30% des Français envisagent d'investir dans les cryptomonnaies

À l’approche de l'élection présidentielle, l’ADAN (Association pour le développement des actifs numériques), a mandaté les équipes Blockchain & Cryptos de KPMG France pour réaliser une étude sur l’adoption et l’industrie des cryptos en France, dans le but de dimensionner le secteur ainsi que le potentiel économique et politique pour le pays. À cette occasion, Ipsos a interrogé un panel représentatif de 2003 Français sur leur rapport aux cryptomonnaies. Les résultats de ce sondage ont été analysés par KPMG

Auteur(s)

  • Julie Compagnon Directrice de clientèle
  • Laurent Weynant Directeur du département Services, Market Strategy & Understanding
Get in touch

8% des Français ont déjà acquis des cryptomonnaies

Premier élément qui ressort clairement, les cryptos ne sont plus un sujet de niche pour les Français. En effet, 77% d’entre eux ont déjà entendu parler du sujet, et 8% ont d’ailleurs déjà investi dans des cryptos, que ce soient des cryptomonnaies ou des NFT. La part de Français détenant des cryptos est donc aujourd’hui supérieure à la part de Français détenant des actions en propre (6,7% selon l’AMF).

Leur adoption devrait s’accroître dans les mois et années à venir : 30% des personnes souhaitent investir. En prenant des hypothèses conservatrices, on peut projeter que plus de 12% des Français possèderont des cryptos à la fin de l’année.

Ces perspectives d’adoption auront sûrement un impact durable, notamment vis-à-vis des acteurs financiers traditionnels, puisqu’aujourd’hui déjà, un Français sur cinq déclare être prêt à changer de banque pour un établissement plus « crypto-friendly ».

Aujourd’hui, l’adoption des cryptos touche principalement un public jeune (-35 ans) et majoritairement masculin. La grande majorité des investisseurs n’investissent pas plus de 10% de leur épargne globale. Parmi les cryptomonnaies privilégiées par ceux qui souhaitent investir, le bitcoin joue son rôle de locomotive du secteur avec 69%, suivi du bitcoin cash avec 28% et de 14% avec l’ether.

Les Français et la crypto - Source : KPMG

Les Français et la cryptomonnaie. Source : KPMG

Parmi les principales raisons de non-investissement des Français dans les cryptos, la méconnaissance quant à leur fonctionnement arrive en tête (48%), suivi du risque important lié à ces actifs (30%). L’industrie crypto est aujourd’hui encore associée à une image négative chez les sceptiques et non intéressés, souvent liée à la désinformation sur le sujet.

À mesure que leur adoption grandit, les cryptos s’immiscent dans la politique et pourrait influencer les intentions de vote aux présidentielles de près d’un Français sur cinq (18%). Cette thématique déterminante pour une partie des citoyens français témoigne de l’enjeu important et pour l’instant sous-estimé dans la campagne présidentielle. 

Accéder au dossier complet KPMG


Fiche technique : enquête Ipsos pour l'ADAN et KPMG menée du 9 au 18 décembre 2021 auprès de 2003 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans.

Auteur(s)

  • Julie Compagnon Directrice de clientèle
  • Laurent Weynant Directeur du département Services, Market Strategy & Understanding

Plus de contenus sur Services financiers / Assurance

Société