Coronavirus : les réseaux sociaux, défouloir et exutoire dans la crise

Alors que la France est en confinement total depuis le 17 mars, la population trouve dans les réseaux sociaux un espace d’expression libre avec son lot de débats et controverses, mais aussi de partage salutaire d’humour et solidarité dans l’épreuve.

Auteur(s)

  • Leendert de Voogd Directeur Monde Ipsos Social Intelligence Analytics
  • Mathilde Guinaudeau Directrice de département, Social Intelligence Analytics
Get in touch

Depuis le jour de l’entrée en vigueur du confinement total en France, près de 2 millions de messages publics ont été partagés sur les réseaux sociaux en français. Une activité exceptionnelle qui répond au caractère inédit des mesures prises par le gouvernement pour essayer de ralentir la propagation du virus.

Dans un contexte particulièrement anxiogène, les Français trouvent dans les réseaux sociaux, un lieu d’expression et d’information unique. Grâce à la technologie offerte par Synthesio, une entreprise Ipsos, et l’utilisation systématique d’algorithmes d’Intelligence Artificielle développés par nos équipes de Data Science, nous sommes en mesure d’analyser en temps réel les principales thématiques abordées par les consommateurs-citoyens.
Contrairement aux approches traditionnelles qui consistent à projeter une grille d’analyse, préétablie (et donc bien souvent biaisée par nos propres préjugés), nous utilisons les méthodes d’apprentissage profond (Deep Learning) pour extraire la substantive moelle des conversations présentes sur les réseaux sociaux, blogs et autres forums.

Premièrement, cela nous permet d’être exhaustifs et de ne pas dénaturer l’authenticité des discours des consommateurs-citoyens : chaque contribution est prise en compte et les thématiques extraites par leur agrégat sont générées, dans un premier temps, par le travail de l’intelligence artificielle, sans intervention humaine.

Ensuite, cela nous permet de coller au plus près de l’actualité et d’être certains de ne pas passer à côté d’une thématique majeure qui émergerait à la suite d’une décision politique ou d’un événement ponctuel. Ipsos est ainsi en mesure d’actualiser quotidiennement l’analyse de cette immensité de données partagées spontanément et de livrer ainsi des enseignements fiables directement opérationnels.

Ce blog est le premier d’une série qui apportera un éclairage nouveau sur les réactions, les peurs et les attentes des Français pendant cette crise d’une ampleur sans précédent.

Au confinement total, les Français répondent « réseau social » !

Les pics de volumes de conversations observés sur les réseaux sociaux correspondent aux principales mesures annoncées par le président de la République ou le Premier ministre : le 12 mars pour le Chef de l’Etat et l’annonce de la fermeture de tous les établissements scolaires ; le 15 mars en réactions aux annonces de fermeture de tous les lieux publics « non essentiels » et le 16, avec l’annonce du confinement total de la population.

Evolution publications originales en français depuis la crise du Coronavirus
Source : Synthesio

 

La mise en place du confinement le 17 mars à midi va de pair avec une très forte activité sur les réseaux sociaux. Il s’agit même du pic le plus important observé en France au cours des 30 derniers jours avec plus de 300 000 publications originales et plus de 740 000 retweets sur Twitter. Tout se passe comme si, à une liberté physique perdue, les Français répondaient par un espace d’expression et d’échanges digitalisé : « confinement total » rime désormais avec « réseau social ».

Les réactions aux mesures de confinement et son impact dominent les conversations

Plus d’un quart des conversations collectées par Synthesio entre le 17 et le 18 mars concernent les conséquences du confinement sur la vie des Français. C’est avant tout le changement des habitudes, traité tantôt avec gravité, mais aussi parfois avec beaucoup d’humour, qui génère le plus d’interactions. Les Français profitent aussi du confinement pour témoigner de leur vécu et partager leurs conseils pour supporter au mieux les contraintes liées à cet isolement imposé par l’épidémie.

Thématiques principales des conversations sociales
Source : Ipsos – Analyse sémantique sur plus de 3 millions de messages

 

En second lieu, les Français réagissent aux mesures sanitaires imposées par le gouvernement et les comparent souvent à celles prises par les autres pays, avec parfois une certaine dose de perplexité voire d’incompréhension ou rejet. Dans cette thématique, on retrouve aussi les appels au strict respect des mesures et notamment le slogan « Restez chez vous pour sauver des vies ».

Après 48h de confinement, le Coronavirus continue de diviser l’opinion nourrie par des controverses qui représentent 11% des prises de parole sur les réseaux sociaux, notamment les prises de paroles contradictoires entre les experts médicaux et les scientifiques ou encore le maintien du premier tour des élections municipales mais l’annulation du second… 

Enfin, le non-respect par certains Français des consignes et mesures sanitaires indignent les internautes, quand ils voient les Parisiens s’entasser dans les TGV pour fuir la capitale ou encore quand ils voient certains clients filmés à leur insu s’en prendre aux réserves des supermarchés.

Coronavirus et réseaux sociaux : répartition des thématiques conversationnelles

 

Un défouloir salutaire

L’humour est partout sur les fils des réseaux sociaux,véritable défouloir dans le confinement, dont les internautes sont des monstres de créativité et de partage. Des conseils sur les bons plans de confinement pour se divertir, se cultiver ou occuper les enfants sont largement partagés.

Les réseaux sont aussi peuplés de messages d’encouragement et de solidarité humoristiques, et sont « l’occasion de témoigner de la reconnaissance aux professionnels sur le front pendant la crise, les personnels soignants en particulier ».

Il s’agit ici d’une première mise en avant des préoccupations et des interrogations des Français dans ce contexte particulier. Ipsos continuera d’analyser ces conversations sociales au fil des jours pour fournir un éclairage original, unique et dynamique à cette crise sans précédent.  

Si vous souhaitez comprendre comment votre entreprise peut utiliser les données issues des réseaux sociaux pour mesurer l’impact de l’épidémie liée au Coronavirus, contactez nos équipes via le formulaire en bas de page !

Auteur(s)

  • Leendert de Voogd Directeur Monde Ipsos Social Intelligence Analytics
  • Mathilde Guinaudeau Directrice de département, Social Intelligence Analytics

Société