Le passe vaccinal : sujet de discorde entre proches pour 41% des Français

La politique d'incitation à la vaccination imposée par le gouvernement a suscité de nombreuses contestations et divise profondément les Français. Le passe vaccinal a déclenché un renforcement des prises de position et oppose les anti-vaccins affirmés aux partisans et aux résignés.

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre
  • Anne Gresser Directrice Marketing-Communication France
Get in touch

Le passe sanitaire et la vaccination sont des sujets sensibles : 41% des Français jugent qu’en avoir discuté avec leurs proches a provoqué des tensions ou des conflits sérieux entre eux et 31% ne comptent pas aborder ces sujets dans leur entourage cet été.

60% se déclarent favorables au passe sanitaire pour accéder aux cafés, restaurants, centres commerciaux, avions, trains, cars longs-trajets et établissements médicaux. Ils seront a priori tolérants si l’un de leurs accompagnants n’a ni passe sanitaire ni test PCR pour accéder aux endroits où ils seront demandés : 73% disent qu’ils n’iront pas non plus et resteront avec lui, sachant que les situations sont très différentes entre prendre un café ou le train, ce qui s’improvise moins !

 

C’est mi-septembre que l’on vérifiera si 2/3 des Français renonceront vraiment à une activité parce que quelqu’un dans leur entourage n’a pas de pass ou de PCR ; déjà, 21% n’hésitent pas à dire qu’ils iraient au restaurant ou ailleurs… sans lui, ce qui promet d’intéressants échanges entre « amis » par la suite.


Fiche technique : Echantillon national représentatif de 1061 Français âgés de 16 à 75 ans + ; terrain réalisé du 26 au 28 Juillet 2021. Il s'agit des résultats d'une enquête réalisée par Ipsos sur sa plateforme Ipsos Digital

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre
  • Anne Gresser Directrice Marketing-Communication France

Plus de contenus sur Santé

Société