines d'aller voter, n'ont pas exprimé d'intention de vote

La fermeté du choix de vote au second tour

Hypothèse 1 : duel Gauche / Droite

Votre choix de vote est-il définitif ou peut-il encore changer ?
Base : Personnes ayant exprimé une intention de vote au second tour

 
Choix définitif %
Peut encore changer %
Total %
Ensemble
76
24
100
Intention de vote second tour
Le candidat de la gauche (PS-PC-Verts)
72
28
100
Le candidat de la droite (RPR-UDF-Démocratie Libérale)
79
21
100

Intentions de vote - Second tour

Hypothèse 2 : triangulaire Gauche / Droite / FN*

Cette hypothèse n'a été posée que dans les circonscriptions où Le Pen + Mégret ont obtenu plus de 12,5% des inscrits au premier tour de l'élection présidentielle

Si le second tour de ces élections législatives avait lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre les trois candidats suivants dans votre circonscription, quel serait celui pour lequel il y aurait le plus de chances que vous votiez ?

 
Certains d'aller voter Exprimés %
Le candidat de la gauche (PS-PC-Verts)
40
Le candidat de la droite (RPR-UDF-Démocratie Libérale)
46
Le candidat du Front National
14
 
100

4 % des personnes interrogées, certaines d'aller voter, n'ont pas exprimé d'intention de vote

La fermeté du choix de vote au second tour

Hypothèse 2 : triangulaire Gauche / Droite / FN

Votre choix de vote est-il définitif ou peut-il encore changer ?
Base : Personnes ayant exprimé une intention de vote au second tour

 
Choix définitif %
Peut encore changer %
Total %
Ensemble
76
21
100
Intention de vote second tour
Le candidat de la gauche (PS-PC-Verts)
79
21
100
Le candidat de la droite (RPR-UDF-Démocratie Libérale)
79
21
100
Le candidat du Front National
79
21
100

Souhait et pronostic de victoire lors des élections législatives

Lors des prochaines élections législatives, souhaitez-vous

 
Ensemble %
Rappel 5 mai 2002 %
Rappel 26-27 avril 2002 %
La victoire de la droite RPR-UDF-Démocratie Libérale
50
44
45
La victoire de la gauche PS-PC et Verts
41
41
41
Ni l'un ni l'autre*
2
6
4
Ne se prononce pas
7
9
10
 
100
100
100

* Item non suggéré

Selon vous, qui l'emportera lors des prochaines élections législatives ?

 
Ensemble %
La droite RPR-UDF-Démocratie Libérale
52
La gauche PS-PC et Verts
30
Ne se prononce pas
19
 
100

La cohabitation

Pensez-vous qu'une cohabitation entre Jacques Chirac, Président de la République, et un gouvernement de gauche, serait plutôt une bonne chose ou plutôt une mauvaise chose pour la France ?

  
Sympathisants
Ensemble
Rappel 22/23 mai 1997 %
PC %
PS %
Verts %
UDF %
RPR %
DL %
S/T FN-MNR
Proche d'aucun parti %
Plutôt une bonne chose
35
36
48
59
53
11
12
6
27
27
Plutôt une mauvaise chose
58
44
37
31
42
88
83
87
68
65
Ne se prononce pas
7
20
15
10
5
1
5
7
5
8
 
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100


Fiche technique :

SONDAGE IPSOS/VIZZAVI EFFECTUE POUR : LE POINT - FRANCE 2 - EUROPE 1

DATE DU TERRAIN : Les 10 et 11 mai 2002.

ECHANTILLON : 894 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales.

METHODE : Echantillon interrogé par téléphone
Méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie d'agglomération et région.

La notice de ce sondage est consultable auprès de la Commission des Sondages.

Dans chacune des circonscriptions ( environ 400 dans cette enquête ), on a proposé aux personnes interrogées le nom des candidats déjà déclarés ou présents en 1997. Au moment de cette enquête, les candidatures de l'UMP et les accords au sein de la gauche n'étaient pas encore connus.

Les résultats d'intentions de vote ne sont pas une prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative de l'état du rapport de forces politiques actuel et n'interdisent aucune évolution future, notamment en fonction de l'impact de la campagne électorale. Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.
Afin de mesurer au plus près de la population des votants potentiels, les intentions de vote sont calculées sur la base des électeurs inscrits se déclarant certains d'aller voter, soit 84% des personnes interrogées.

L'intention de vote au premier tour est " encadrée " par des intervalles d'incertitude, calculés à partir du niveau de fermeté du choix des électeurs et du second choix de vote au premier tour des hésitants.