Baromètre politique Ipsos-Le Point : un léger effet du déconfinement sur la popularité d’Emmanuel Macron ?

Dans un contexte de retour de l’optimisme au sein de la population lié au déconfinement et à la sortie de la crise sanitaire, la popularité du président de la République progresse légèrement en mai (40%, +3 points), de même que celle de Jean Castex (35%, +3 points).

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
Get in touch

La popularité du Président et du Premier ministre en légère hausse

Avec l’annonce du déconfinement et la sortie progressive de la crise du Covid, la cote de popularité d’Emmanuel Macron gagne 3 points en mai pour s’établir à 40% de jugements positifs contre 57% (-1 point) de jugements négatifs. Le niveau de jugements positifs du président de la République est similaire à ceux de septembre 2020 – période marquée par des mesures de déconfinement progressif. Au global, les jugements positifs envers Emmanuel Macron restent stables depuis avril 2020, oscillant entre 35% et 41% tout au long de la crise sanitaire.

Cette augmentation de la popularité du chef de l’Etat est particulièrement sensible chez les 70 ans et plus : 50% d’entre eux jugent positivement l’action du président de la République (+5 points). Emmanuel Macron dispose par ailleurs toujours d’un très fort soutien au sein de sa base électorale (89% des sympathisants LREM jugent positivement son action) même s’il connait une baisse de 7 points en mai 2021. Parmi les sympathisants LR, le président de la République rencontre aussi une relativement bonne appréciation (44%), nettement supérieure à celle mesurée chez les sympathisants PS (31% ).

De son côté, la cote de popularité de Jean Castex connait également une augmentation de 3 points, passant de de 32% à 35%. Comme pour le président de la République, le niveau de popularité du Premier ministre est resté globalement très stable au cours des derniers mois.

La popularité d’Emmanuel Macron reste nettement supérieure à celle de ses prédécesseurs à ce stade de son mandat

S’il reste majoritairement impopulaire avec 57% des Français qui portent un regard défavorable sur son action, Emmanuel Macron demeure en bien meilleure posture que ses deux prédécesseurs au même stade de leur quinquennat : François Hollande bénéficiait de 18% de jugements favorables en mai 2016 et Nicolas Sarkozy était crédité de 31% de jugements positifs en mai 2011.

Dans le détail, le différentiel entre les jugements positifs et négatifs envers le président de la République est bien moins important aujourd’hui qu’avant l’épidémie de Covid : -17 points aujourd’hui, contre -33 points en février 2020. A la même période de leur mandat, ses prédécesseurs étaient beaucoup plus clivants : François Hollande connaissait un différentiel de 61 points entre les jugements positifs (18%) et négatifs (79%) ; Nicolas Sarkozy connaissait un différentiel de 35 points entre les jugements positifs (31%) et négatifs (66%).

Dans l’opinion, Eric Dupont-Moretti est handicapé par les polémiques récentes liées à l’insécurité, alors que Gérald Darmanin se renforce chez les sympathisants de droite

Au sein des membres du gouvernement, Eric Dupont-Moretti connait une nette baisse de popularité ce mois-ci : -5 points, à 25% de jugements favorables. Parallèlement, 58% des répondants jugent défavorablement son action, soit une hausse de 7 points par rapport à avril. S’il reste crédité de de 35% de jugements positifs chez les 70 ans et plus, le garde des Sceaux connait un net recul de 17 points au sein de cette catégorie. Il connaît aussi un recul très net parmi les sympathisants LR (25%, -15 points) et RN (11%, -8 points). En revanche, alors que de nombreux autres ministres reculent légèrement, Gérald Darmanin fait partie des ministres qui bénéficient d’une popularité stable dans cette vague du baromètre : 27 % de jugements favorables, un chiffre globalement stable depuis septembre 2020. Contrairement à son collègue de la Justice, le ministre de l’Intérieur bénéficie d’une hausse de sa popularité au sein des catégories de la population les plus sensibles aux questions sécuritaires qui ont largement été présentes dans l’actualité des dernières semaines : +3 points chez les 70 ans et plus (à 45%) ; +10 chez les sympathisants LR (à 51%). En revanche, il connait une baisse de popularité parmi les personnes se classant à gauche de l’échiquier politique (12% de jugements favorables, -4 points).

A noter aussi que Jean-Michel Blanquer recule de 3 points avec 24% de jugements positifs. L’évolution négative des jugements positifs à son égard est particulièrement marquée chez les 35-59 ans, qui lui attribuent 18% de jugements favorables soit une baisse de 7 points, sans doute en partie imputable aux affectations de Parcourssup.

Voir le baromètre de l'action politique Ipsos / Le Point depuis 1996 :


Fiche technique : enquête menée par Ipsos pour Le Point les 28 et 29 mai 2021 auprès de 1000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société