2 Français sur 3 prédisent une victoire de l'Equipe de France au Championnat d'Europe de Football

Alors que la France s’apprête à faire son entrée dans la compétition ce soir, Ipsos dévoile les résultats d’une nouvelle étude en ligne réalisée ce weekend sur l’intérêt et la perception des Français vis-à-vis de cet évènement. Alors que le championnat sera suivi par plus d’un Français sur deux (57%), ces derniers en sont convaincus : deux tiers des Français (et trois quarts des ‘fans’ de foot) pensent que la coupe est pour la France ! Un engouement qui ne masque pas les inquiétudes sanitaires liées à l’organisation de la compétition : 79% des Français interrogés craignent que la circulation des supporters d’un pays à l’autre n’amène à une reprise de l’épidémie de Covid-19.

Auteur(s)

  • Anne Gresser Directrice Marketing-Communication France
Get in touch

L’Euro de foot, déjà un succès

Alors que la compétition vient de débuter, elle a déjà conquis les Français ! La nouvelle étude en ligne Ipsos* révèle en effet que même si les matches se dérouleront en dehors de l’Hexagone, une majorité des Français a l’intention de regarder l’Euro de foot, ne serait-ce que ceux de l’Equipe de France (57%). Cet engouement est même total pour les passionnés de foot, puisque 95% se disent prêts à suivre cet Euro 2021 (55% certainement).

 

L’Euro réaffirme son rôle de fédérateur des peuples malgré la menace épidémique

Après les mois difficiles que vient de traverser le pays, ce championnat arrive par ailleurs à point nommé : 11 villes et un mois de compétition pour cet Euro 2021, cela promet une grande liesse populaire. Les Français ne s’y trompent pas : ils sont 2 sur 3 (68%) à juger important malgré le contexte sanitaire de maintenir de grandes compétitions sportives comme l’Euro, un avis amplifié chez les fans (84%). Pour la majorité (53%), le retour des supporters dans les stades générera la même ambiance que celle connue lors des Euros passés.

Pour autant, et même si l’état d’esprit reste globalement positif, la perspective d’un risque de reprise de la pandémie pèse encore dans l’esprit des Français : pour plus des trois quarts (79%), la circulation des supporters d’un pays à l’autre pour voir les matches de l’Euro de foot peut amener à une reprise de l’épidémie de Covid-19.

« Ce sentiment largement partagé autour d’un événement festif se trouve nuancé quand on replace l’événement dans le cadre de la pandémie de Covid-19. Du point de vue des Français, la circulation des supporters d’un pays à l’autre pour voir les matches de l’Euro de foot peut amener à une reprise de l’épidémie. Espérons que les équipes nationales sauront montrer l’exemple
en la matière », commente Damien Barnier, spécialiste sport chez Ipsos en France.

 

Quelle équipe pour soulever la coupe ?

Si l’équipe de France est une des favorites de la compétition, pour les Français, souvent taxés de « chauvins », il n’y a pas de débat possible. Fidèles à leur réputation, ils sont deux tiers (66%) à voir les Bleus gagner l’Euro, un avis partagé par plus des trois quarts des fans du ballon rond (77%). Les autres équipes arrivent loin derrière : l’Allemagne, le Portugal et l’Italie recueillent moins de 10% des voix.

Il faut dire que la France s’est renforcée dans le secteur offensif avec le retour de Karim Benzema, 62% considérant que sa présence est un avantage pour l’Equipe de France, un chiffre qui atteint 71% pour les passionnés de foot.

euro foot

 

EURO FOOT 2

 


Note technique : Il s'agit des résultats d'une enquête réalisée par Ipsos sur sa plateforme Ipsos Digital DIY (https://www.ipsos.digital/). Ipsos a interrogé un total de 1.000 adultes âgés de 18 à 75 ans en France la nuit du 11 au 12 juin 2021.  L'échantillon est un échantillon national représentatif de 1000 répondants, calé sur la méthode des quotas (genre, âge, région, CSP).Les échantillons sont représentatifs au niveau national et leur composition reflète au mieux le profil démographique de la population adulte selon les données du recensement le plus récent. Lorsque la somme des résultats n'est pas égale à 100 ou que la "différence" semble être supérieure ou inférieure de +/-1 à la réalité, cela peut être dû aux arrondis, aux réponses multiples ou à l'exclusion des réponses "ne sait pas" ou non déclarées. La précision des sondages en ligne d'Ipsos est calculée en utilisant un intervalle de crédibilité avec un sondage de 1 000 personnes précis à +/- 3,5 points de pourcentage et de 500 personnes précis à +/- 5,0 points de pourcentage. Pour plus d'informations sur l'utilisation des intervalles de crédibilité par Ipsos, veuillez consulter le site Internet d'Ipsos. La publication de ces résultats est soumise aux règles et réglementations locales

Auteur(s)

  • Anne Gresser Directrice Marketing-Communication France

Plus de contenus sur Médias / Divertissement

Société