Qui passera ses vacances à la montagne ?

Intentions de départ, budget, comportements… À trois mois du lancement de la saison d’hiver, le groupe mmv, spécialiste français des vacances Club à la montagne, et Ipsos lancent la première édition d’un Baromètre Ipsos-mmv, issu d’une enquête réalisée juste avant la rentrée, qui révèle les aspirations des Français en matière de vacances à la neige.

Auteur(s)

  • Amandine Lama Directrice de Clientèle, Département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
  • Etienne Mercier Directeur Politique et Opinion - Public Affairs
Get in touch

Combien de Français ont prévu de partir à la montagne cet hiver ?

23 % des Français âgés de 18 ans et plus ont l’intention de séjourner en montagne cet hiver. Ce chiffre est une prévision, qui sera à confronter avec la réalité des statistiques, mais il traduit des aspirations, de même que des dynamiques particulières dès lors qu’on rentre dans le détail des réponses. Certaines catégories bien précises révèlent ainsi des résultats au-dessus de la moyenne.

Infographie

Fait surprenant : Un turn-over plus important que ce qu’on pourrait imaginer. 53 % de ceux qui ont prévu de partir à la montagne cet hiver y ont séjourné l’an passé, ce qui signifie que les 47 % restants ne l’avaient pas fait l’an passé. Plus étonnant encore, 18 % des Français qui partiront à la montagne cet hiver n’y ont pas séjourné durant les cinq dernières années.

Qui sont-ils ?

32 % de ceux qui ont prévu de partir à la montagne cet hiver – hors moins de 18 ans – ont entre 18 et 34 ans. Les millennials constituent ainsi la catégorie la plus surreprésentée par rapport à son poids effectif dans la population française.

Infographie

L’influence de la géographie. Les habitants du Sud-Est et du Sud-Ouest, soit les Français qui vivent le plus près des massifs alpins et pyrénéens, sont surreprésentés parmi ceux qui prévoient de séjourner en montagne cet hiver. 33 % vivent ainsi dans le Sud-Est (poids dans la population : 25 %) et 14 % dans le Sud-Ouest (poids dans la population : 11 %).

À combien partent-ils ?

Les vacances à la montagne sont aussi des vacances en petite bande, et ce quel que soit l’âge. 31 % des millennials séjournent avec leurs amis, 64 % des 35-44 ans avec leurs enfants. Résultat, un logement à la montagne est occupé par 4,9 personnes en moyenne et cette moyenne se présente de façon relativement homogène au fil de la vie.

Infographie

La persistance de la dimension intergénérationnelle des vacances à la neige tout au long de la vie. 24 % des 18-34 ans ont ainsi prévu de séjourner à la montagne avec leurs parents, et 20 % des 60 ans et plus en présence de leurs petits-enfants.

Combien de temps ?

Au niveau des durées, on observe trois tiers bien marqués : ceux qui partent pour des courts séjours (petits ou grands week-ends), ceux qui partent classiquement à la semaine et ceux qui, en un ou plusieurs séjours, partent plus d’une semaine au total. La moyenne mathématique est ainsi de 9 jours.

Infographie

Fait surprenant : Les vacances scolaires minoritaires. 41 % seulement des Français partiront pendant les périodes de vacances scolaires. Un chiffre qui confirme la tendance au déformatage des séjours, avec la diminution, constatée par l’expérience mmv, de la part des séjours au ski formatés sur sept jours du samedi au samedi au profit de vacances proches de la demande réelle des clients.

Comment choisissent-ils leur destination ?

Jouant la concurrence avec 61 % d’entre-eux qui peuvent changer de station entre deux séjours, les Français qui ont prévu de partir à la montagne cet hiver sont certes sensibles à la qualité du domaine skiable mais aussi très attentifs quant aux autres atouts d’une destination, 49 % des sondés ont ainsi cité un critère hors ski comme critère déterminant et 25 % n’ont même pas cité le ski parmi les critères déterminants.

Infographie

Fait surprenant : La destination montagne tient donc sur deux piliers - le sport et le ski d’une part, et l’authenticité et la qualité de la station d’autre part - qu’il est toujours difficile d’appréhender de façon aussi équilibrée. L’évolution apparait pourtant solide, les 18-34 ans se montrant les plus sensibles à ce nouvel équilibre. Ils sont ainsi 55 % à considérer que l’offre d’activités liées au bien-être est un critère important, contre 47 % des 35 ans et plus.

Fiche technique : 
Enquête réalisée par internet :
- Du 24 au 28 août 2018, auprès de 1 081 Français représentatifs de la population française âgés de 18 ans et plus, interrogés via Access Panel d’Ipsos selon la méthode des quotas : sexe, âge, profession de l’interviewé, région et catégorie d’agglomération
- Du 16 au 21 août 2018, 1 647 Français qui ont l’intention de partir à la montagne cet hiver, interrogés par Internet via l’Access Panel d’Ipsos

Téléchargement

Auteur(s)

  • Amandine Lama Directrice de Clientèle, Département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
  • Etienne Mercier Directeur Politique et Opinion - Public Affairs

Société