Municipales 2020 - Besançon : la liste de gauche largement en tête au 1er tour

L’enquête Ipsos/Sopra Steria réalisée pour France Bleu et l'Est Républicain dévoile un terrain très favorable à la liste EELV-PS-PC menée par Anne Vignot avec 34% des intentions de vote des Bisontins pour le 1er tour des Municipales.

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs
  • Kévin Robin Chargé d'études, département Public Affairs
Get in touch

La liste de gauche largement en tête au 1er tour

Avec 34% des intentions de vote, le niveau de la liste EELV-PS-PC est très proche de celui de Jean-Louis Fousseret en 2014. L’écart avec la liste d’Eric Alauzet est de 11 points, ce qui, si cette tendance se vérifiait le 15 mars prochain, placerait la liste menée par Anne Vignot dans une position plutôt favorable (compte tenu notamment des quelques réserves à gauche : 6 % pour la liste LFI).

Les électeurs LR et ceux de la liste d’Alexandra Cordier, clés du second tour : sur la base de cette enquête, la liste Alauzet ne pourrait espérer l’emporter (sans que cela soit pour autant certain) qu’en cas de ralliement de la liste LR (15%), voire de celle d’Alexandra Cordier (si elle parvient à franchir la barre des 5%)

L’inconnue RN : dans une ville où le RN a enregistré en 2017 et 2019 des scores sensiblement inférieurs à ses niveaux nationaux, sa présence au second tour reste possible (10% dans notre enquête), sans être certaine.

La sécurité : de loin, la principale préoccupation des Bisontins

Quand on leur demande quels sont les domaines dont la prochaine Municipalité devrait s’occuper avant tout, c’est très clairement la sécurité qui apparaît comme la principale priorité (notamment par les électeurs des listes Alauzet et Fagaut) : elle est citée par 52% des personnes interrogées devant des thèmes que l’on retrouve régulièrement dans d’autres villes de la même taille : l’environnement et la lutte contre la pollution (38%, bien plus à gauche qu’à droite), la circulation et le stationnement (35%).

L’intérêt d’une telle question est que nous disposons d’un benchmark national (moyenne des préoccupations des habitants des villes de plus de 50 000 habitants). A ce titre, la situation bisontine offre de nombreuses spécificités : la sécurité constitue une priorité bien plus importante que généralement ailleurs dans les zones urbaines (52% contre 44% en moyenne). Les récentes violences urbaines ont certainement accentué cette tendance. De la même manière, les attentes semblent ici plus fortes qu’ailleurs en ce qui concerne les transports en commun, les écoles et l’action sociale. A l’inverse, la propreté et le logement constituent des domaines moins préoccupants que dans les autres grandes villes françaises.

Un accueil globalement favorable à l’écoquartier des Vaîtes

Signe que les problématiques environnementales sont au cœur des attentes des habitants de Besançon (comme des autres grandes villes françaises), une majorité de Bisontins (59%) se déclare favorable à la construction de l’écoquartier des Vaîtes (les opinions à ce sujet sont néanmoins la plupart du temps très mesurées : on est ainsi beaucoup plus souvent « plutôt favorable » que « très favorable »). Dans le détail, les sympathisants de gauche, les écologistes et les plus jeunes se révèlent les plus bienveillants à l’égard du projet. A l’inverse, les sympathisants de droite (et plus encore ceux du Rassemblement national) sont beaucoup plus circonspects, voire majoritairement opposés (c’est le cas des électeurs du RN).


Fiche technique : enquête Ipsos/Sopra Steria pour France Bleu et Sud Ouest menée du 8 au 11 janvier 2020 auprès de 601 personnes inscrites sur les listes électorales de Besançon.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs
  • Kévin Robin Chargé d'études, département Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société