Palmarès Ipsos de la Pub 2010

Pour 2010, le grand prix Télévision est décerné à la Campagne Orangina,  qui met en scène ses animaux parodiant des pubs traditionnelles des produits de grande consommation, réalisée par l’agence Fred & Farid. Quant au grand prix Affichage, il revient à la campagne  « Venez comme vous êtes » et particulièrement au visuel qui met en scène Astérix  créée par BETC et Euro RSCG pour Mc Donald’s. Un prix Spécial Jeunes est attribué pour la première fois cette année à la campagne Haribo Tagada, conçue par l’agence Bed & Breakfast Istanbul. Marie-Odile Duflo, Directeur Général, Ipsos ASI, commente les principaux enseignements de ce Palmarès.

Auteur(s)

  • Hélène Delpont Directrice Générale, Ipsos Connect
Get in touch

« Ce cru publicitaire 2010 révèle quatre grandes tendances. La première est le retour au plaisir et un désir de déconnexion. Dans les différents observatoires d’Ipsos, on note un désir de plus en plus fort de « relâcher la pression ». Cela tombe très bien : le registre de l’envie, du désir est le terrain de jeu favori de la communication, voire sa raison d’être ; il s’agit de parer tout produit d’une valeur ajoutée émotionnelle qui le rend plus désirable. Ce registre émotionnel est revenu en force en 2010, avec quelques marques qui ont réussi à renouveler le discours : un moment torride avec le rocher Suchard, Coca Cola qui nous propulse dans sa fabrique à bonheur. Le plaisir pour soi peut également être pur divertissement tel Mc Donald à travers son slogan « venez comme vous êtes ». Parallèlement à cela, un désir de déconnexion, une volonté de respirer qui s’exprime souvent à travers la lenteur, comme dans la campagne TGV.

La seconde tendance marquante dans  les campagnes primées reflète l’état d’esprit qui s’installe aujourd’hui dans le rapport aux autorités : on s’en méfie. Le ton est alors au persiflage, à la dérision. La marque prend grand plaisir à se moquer des idoles et à déboulonner les symboles de l’autorité. Cela lui permet de créer de la connivence avec son public.

La troisième tendance approfondie le phénomène de nostalgie. La communication se délecte à réutiliser et détourner des codes du passé ; on s’immerge dans le vintage, on voyage dans le temps et dans l’espace. Les symboles de la « douce France » sont plébiscités car ils rassurent les Français.

La crise est moins présente qu’au cours des deux derniers Palmarès, mais elle n’a pas disparu pour autant. On parle d’ajustement : les individus veulent ajuster leur consommation à leur besoin. Cela se traduit dans la publicité par un message produit ou service qui reste central. Et la recherche d’épure dans la forme est peut-être une nouvelle forme de chasse au gaspillage et de consommation ajustée. »

Le tableau des résultats

Palmarès Télévision 2010

TELEVISION SCORE IPSOS AGENCE
ORANGINA
Voir la vidéo
57 FRED & FARID
PMU
Voir la vidéo
33 Publicis Conseil
BONDUELLE
Voir la vidéo
31 Australie
BIC
Voir la vidéo
29 HEMISPHERE DROIT
WINAMAX
Voir la vidéo
23 DDB PARIS
LECLERC
Voir la vidéo
22 AUSTRALIE
SNCF-TGV
Voir la vidéo
21 TBWA
CIC
Voir la vidéo
20 AUSTRALIE
CANDIA
Voir la vidéo
19 QUAI DES ORFEVRES
TWINNINGS
Voir la vidéo
18 Australie

Palmarès Affichage 2010

AFFICHAGE SCORE IPSOS AGENCE
MAC DONALD'S 64 BETC EURO RSCG
LANCÔME pour TRESOR 52 HIGHER & HIGHER
BEL pour LA VACHE QUI RIT 48 YOUNG & RUBICAM
EVIAN 39 BETC Euro RSCG
FRANCE SOIR 38 PUBLICIS
DECATHLON 36 BETC EURO RSCG
COCA-COLA 35 OGILVY & MATHER
CETELEM 33 TBWA
SUCHARD 32 LEG
ORANGE 31 PUBLICIS CONSEIL

Prix Spécial Jeunes

PRIX SPECIAL JEUNES SCORE TV SCORE AFFICHAGE AGENCE
HARIBO 55 54 BED & BREAKFAST

Voir la vidéo


Fiche technique :

Pour la 24ème édition du palmarès, Ipsos a testé plus de 1300 campagnes de publicité sur les médias Télévision et Affichage (« Brand Graph TV » et « Baromètre Affichage »). Le champ des créations publicitaire retenues dans la sélection concerne soit des nouvelles campagnes soit de nouvelles exécutions de campagnes existantes, testées après leur premier passage média.

L’indicateur de performance publicitaire retenu, le score Ipsos, conjugue impact et agrément, rapporté au budget. Pour le média télévision, l’indicateur de mesure d’impact retenu est le score spécifique, c’est à dire le pourcentage d’interviewés racontant précisément le film en citant au moins un élément exclusif de la campagne testée. Pour le média affichage, l’indicateur de mesure d’impact retenu est le score d’attribution, c’est à dire le pourcentage d’interviewés attribuant la marque correcte à l’annonce. Pour les deux médias, le score d’agrément correspond au pourcentage d’interviewés déclarant aimer le film ou l’affiche.

Le « score Ipsos » est le produit des deux indicateurs.

 

Auteur(s)

  • Hélène Delpont Directrice Générale, Ipsos Connect

Marques et médias