Partager les moments de convivialité sur le moment avec son smartphone

Selfies, emoticones, likes, followers…. Ces mots font désormais partie du quotidien des Français, toujours plus accros à leur smartphone et aux réseaux sociaux. Partager instantanément les petites joies et moments de convivialité est une réalité ancrée dans le quotidien des Français. Loin des idées reçues, le partage instantané est même perçu comme une clé du bien-être.

Auteur(s)

  • Vincent Dusseaux Directeur d'études, Ipsos Loyalty
Get in touch
  • 75% des Français partagent les événements heureux de leur vie via leur smartphone avec leurs proches.
  • 87% des personnes interrogées ressentent un bonheur plus intense lorsqu’elles partagent instantanément un événement de leur vie avec leurs proches via leur smartphone.
  • L’utilisation de plateformes de mise en relation entre particuliers (co-voiturage, échanges de biens et services) est de plus en plus répandue. Pour les plus jeunes, le recours à ces plateformes éveille un sentiment de solidarité (60% des 18-24 ans) et permet de créer des liens avec de nouvelles personnes (50%).
  • Ces pratiques sont en phase avec la perception que se font les Français de leur bonheur : pour 71% d’entre eux, le bonheur se savoure dans l’instant présent !

 

PARTAGER DES MOMENTS DE CONVIVIALITÉ AVEC SES PROCHES VIA SON SMARTPHONE : UN MOYEN EFFICACE DE SAVOURER L’INSTANT PRÉSENT

Les nouvelles technologies sont désormais indissociables des moments de bonheur des Français. Lorsqu’ils sont heureux, ces derniers partagent dans leur grande majorité (75%) ces moments avec leurs proches à l’aide de leur téléphone portable. 39% le font même « systématiquement » ou « souvent ».
Partager ces moments contribue à accentuer le sentiment de bonheur éprouvé par les personnes interrogées : 87% d’entre elles estiment ressentir un bonheur plus intense lorsqu’elles partagent instantanément un moment heureux de leur vie quotidienne. 80% y voient également une manière d’entretenir et de renforcer les liens avec leurs proches.

Aux yeux des Français, les nouvelles technologies sont donc compatibles avec une vie sociale épanouie, ces dernières agissant justement comme un moyen de profiter pleinement du moment présent.
Interrogés sur ces moments de bonheur, les Français plébiscitent les repas de fête en famille (57%), les moments de convivialité entre amis (39%), les vacances (34%) et les moments passés en amoureux (29%). A l’inverse, l’activité professionnelle (5%) n’est que très peu associée au bonheur.

C’est autour de la table ou en vacances que les moments de bonheur sont les plus intenses

Ces 12 derniers mois, les moments de bonheur les plus intenses que vous avez vécus, c’était…

LES PRATIQUES COLLABORATIVES, UNE MANIÈRE D’ÊTRE SOLIDAIRE ET DE CRÉER DU LIEN POUR LA NOUVELLE GÉNÉRATION

La vente et l’achat d’objets via des sites de petites annonces par Internet s’est très largement démocratisé : 73% des Français l’ont déjà fait.
L’utilisation d’autres plateformes de mise en relation entre particuliers n’est pas encore la norme. Néanmoins, 21% des Français ont déjà fait du covoiturage via des sites Internet, 11% ont déjà échangé des services, des outils ou proposé des savoir-faire par Internet et autant (11%) ont déjà participé au financement de projets sociaux ou culturels de type crowdfunding.
Ceux qui ont expérimenté ces pratiques les considèrent très majoritairement comme le moyen de gagner ou d’économiser de l’argent (73%). Cependant, l’expérience collaborative ne procède pas uniquement d’un calcul financier. C’est aussi pour ceux qui s’y prêtent une manière de consommer de façon plus responsable (66%), de se montrer plus solidaires avec les gens (51%) et, dans une certaine mesure, de créer du lien et de rencontrer de nouvelles personnes (36%).

Des pratiques qui permettent avant tout d’économiser de l’argent et de consommer de façon responsable et, pour les plus jeunes, une façon d’être solidaire et de créer du lien.

Ces expériences (d’utilisation des plateformes collaboratives) vous ont-elles permis les choses suivantes ?

Ces nouvelles manières de vivre ensemble pourraient se généraliser à l’avenir, si l’on en croit l’engouement des plus jeunes pour ces expériences collaboratives. Ainsi, 35% des moins de 35 ans ont déjà fait du covoiturage via un site Internet. Ces pratiques éveillent auprès de cette cible d’autres motivations et ressentis. 60% des 18-24 ans les associent à un sentiment de solidarité, tandis que 50% d’entre eux y voient un moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de créer du lien.

Ces pratiques n’ont donc rien d’un effet de mode. Elles sont, au contraire, cohérentes avec la perception que les Français se font du bonheur. Pour 71% d’entre eux, le bonheur se savoure dans l’instant présent (vs. 15% en se projetant dans l’avenir et 14% en se rappelant des bons moments du passé).

Fiche technique :
Sondage réalisé online, du 26 février au 1er mars 2016, auprès de 1089 personnes, représentatives de la population française âgée entre 18 et 75 ans. Méthode des quotas appliquée aux variables sexe, âge, profession de la personne interrogée, région et catégorie d’agglomération.

Auteur(s)

  • Vincent Dusseaux Directeur d'études, Ipsos Loyalty

Société