Sept mois après l’élection présidentielle, trois Français sur dix sont optimistes pour l’avenir du pays

Notre baromètre What Worries the World interroge tous les mois les citoyens de 26 pays sur leurs préoccupations : état du pays, santé, criminalité, chômage, terrorisme... Les résultats pour la France indiquent une grande stabilité du moral des Français depuis quelques mois.

Sept mois après l’élection présidentielle, trois Français sur dix sont optimistes pour l’avenir du pays

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Mathieu Gallard Chef de Groupe, Ipsos Public Affairs
Get in touch

Le pays va-t-il dans la bonne direction ?

31% jugent que le pays « va dans la bonne direction », contre 69% qui pensent qu’il « va dans la mauvaise direction ». Après un recul pendant l’été suite aux niveaux records enregistrés dans la foulée de l’élection présidentielle (40% en juin dernier), ces chiffres témoignent d’une très grande stabilité depuis la rentrée de septembre. La légère remontée dans les sondages de popularité d’Emmanuel Macron s’explique sans doute par ce sentiment d’une partie de la population que le pays va mieux. Si ce chiffre de 31% reste nettement minoritaire, il est néanmoins nettement plus élevé que tout ceux enregistrés par le baromètre depuis 2010, quand la barre des 20% était rarement dépassée. Il s’inscrit de plus dans un contexte mondial où l’optimisme progresse lentement mais sûrement depuis plus d’un an et demi. À noter que la politique gouvernementale, parfois critiquée comme étant trop orientée à droite ou en faveur des plus aisés semble avoir eu un impact sur l’opinion : en septembre, les sympathisants socialistes étaient plus optimistes que les sympathisants LR (47% contre 34%), mais la situation s’est inversée depuis (37% contre 47%).

Le chômage, en tête des préoccupations des Français, devant le terrorisme et la pauvreté

En ce qui concerne les préoccupations des Français, « le chômage » (45%) reste en tête, suivi de peu par « le terrorisme » (42%) et, plus en retrait, « la pauvreté et les inégalités » (33%). Ces trois enjeux qui forment le trio de tête des inquiétudes des Français depuis début 2016 indiquent que si l’optimisme progresse sensiblement, l’élection d’Emmanuel Macron n’a toutefois pas permis de rassurer les Français, notamment en matière sociale. Dans ce contexte, les préoccupations des Français vis-à-vis des « impôts et des taxes » atteignent 31%, soit le plus haut niveau enregistré dans le baromètre depuis la fin 2015 : les diverses annonces fiscales du Gouvernement depuis la rentrée semblent donc bien susciter des interrogations voire inquiéter une partie de l’opinion. A noter aussi les craintes vis-à-vis de « la criminalité » qui, à 22%, progressent de 7 points en deux mois.

Fiche technique :
What Worries the World est une enquête est réalisée tous les mois dans 26 pays grâce au panel en ligne d'Ipsos. Les pays inclus sont l'Argentine, l'Australie, la Belgique, le Brésil, le Canada, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Hongrie, l'Inde, Israël, l'Italie, le Japon, le Mexique, le Pérou, la Pologne, la Russie, l'Arabie Saoudite, la Serbie, l'Afrique du sud, la Corée du sud, l'Espagne, la Suède, la Turquie et les États-Unis.
Un échantillon de  18,940 personnes âgées de 18 à 64 ans au Canada, en Israël et aux États-Unis, et de 18 à 65 ans dans les autre pays a été interviewé entre le 20 Octobre et le 3 Novembre  2017.1 000 personnes ont été interrogées dans chaque pays grâce au panel en ligne d'Ipsos, à l'exception de l'Argentine, de la Belgique, de la Hongrie, de l'Inde, d'Israël, du Mexique, du Pérou, de la Pologne, de la Russie, de l'Arabie Saoudite, de la Corée du sud, de la Suède et de la Turquie, où l'échantillon comptait environ 500 personnes.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Mathieu Gallard Chef de Groupe, Ipsos Public Affairs

Société