Famille : 6 parents et enfants sur 10 considèrent que le confinement a renforcé leur lien

2020 aura été une année particulière entre confinements, couvre-feu, mesures sanitaires et école à la maison ; il a fallu réinventer le quotidien. Et pourtant, cette année a marqué positivement les relations parents-enfants. Cette 4ème édition du baromètre des relations parents-enfants réalisée par Ipsos pour Kinder revient sur l’impact du confinement sur les familles.

Auteur(s)

  • Faustine Ducreu Chef de groupe - département Trends & Prospective, Ipsos
  • Doan-Anh Pham Directrice Adjointe du département Trends & Prospective, Ipsos
Get in touch

Quelques enseignements clefs

  • 6 parents et enfants sur 10 considèrent que le confinement a renforcé leur lien

  • 9 parents et enfants sur 10 sont heureux. L’état d’esprit des enfants ne s’est pas détérioré par rapport à la vague précédente du baromètre (réalisée en novembre 2018). 

  • 9 parents et enfants sur 10 ont le sentiment que le temps passé ensemble pendant le confinement a été très positif. Une opportunité pour les parents et les enfants de partager davantage de petits moments du quotidien qui rapprochent : cuisine, lecture, activité physique…

  • 67% des parents déclarent avoir fait les devoirs ou étudié avec leurs enfants plus que d’habitude ou avoir commencé à le faire pendant le confinement et d’ailleurs, 53% d’entre eux se sont sentis plus fiers que d’habitude de s’être impliqués ainsi.

Près des yeux, encore plus près du coeur 

Ces derniers mois n’ont pas été faciles pour l’ensemble des Français. Ils ont oscillé entre sidération et adaptation. Le confinement a pu être difficile à vivre pour certains foyers notamment en raison du stress lié au temps plus important passé à la maison pour 41% des parents et 43% des enfants. 79% des enfants interrogés déclarent aussi avoir souffert de ne pas pouvoir voir leurs amis et camarades de classe en vrai.
Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, 73% des parents et 89% des enfants interrogés considèrent cette expérience comme positive pour leur famille. 62% des parents et 64% des enfants pensent même que cette situation a permis de renforcer leur lien.

Baromètre parents-enfants Kinder Ipsos Ferrero

 

Le bonheur réside dans les petits moments de partage

Qui dit confinement, dit routine !

Les parents ont dû faire preuve d’imagination pour réinventer le quotidien et faire de chaque moment des instants de partage et de bonheur. Il a fallu, par exemple, mettre à profit les sorties quotidiennes autorisées. La marche a représenté une activité simple, facile à organiser et très libératrice. 97% des parents considèrent que les activités physiques sont importantes pour l’épanouissement de leurs enfants. Pendant le confinement, les plus réticents se sont aussi motivés avec leurs enfants puisque 36% des parents ont fait plus d’activités physiques que d’habitude ou se sont mis à le faire ensemble.

Les parents ont su redoubler d’efforts pour proposer à leurs enfants des activités de qualité qui rapprochent, et cela n’a pas été vain car 88% des parents et 91% des enfants ont le sentiment que le temps passé ensemble pendant le confinement a été très positif. L’occasion pour eux de faire plus que d'habitude ou de commencer à faire ensemble certaines activités, notamment : 56% en ont profité pour cuisiner ou jouer, 52% déclarent avoir regardé un film, 49% prennent le repas ensemble ou encore 47% ont discuté.

 

Baromètre parents-enfants Kinder Ipsos Ferrero

 

La cuisine est l’activité qui arrive en tête des moments de partage plus appréciés que d’habitude pendant le confinement (35% des parents et 39% des enfants), mais d’autres moments ont aussi rencontré un franc succès : 

  • Cuisiner a été le moment de partage le plus apprécié pour 35% des parents 39% des enfants
  • Rire ensemble fait partie des moments de partage appréciés par 32% des parents 37% des enfants
  • Jouer à des jeux fait partie des moments de partage appréciés par 31% des parents 40% des enfants
  • Faire des bisous et des câlins fait partie des moments de partage appréciés par 27% des parents 33% des enfants

L'école à la maison : les parents s'improvisent (bons) professeurs

Les écoles fermées, cela signifie qu’il a été nécessaire pour les parents de prendre une place encore plus importante dans la scolarité de leurs enfants. Faire réciter les leçons, apprendre les tables de multiplication ou réviser les capitales des pays du monde..., les parents ont su s’improviser professeurs des écoles.

Ils ont ainsi passé encore plus de temps avec leurs enfants. 67 % d’entre eux déclarent avoir fait les devoirs ou étudié avec leurs enfants plus que d’habitude ou avoir commencé à le faire à cette occasion. Non seulement les parents ont pris part aux devoirs des enfants, mais surtout 53 % d’entre eux se sont sentis plus fiers que d’habitude de s’être impliqués ainsi. Du côté des enfants, 51 % d’entre eux ont aimé faire leurs devoirs et/ou étudier avec leurs parents autant que d’habitude. L’investissement et les efforts fournis par les parents ont donc été fortement appréciés de leurs enfants. L’école à la maison s’est donc révélée une expérience positive pour 52 % des parents et 51 % des enfants.

 

Lien parents enfants Kinder Ipsos
A propos de FERRERO EN FRANCE

Ferrero en France est la filiale d’un Groupe familial italien présent dans 170 pays et employant plus de 40 000 collaborateurs. Dans le monde, le Groupe FERRERO est le troisième intervenant sur le marché de la confiserie de chocolat avec un chiffre d’affaires de 10,7 Milliards d’euros en 2018.

En France, l’entreprise est présente sur 7 marchés (tartinables, barres chocolatées, tablettes de chocolat, pralines, pâtisseries industrielles fourrées, biscuits et petite confiserie de poche), avec des marques leader qui entretiennent depuis des générations un fort lien émotionnel et de confiance avec les Français : Nutella, Kinder, Ferrero Rocher, Mon Chéri, Tic-Tac ou encore Delacre et Délichoc.

Ferrero en France, ce sont 1400 collaborateurs dont le cœur de métier c’est de fabriquer et de proposer aux consommateurs des produits de gourmandise d’une qualité irréprochable. Ils travaillent sur 4 sites en Normandie et au sein d’une force de vente présente sur l’ensemble du territoire national. Au quotidien, Ferrero s’appuie sur un savoir-faire unique et une démarche de responsabilité forte à tous les niveaux pour créer de la valeur pour ses collaborateurs, ses consommateurs, ses partenaires et plus globalement son territoire.


Fiche technique : cette 4ème édition du Baromètre KINDER a été réalisée dans 8 pays (Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Arabie Saoudite, Pologne, Russie et Chine). En France, c’est un échantillon représentatif de 500 parents d’enfants âgés de 7 à 15 ans et de 500 enfants de 7 à 15 ans appartenant au même foyer qui a été interrogé. Les répondants ont été interrogés en ligne via le panel Ipsos et des panels partenaires entre octobre et novembre 2020. Des quotas d’âge, sexe, région, profession/revenus des parents et âge et sexe des enfants ont été appliqués, ainsi qu’un redressement, afin d’assurer la représentativité des échantillons.

Auteur(s)

  • Faustine Ducreu Chef de groupe - département Trends & Prospective, Ipsos
  • Doan-Anh Pham Directrice Adjointe du département Trends & Prospective, Ipsos

Plus de contenus sur Éducation

Société