Européennes : LREM et le Rassemblement National toujours en tête des intentions de vote

La nouvelle vague de l’Enquête Electorale Française, réalisée du 18 au 22 avril par Ipsos Sopra Steria pour le CEVIPOF, la Fondation Jean Jaurès et Le Monde, se penche sur les intentions de vote pour les élections européennes et leurs motivations, ainsi que sur l’opinion des Français vis-à-vis de certaines mesures évoquées pour faire suite au Grand débat national. Le dispositif mis en place (suivi dans le temps d’un large échantillon de plus de 10 000 Français représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus) permet une analyse précise des tendances à l’œuvre dans l’opinion.

Européennes : LREM et le Rassemblement National toujours en tête des intentions de vote

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Federico Vacas Directeur Adjoint du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
Get in touch

Par rapport à la précédente vague de cette enquête, réalisée entre le 15 et le 21 mars 2019, la participation reste stable, estimée entre 40% et 44% des personnes inscrites sur les listes électorales. Ce niveau de participation est comparable à ceux enregistrés lors des précédentes élections européennes, avec 42,4% en 2014 et 40,6% en 2009.

La République En Marche ! et le Rassemblement National sont largement en tête des intentions de vote, avec respectivement 23% (-0,5 pt par rapport à la dernière vague de notre enquête) et 22,5% (+0,5 pt). Les scores de ces listes sont renforcés par le niveau élevé de détermination de leurs électorats, sûrs de leur choix à respectivement 73% (+1 pt) pour la REM et 81% pour le RN (+4 pts). La liste des Républicains, créditée de 13,5% des intentions de vote bénéficie de la progression la plus notable de cette vague (+1,5 pt). Le choix de son électorat est légèrement moins définitif à ce stade (60%, +3 points). Suivent les listes d’Europe Ecologie Les Verts (8,5%, en hausse de 0,5 pt) et La France Insoumise (7,5%, -0,5 pt). La liste soutenue par le Parti Socialiste et Place publique totalise 6,5% des intentions de vote, et celle de Debout la France, 5% (scores stables). Enfin vient Génération.s avec 4% (stable aussi). Ces listes se caractérisent par ailleurs par un électorat encore largement hésitant : seulement 57% des électeurs de la France Insoumise considèrent que leur choix est arrêté (en baisse de 5 points), de même que 43% des électeurs de Debout la France (-4 pts), 41% de ceux du PS – Place Publique (+3 pts), 40% de ceux de la liste Europe Ecologie Les Verts (+3 pts) et 32% des électeurs de la liste Génération.s conduite par Benoît Hamon.

Ces intentions de vote ne prennent pas en compte la participation au scrutin d’une liste soutenue par certains « gilets jaunes ». Si elle se constituait, une telle liste recueillerait 2% des suffrages, en baisse de 0,5 point par rapport à mars.

Retrouvez l'enquête sur lemonde.fr

Fiche technique : enquête Ipsos-Sopra Steria pour le CEVIPOF, La Fondation Jean Jaurès et Le Monde menée du 18 au 22 avril 2019 auprès de 8 747 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Federico Vacas Directeur Adjoint du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs

Société