« Que sera 2018 ? » Les Terriens répondent !

Économie, société, relations internationales… Que nous réserve 2018 ? Ipsos dévoile les résultats de son étude internationale Global @dvisor et révèle les prédictions des Français – et des citoyens de 27 autres pays à travers le monde – pour l’année à venir.

« Que sera 2018 ? » Les Terriens répondent !

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Center
Get in touch

Sur le plan géopolitique

  • La Chine sera la première économie mondiale pour 59% des personnes interrogées. Les Serbes (77%), les Malaisiens, les Sud-Africains, les Turcs (71%) en ont la conviction, quand 65% des Chinois partagent le pronostic. Les Japonais, on devinera pourquoi, sont les derniers à le croire, à 25%.
  • Un conflit armé entre les États-Unis et la Corée du Nord est probable pour 42% ; parmi les plus éloignés géographiquement, les Colombiens sont les plus inquiets (55%) et parmi les plus proches, paradoxalement, 21% des Sud-Coréens, 32% des Japonais et 30% des Chinois. 
  • L’influence de la Russie semble devoir progresser pour 50% en moyenne : 80% des Serbes et 74% des Turcs en sont persuadés, contre 66% des Russes et seulement 44% des Français.
  • En Allemagne, Angela Merkel restera Chancelière pour 48%, les plus convaincus étant les Serbes (72%), les Turcs et les Espagnols (62%), largement devant les Allemands eux-mêmes (57%).
  • La destitution du Président Donald Trump va se produire pour 35% ; à 55% les Turcs en sont sûrs, comme les Canadiens à 51%, alors que seuls 33% des Américains l’imaginent.

Sur le plan de la sécurité

Un attentat terroriste de grande ampleur menace leur pays pour 31%. Les plus inquiets sont ceux qui en ont déjà l’expérience : les Britanniques (65%), les Turcs (60%), les Français (53%).

Sur le plan économique

Un krach boursier est probable pour 28%. 51% des Malaisiens le redoutent, comme 39% des Indiens ou des Saoudiens, alors que le sujet reste loin pour les Français (24%), les Espagnols ou les Argentins (21%), les Péruviens ou les Japonais (20%), 16% des Sud-Coréens ou des Hongrois.

Sur le plan écologique

Le réchauffement des températures est à l’ordre du jour pour 71%, le score le plus élevé des réponses. Les Serbes (87%), les Turcs et les Colombiens (82%), les Chiliens et les Malaisiens (81%) y sont le plus sensibles, contre seulement 56% des Russes et des Américains. On mesure ici le gap entre le discours des médias européens sur les dirigeants de ces deux pays et le ressenti des opinions publiques locales…

Sur le plan technologique

La circulation des voitures sans chauffeur est appelée à être approuvée par le gouvernement d’un pays développé pour 49%. En tête, 67% des Chinois adhèrent à cette idée, ce qui n’a rien d’étonnant quand on connaît les progrès réalisés dans ce domaine par les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi), les rivaux des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). 64% des Turcs et 60% des Sud-Coréens partagent l’idée, contre 31% des Japonais (les derniers du classement).

Sur un plan plus difficile à définir... la visite d’extra-terrestres

Elle est probable pour 13%. Comme il est impossible de savoir si les répondants jouent avec leur réponse ou se cantonnent au premier degré, on se contentera de noter que les Indiens, à 30%, sont les premiers à le penser et les Japonais, à 5%, les derniers. Avec 7%, les Français manifestent leur esprit cartésien bien connu.

 

La France et son esprit cartésien

C’est sans doute cet esprit cartésien et raisonnable qui anime les réponses françaises en général : elles sont très proches de la moyenne à l’égard de la place de la Chine (France : 57% / Moyenne globale : 59%), de l’influence de la Russie (44% / 50%), de la réélection d’Angela Merkel (45% / 48%), de la destitution de Donald Trump (30% / 35%), de la possibilité d’un krach boursier (24% / 28%), du réchauffement des températures (67% / 71%). Les décrochages les plus marqués concernent l’éventualité d’une guerre entre les États-Unis et la Corée du Nord (37% vs. 42% au niveau mondial) et l’arrivée des voitures sans chauffeur (41% Vs. 49%).

 

Quelle capacité à prédire ?

Un commentaire sur la capacité des opinions à prédire en jetant un œil sur le même exercice fin 2016 pour 2017 : les opinions sont à la fois plus fortes en géopolitique et encore plus réactives aux médias qu’on l’imagine.

  • Après le Brexit, 63% pensaient que d’autres pays allaient organiser un vote pour quitter l’espace économique européen. Les plus convaincus étaient les Britanniques (77%), suivis des Français ou des Belges (66%) et des Allemands (65%). Les Espagnols n’étaient pas à en reste 65%. Autrement dit, 2/3 de la population de la plupart des pays fondateurs pensaient que l’Europe allait être secouée et le référendum catalan était déjà dans les esprits.
  • La peur que la Russie envahisse un pays d’Europe étaient forte pour 28% à l’échelle mondiale, mais la plus marquée aux États-Unis (44%, en tête du classement). A l’opposé, le pays le plus sceptique sur cette hypothèse guerrière était… la Russie elle-même !
  • Plus grave, 29% pensaient que Kim Kardashian and Kanye West allaient divorcer. Cette tragédie était envisagée sérieusement par 48% des Américains, 47% des Australiens et des Canadiens, 45% des Sud-Africains. Les Français étaient plus réservés (29%) et les Japonais les moins convaincus (11%), en dernière position.
  • La destitution du Président Trump, un sujet largement médiatique à l’époque, était pronostiquée par 31%. Un an après, le chiffre a augmenté à l’échelle mondiale (35%), reste le même aux États-Unis (33%) et Donald Trump est déjà en campagne pour sa réélection.
  • À l’égard de la visite d’extra-terrestre, le chiffre est passé de 12% à 13% entre 2016 et 2017. Les Indiens en étaient déjà les plus sûrs (31%) et les Français les moins persuadés (7%). Il serait intéressant de connaître les raisons de cette légère progression : plus d’ironie dans les réponses, plus d’envie d’en rencontrer, plus de blockbuster qui ouvrent l’espace ?

Fiche technique :
Étude Ipsos Global @dvisor réalisée en ligne, du 27 novembre au 8 décembre 2017, auprès de 21 548 personnes âgées de 18 à 64 ans au Canada et aux USA et de 16 à 64 ans dans les autres pays. Les 28 pays interrogés sont : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Espagne, France, Hongrie, Inde, Israël, Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Pérou, Pologne, Russie, Serbie, Suède, Turquie, UK et USA.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Center

Société