49,4%, une abstention élevée mais pas record

Les abstentionnistes ont une nouvelle fois été nombreux.

Même si le record des Cantonales de 2011 (55,7%) n’est pas battu. Leur profil sociologique reste classique : l’abstention concerne en premier lieu les plus jeunes (64% des moins de 35 ans n’ont pas voté), les ouvriers (64% également), les moins diplômés (53% d’abstention en dessous de bac+2) et les bas revenus (55% au sein des foyers dont le niveau de revenu annuel brut est inférieur à 30 000€). Les plus de 60 ans (64%), les retraités (62%) et les cadres supérieurs et professions intellectuelles (55%) sont les catégories sociales qui se sont le plus mobilisées.

Politiquement, il y a bien eu ce dimanche une participation différentielle en faveur de la droite qui explique son succès. On trouve ainsi un taux d’abstentionnistes sensiblement plus élevé chez les électeurs de François Hollande au premier tour (51%) que chez les électeurs de Nicolas Sarkozy (44%) et de Marine Le Pen (42%). Par rapport au second tour de la Présidentielle, 50% des électeurs de François Hollande ont voté aux Départementales, soit un écart de 9 points avec l’électorat de Nicolas Sarkozy (59%).


Société