Baromètre de popularité Ipsos-Le Point : le couple exécutif reste stable, malgré une hausse des avis défavorables envers Emmanuel Macron

Pour cette première mesure de l’année, l’opinion sur l’action d’Emmanuel Macron reste stable (40%, -1 point). A gauche, Christiane Taubira est la plus appréciée des différents candidats, loin devant Anne Hidalgo (17%), tandis qu’à droite Valérie Pécresse est en baisse (30%, -4 points) et que Marine Le Pen (32%, +1 point) devance toujours Eric Zemmour (24%, +3 points).

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
Get in touch

La popularité du président est stable malgré une hausse des avis défavorables.

La popularité du président est stable malgré une hausse des avis défavorables. Après sa sortie remarquée sur les non-vaccinés, le président de la République conserve une popularité proche de celle enregistrée le mois précédent (40%, -1 point). Cette stabilité est néanmoins contrebalancée par une hausse des avis défavorables (56%, +4 points) et plus précisément des répondants ayant une perception très défavorable de l’action du chef de l’Etat (31%, +4 points). La popularité d’Emmanuel Macron se stabilise donc à un niveau plutôt élevé si on compare avec ses prédécesseurs à la même période de leur mandat. En janvier 2012, la popularité de Nicolas Sarkozy était de 34% tandis que celle de François Hollande n’atteignait que 22% en janvier 2017. Dans le détail, un écart générationnel s’observe sur la popularité d’Emmanuel Macron. Si cette dernière est élevée auprès des 60 ans et plus (46%, +1 point), elle baisse chez les moins de 35 ans (40%, -5 points), accentuant une polarisation déjà présente entre les différents groupes d’âge.

Autre polarisation importante, celle qu’on observe selon le niveau de revenu. Plus le niveau de revenu augmente, plus la popularité du Président est forte. Les personnes dont le foyer a un revenu net inférieur à 1200€ par mois ne sont que 28% (-9 points) à avoir une bonne image de l’action du président tandis que ceux dont le revenu est supérieur ou égal à 3000€ par mois sont beaucoup plus nombreux (48%, -3 points) à percevoir positivement cette image. Sur l’échiquier politique, le Président de la République enregistre ses plus fortes baisses de popularité auprès de la gauche, que ce soit auprès des sympathisants de LFI ou du PCF (28%, -6 points) d’EELV (35%, -4 points) ou du PS (48%, -5 points), alors qu’il ne baisse que très peu auprès des sympathisants des Républicains (44%, -1 point) et qu’il progresse chez ceux du Rassemblement National, même si sa popularité reste faible auprès de ces derniers (21%, +3 points).

A Matignon, la popularité de Jean Castex reste globalement stable depuis plus d’un an, avec 38% d’opinions favorables en janvier. A l’image d’Emmanuel Macron, sa popularité est plus importante chez les personnes âgées de 60 ans et plus (46%, -1 point) et chez les personnes dont le foyer a un revenu mensuel net égal ou supérieur à 3000€ par mois (44%, -3 points). La popularité des différents ministres reste elle aussi stable, Roselyne Bachelot (37%, +2 points) et Olivier Véran (36%, -1 point) demeurant les ministres les plus populaires. Jean-Michel Blanquer, en revanche, voit sa popularité baisser significativement (23%, -4 points) dans le contexte de la rentrée scolaire et du nouveau protocole sanitaire mis en place pour lutter contre la propagation du Covid-19 en milieu scolaire.

 

A gauche, Christiane Taubira apparait en bonne position pour sa première mesure de popularité

Parmi les différents candidats de gauche à l’élection présidentielle de 2022, Christiane Taubira, testée pour la première fois ce mois-ci, obtient la meilleure cote de popularité avec 24% d’opinions favorables, juste devant Jean-Luc Mélenchon (23%, +1 point) et Yannick Jadot (22%, +2 points) et plus loin devant Arnaud Montebourg (20%, -1 point) et Anne Hidalgo (17%).

Surtout, l’ancienne Garde des Sceaux bénéficie d’une popularité importante chez les différentes forces de gauche, auprès des sympathisants PS (55%), EELV (45%) et LFI/PCF (45%), ce qui n’est pas le cas de la plupart de ses concurrents à gauche, et notamment d’Anne Hidalgo. La Maire de Paris, loin derrière Christiane Taubira auprès des sympathisants socialistes (42%) est aussi distancée par cette dernière auprès des sympathisants LFI/PCF (26%) et EELV (28%). Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot, qui ont déclaré ne pas avoir l’intention de participer à une union de la gauche, sont surtout bien perçus par les sympathisants de leur propre parti et suscitent donc moins d’unanimité. C’est notamment le cas du leader de la France Insoumise qui est populaire auprès des sympathisants LFI/PCF (75%) mais nettement moins auprès de ceux d’EELV (37%) et du PS (23%) mais aussi de Yannick Jadot, populaire chez les sympathisants EELV (68%) mais moins chez ceux de LFI/PCF (45%) et du PS (33%).

 

A droite, le duel entre Marine Le Pen et Eric Zemmour semble toujours tourner à l’avantage de la candidate du RN

Après une très forte hausse le mois dernier suite à sa désignation lors du Congrès des Républicains, Valérie Pécresse enregistre un recul de sa popularité (30%, -4 points), notamment du fait d’une forte baisse auprès des sympathisants de la République en Marche (27%, -14 points). A droite de la droite, Marine Le Pen confirme son avantage sur Eric Zemmour. La présidente du Rassemblement National se place en cinquième position auprès de l’ensemble des Français avec 32% d’opinion favorable (+1 point), 8 points devant Eric Zemmour (24%, +3 points). Marine Le Pen bénéficie toujours d’une forte avance auprès des sympathisants du Rassemblement National (90% d’opinions favorables contre 58% pour Eric Zemmour).

 

 

Voir le baromètre de l'action politique Ipsos / Le Point depuis 1996 :

 


Fiche technique : enquête menée par Ipsos pour Le Point les 7 et 8 janvier 2022 auprès de 1000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société