Législatives 2017 : Majorité absolue pour LREM selon notre dernière enquête d’intentions de vote législatives

C’est le résultat de la projection en sièges de la dernière enquête d’intentions de vote réalisée par Ipsos/ Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France. La République En Marche obtiendrait une très nette majorité à l’Assemblé Nationale (la majorité absolue est à 289 sièges), la droite (LR/UDI/DVD) ne conservant qu’un peu plus d’une centaine de sièges (de 105 à 125 dans cette enquête). 

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Ipsos Public Affairs
  • Amandine Lama Directrice de Clientèle, Département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
Get in touch

Le groupe PS/PRG/DVG/EELV serait considérablement réduit (25 à 35 sièges, pour 343 lors de la dernière législature), tandis que ni l’ensemble FI/PC (12 à 22 sièges), ni surtout le FN (5 à 15 sièges) ne sont à ce stade assurés de pouvoir constituer un groupe parlementaire (minimum 15 députés).

L’enquête mesure par ailleurs un indice de participation de 60%, qui s’il se confirmait dimanche limiterait considérablement les configurations de triangulaires ou de quadrangulaires au second tour. Les candidats doivent en effet obtenir les suffrages d’au moins 12,5% des électeurs inscrits sur les listes électorales pour se qualifier, soit plus de 20% des suffrages exprimés si on retient cette hypothèse de 40% d’abstention.
Au niveau national, LREM capte toujours près de 30% des intentions de vote, pour 23% aux candidats UDI/LR/DVD, 17% aux candidats FN, 12,5% aux candidats de la France Insoumise et 8,5% aux candidats PS/PRG/DVG. La campagne électorale n’aura pas bouleversé le rapport de force électoral, relativement stable depuis la première enquête Ipsos / Sopra Steria réalisée du 26 au 28 mai.

Le leadership de La République En Marche dans les intentions de vote renvoie aux débuts réussis d’Emmanuel Macron à l’Elysée : 60% des Français sont satisfaits de son action depuis qu’il a été élu Président de la République (pour 40% d’avis contraires). Dans le détail, le satisfecit est partagé par trois Français sur quatre en ce qui concerne la diplomatie, la sécurité, l’éducation et la moralisation de la vie politique. Les avis sont plus nuancés par rapport aux premières annonces en matière de fiscalité ou de réforme du code du travail (50% de bonnes opinions mais autant d’avis contraires).

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Ipsos Public Affairs
  • Amandine Lama Directrice de Clientèle, Département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société