Les Français et les libertés publiques

L’enquête réalisée par Ipsos pour Lire la société à l’occasion de la 28ème Journée du Livre Politique témoigne du rapport complexe qu’entretiennent les Français vis-à-vis des libertés publiques. Afin de dresser un état de la question, Ipsos a interrogé du 14 au 19 mars 1004 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Les Français et les libertés publiques

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Ipsos Public Affairs
Get in touch

La liberté, une valeur essentielle

Aux yeux des Français, la liberté est la valeur républicaine la plus importante : 53% la citent en premier, contre 36% pour l’égalité et 11% pour la fraternité. Ce sont notamment les sympathisants du centre (59% chez LREM) et de droite (66% chez LR) qui font ce choix, mais la liberté arrive en tête dans la plupart des grandes catégories socio-démographiques et politiques. Seuls les jeunes et les sympathisants de la FI se distinguent en donnant la priorité à l’égalité. Dans le détail, les libertés les plus importantes aux yeux des Français sont la liberté d’opinion, essentielle pour 83% des personnes interrogées, ainsi que la liberté de parole et d’expression (81%). Les libertés de circuler (72%), d’entreprendre (68%) et de la presse (62%) sont elles aussi considérées comme essentielles par une nette majorité des Français, mais seuls 52% partagent cette opinion en ce qui concerne la liberté de manifester, et même moins pour ce qui est de la liberté syndicale (41%) et de la liberté religieuse (38%).

L’enquête montre par ailleurs que les Français sont de plus en plus libéraux sur les enjeux culturels : seuls 25% sont totalement opposés à l’ouverture des droits à la PMA aux couples de femmes homosexuelles ou de femmes célibataires, contre 75% qui y sont favorables, parmi lesquels 40% estiment même que la PMA devrait être remboursée par la Sécurité sociale. De même, seuls 4% des Français rejettent toute possibilité de recours à l’euthanasie alors que pour 60% il devrait s’agir d’un droit uniquement en cas de souffrances graves et incurables, 36% jugeant même que cela devrait être une liberté quelles que soient les conditions de santé des personnes.

Des libertés menacées

Si 61% pensent que la liberté est la mieux respectée des valeurs républicaines aujourd’hui en France, une partie non négligeable des personnes interrogées juge aussi que plusieurs des libertés publiques fondamentales sont aujourd’hui menacées : 44% sont de cet avis en ce qui concerne la liberté d’opinion, 45% pour la liberté de manifester, et jusqu’à 48% pour la liberté de parole et d’expression. Au total, 41% des Français estiment que l’on dispose aujourd’hui de moins de libertés qu’il y a 30 ans, contre 31% qui sont d’un avis contraire.

Face aux menaces sur l’ordre public, des libertés qui passent au second plan

L’attachement des Français aux libertés publiques pèse toutefois peu face aux menaces sur leur sécurité : ainsi, en cas de menace terroriste, 77% estiment que la police doit pouvoir enquêter même si cela peut conduire à une restriction des libertés individuelles des citoyens, contre seulement 20% qui s’opposent à cette possibilité – une réponse largement majoritaire quel que soit l’âge, la catégorie sociale ou l’orientation politique des répondants. Les Français sont aussi 73% à penser qu’il faut punir des manifestants qui dissimulent leur visage, 54% à juger qu’un préfet plutôt qu’un juge doit pouvoir empêcher des individus de manifester, 42% à penser que la police devrait pouvoir perquisitionner des domiciles sans l’accord d’un juge et 39% à répondre que la police devrait pouvoir mener des interrogatoires de suspects sans l’assistance d’un avocat.

Les Français se montrent tout aussi rigoureux en ce qui concerne la libre expression sur les réseaux sociaux : pour 76% d’entre eux, il faudrait plus encadrer les réseaux sociaux sur lesquels des propos inacceptables (racisme, menaces de mort…) sont trop souvent tenus, une opinion partagée par 72% des moins de 35 ans.

Fiche technique :enquête Ipsos pour Lire la société menée en ligne du 14 au 19 mars 2019 auprès de 1004 personnes constituant un échantillon représentatif de la population âgée de 18 ans et plus.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Ipsos Public Affairs

Société