Les 7-25 ans s’adonnent davantage à la lecture qu’en 2016

Les jeunes ne lisent plus. La lecture ne les intéresse pas. Ils passent le plus clair de leur temps les yeux fixés sur leur smartphone. Combien de fois avons-nous entendu ces complaintes de parents? Dans une enquête du Centre National du livre, confiée à Ipsos, du 27 janvier au 6 février dernier, 1 500 jeunes français âgés de 7 à 25 ans ont été interrogés sur leur rapport à la lecture. Les résultats sont en hausse par rapport à 2016. 83% des 7-19 ans lisent dans le cadre des loisirs, soit 5% de plus qu’il y a six ans. Sur l’ensemble des jeunes sondés, 81% lisent aussi par goût personnel.

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur Opinion et Santé - Public Affairs
  • Alice Tétaz Directrice d'études, Public Affairs
  • Alexandre Leray Chargée d'études
Get in touch

Le soir avant de se coucher, un moment de prédilection pour lire 

Ces lecteurs «loisirs» sont 65% à ouvrir un livre plusieurs fois par semaine. Cette habitude augmente de 20% chez les élèves d’école primaire. Plus de la moitié d’entre eux se consacrent à cette activité moins d’une demi-heure. Bonne nouvelle : plus ils vieillissent, plus longtemps ils lisent. À partir du lycée et jusqu’à 25 ans, la majorité d’entre eux lit plus de 30 minutes. Le moment privilégié est le soir avant de se coucher, une habitude qui concerne 90% des lecteurs

70% des adeptes de la lecture s’adonnent à la lecture dans les transports en commun, et 32% d’entre eux choisissent la bibliothèque comme lieu de prédilection. Aux parents qui ne savent plus quoi offrir à leur enfant pour attiser en lui le goût des pages qu’on tourne, sachez que 55% des 7-19 ans sont fous de bande dessinée, soit 2% de plus qu’il y a six ans. Les mangas gagnent par ailleurs la deuxième place du podium des livres préférés, avant les comics chez les 20-25 ans. 

Et le roman dans tout cela ? Les filles et les lycéens lui accordent largement leur préférence, puisqu’il arrive en tête parmi tous les autres genres. Le plus souvent, les jeunes choisissent un livre d’après les conseils de leur famille, ou bien après avoir vu un film ou une série, qui aiguisent leur appétit d’en savoir plus sur l’histoire. La science-fiction et la littérature de l’imaginaire caracolent en tête avec 51% d’adeptes, devant les romans policiers, d’espionnage et de suspense. Les romans sentimentaux et d’amour rassemblent 40% de lecteurs. 

42% des 7-25 ans achètent des livres au moins une fois par mois, eux-mêmes ou par les soins de leurs parents, à la Fnac, chez Cultura... et sur Amazon, l’un des premiers lieux d’achat. Les bibliothèques ont néanmoins encore un bel avenir devant elles, car c’est là que 58% des élèves en école primaire et 51% des collégiens se procurent des livres. 

Les lecteurs sont des lectrices 

87% des filles lisent pour le plaisir, contre 75% de garçons. Les jeunes femmes montrent une appétence particulière pour les romans, tandis que les garçons jettent leur dévolu sur les mangas. 58% de 20-25 ans lisent tout de même très majoritairement des romans. Les jeunes actifs se passionnent pour les BD et les mangas, qui passent en tête dans le type d’ouvrages préférés. Le nombre de livres lus par goût personnel dans le cadre des loisirs décline dans le temps, restant toujours supérieur chez les filles, sauf entre 16 et 19 ans, où les garçons déclarent lire plus. En moyenne, les jeunes lisent 3h14 par semaine, soit plus de treize minutes chez les 7-19 ans qu’en 2016. Au contraire, les garçons et les foyers moins favorisés passent moins de 3h à lire dans la semaine. Les mères ont un rôle important car ce sont majoritairement elles qui lisent des histoires à leurs enfants. Elles sont 39% à lire plus souvent que les pères, qui plafonnent à 17%. 

Lecture 2.0: lire et envoyer un message en même temps 

Gare aux écrans. En moyenne, l’ensemble des 7-25 ans passe 3h50 par jour sur un téléphone ou un ordinateur. Les 20-25 ans y restent 5h33... et plus de 2h50 sur internet. Si les confinements ont été une aubaine pour ces jeunes lecteurs, qui ont assouvi leur appétit lors de ces moments exceptionnels, le contexte a toutefois davantage profité aux écrans. Les jeunes ont beaucoup regardé de séries, utilisé leur smartphone ou joué à des jeux vidéos, un phénomène qui touche moins les écoliers que les 20-25 ans. Pour ces derniers, force est de constater que les écrans s’invitent pendant leur temps de lecture: près de la moitié de ces jeunes fait autre chose pendant qu’elle lit: envoyer des messages, aller sur les réseaux sociaux, regarder des vidéos en tournant les pages d’un ouvrage... Les innombrables applications à portée de mains ont un effet négatif sur la concentration. Ces lecteurs «multitâches» sont surtout les lycéens, des actifs et des 20-25 ans. 

En moyenne, les lecteurs déclarent avoir lu ces trois derniers mois 2,1 livres pour l’école ou le travail, contre 5,4 livres pour leurs loisirs, un chiffre en légère hausse chez les 7 -19 ans. C’est en primaire et dans les foyers les plus favorisés que les jeunes lisent le plus de livres. 


Fiche technique : Enquête Ipsos pour CNL réalisée du 27 janvier au 6 février 2022, auprès d’un échantillon national représentatif des Jeunes Français F/G âgés de 7 à 25 ans, 1 500 répondants.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur Opinion et Santé - Public Affairs
  • Alice Tétaz Directrice d'études, Public Affairs
  • Alexandre Leray Chargée d'études

Plus de contenus sur Éducation

Société