Les intentions de vaccination des Français en chute de 14 points depuis octobre dernier

Une nouvelle étude Ipsos menée pour le Forum Economique mondial auprès de 15 pays à travers le monde, révèle que la France est le pays où les intentions de vaccinations sont les plus faibles : seuls 40% des Français souhaitent se faire vacciner s’ils en avaient la possibilité. C’est deux fois moins qu’en Chine, où 80% de la population a l’intention de se faire vacciner, et 14 points de moins qu’en octobre dernier, où 54% des Français manifestaient leur volonté d’avoir accès au vaccin.

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre
Get in touch

La France championne du monde des pays réfractaires au vaccin

Alors que la campagne de vaccination démarre en France, combien de concitoyens accepteront d’y prendre part ? La nouvelle étude Global Advisor d’Ipsos, réalisée pour le Forum Economique Mondial, révèle que seuls 4 Français sur 10 seraient enclins à se faire vacciner s’ils en avaient l’opportunité, faisant de la France le pays le plus réfractaire sur le sujet, aux côtés de la Russie (43%) et de l’Afrique du Sud (53%). A l’inverse, la Chine (80%), le Brésil (78%) et le Royaume-Uni (77%) sont les plus volontaires à la vaccination. 

Ces données ont par ailleurs largement évolué depuis octobre dernier* : plus d’1 Français sur 10 (14%), initialement favorable au vaccin, a changé d’avis depuis, et ne souhaite aujourd’hui plus se faire vacciner, faisant de la France un des pays où les intentions ont le plus chuté en 3 mois, juste après l’Afrique du Sud (15 %). De 54% de Français volontaires en octobre, le pays avait déjà observé des intentions à la baisse depuis le mois d’août, ou près de 6 Français sur 10 prévoyaient de sauter le pas (59%).

A l’inverse, les intentions sont en hausse au Royaume-Uni (+5 points), inquiété par la mutation du Coronavirus découvert en décembre, et aux Etats-Unis (+ 9 points).

vaccins

 

Les Français particulièrement inquiets des effets secondaires

De quoi se méfient particulièrement les Français qui ne souhaitent pas se faire vacciner ? En premier lieu, ces derniers craignent les effets secondaires (72%), tout comme les Japonais (76%) et les Sud-Coréens (76%). Les Américains ne sont quant à eux que 57% à les redouter.

Parmi les autres raisons invoquées, les Français ne souhaitant pas se faire vacciner mentionnent le doute de son efficacité (27%) et le fait de ne pas être particulièrement à risque face à la maladie (19%). Plus original, 2% invoquent simplement un manque de temps. Enfin, 14% des Français expliquent être globalement antivaccin, loin derrière la Russie (26%) et la Corée du Sud (23%).

vaccin

 


Fiche technique : enquête réalisée par Ipsos via sa plateforme en ligne Global Advisor, du 17 au 20 décembre 2020, auprès d'un échantillon de 13 542 adultes âgés de 18 à 74 ans au Canada, en Afrique du Sud et aux États-Unis, et de 16 à 74 ans en Australie, Brésil, Chine (continentale), France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Russie, Corée du Sud, Espagne et Royaume-Uni. L'échantillon se compose d'environ 1 000 personnes au Brésil, au Canada, en Chine, en France, en Allemagne, en Italie, au Japon, en Corée du Sud, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis, et environ 500 personnes au Mexique, en Russie et en Afrique du Sud.
Les échantillons en Australie, au Canada, en France, en Allemagne, en Italie, au Japon, en Corée du Sud, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis peuvent être pris comme représentatifs de la population adulte générale de ces pays de moins de 75 ans. Les échantillons au Brésil, en Chine (continentale), en Inde, au Mexique, en Russie et en Afrique du Sud sont plus urbains, plus instruits et / ou plus aisés que la population générale. Les résultats de l'enquête pour ces pays doivent être considérés comme reflétant les points de vue du segment le plus « connecté » de leur population.
 
*Vague d’Octobre de l’enquête en partenariat avec le Forum économique mondial réalisée via la plateforme on line d’Ipsos Global Advisor sur 18 000 adultes dans 15 pays.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre

Plus de contenus sur Santé

Société