Les jeunes couples, l'amour et le téléphone portable : mode d'emploi

A l'occasion de la St Valentin, Caprice des Dieux a souhaité savoir quel rapport entretenaient les jeunes couples à leur téléphone portable. Comment l’utilisent-ils au sein de leur couple ? Quelle importance a-t-il pris dans les échanges amoureux ? Quel impact a l’utilisation du téléphone portable sur leur relation de couple ? Est-il un outil qui permet aux jeunes couples de se rapprocher ou a-t-il au final l’effet inverse ? A quel point les couples mettent-ils aujourd’hui en place ou pas des règles pour limiter son omniprésence ? Afin de mieux comprendre comment fonctionnent désormais les jeunes couples à l’heure de l’hyper-connexion, Ipsos a interrogé 1200 jeunes de 18 à 35 ans vivant en couple.

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur Opinion et Santé - Public Affairs
  • Laurène Boisson Chef de groupe, Public Affairs
Get in touch

Pour les jeunes de 18 à 35 ans en couple, c’est « jamais sans mon portable »

Plus de deux tiers des jeunes Français en couple déclarent utiliser leur téléphone portable en pleine nuit (67%). Une tendance que l’on observe plus fréquemment chez les plus jeunes à hauteur de 75% chez les moins de 30 ans… contre 61% chez les 30-35 ans.

Consulter son portable est d’ailleurs le premier geste du matin pour près d’un quart des jeunes vivant en couple (24%). 32% font plutôt le choix de d’abord saluer leur conjoint.e et 17% préfèrent préparer leur petit-déjeuner.

Enfin, quand vient l’heure de se coucher, presque 1 jeune sur 5 (18%) déclare regarder son téléphone en dernier. Notons toutefois qu’il s’agit d’une option minoritaire, puisque 44% préfèrent dire « bonne nuit » à leur conjoint.e.

67% des jeunes Français en couple déclarent utiliser leur téléphone pendant la nuit

 

Des jeunes tourtereaux qui ont la sensation de ne jamais vraiment se quitter grâce à leur portable

9 messages et 2 appels par jour : c’est le nombre moyen d’échanges par téléphone qu’ont les jeunes Français en couple. Auprès des amoureux de moins de 25 ans, ce sont même 14 messages qui sont envoyés chaque jour ! En réalité, la quasi-totalité des personnes interrogées déclarent envoyer des messages/textos à leur conjoint.e tous les jours (94%), et près des trois quarts indiquent s’appeler quotidiennement (74%).

Notons que les interactions que les jeunes ont entre eux ne se font pas qu’au sein de leur couple puisqu’ils se suivent également durant la journée sur les réseaux sociaux : 40% indiquent tagger/interpeller leur conjoint.e sur les réseaux sociaux tous les jours.

Enseignement majeur de ce sondage, le téléphone portable est, finalement, avant tout un outil qui permet aux jeunes de partager leurs sentiments et même de jouer avec leur libido. Plus précisément, 42% indiquent qu’il leur permet de dire « très souvent » « je t’aime » à leur conjoint et 66% n’hésitent pas à dire qu’ils en profitent pour lui envoyer des messages chauds (dont 32% au moins « souvent »). Un comportement coquin davantage observé chez les hommes (73% admettent envoyer des messages chauds, et 80% dire à leur conjoint.e qu’ils ont envie de lui/d’elle… contre respectivement 60% et 68% des femmes).

Le portable permet en réalité aux jeunes couples d’avoir l’impression de vivre une relation amoureuse quasi fusionnelle : 63% considèrent le portable comme « un moyen de penser à l’autre constamment », 61% comme « un outil permettant des échanges ininterrompus ».

40% des jeunes en couple déclarent tagger/interpeller leur conjoint sur les réseaux sociaux tous les jours

 

Pour autant, l’omniprésence du portable génère aussi des tensions quand il est utilisé pendant des moments inappropriés alors qu’on est juste à deux en amoureux

63% des personnes interrogées rejettent l’idée selon laquelle le téléphone portable est un outil « qui permet d’améliorer la qualité de [leur] vie de couple ».

De prime abord, une large majorité (61%) des jeunes estime en effet que le téléphone prend une place trop importante dans leur vie de couple. 55% avouent aussi qu’il peut s’agir d’une source de dispute. Pour près d’un quart d’entre eux (23%), il pourrait même être une source de rupture… une opinion partagée par un tiers (32%) des personnes ayant l’impression que le téléphone prend une place trop importante dans leur vie.

Les raisons qui expliquent ces ressentis sont multiples. En premier lieu, il arrive que les jeunes en couple utilisent leur portable lors de moments inappropriés. Par ailleurs, signe que le portable peut parfois instaurer de la distance, près des trois quarts des personnes interrogées (71%) ont indiqué qu’ils « regardent leur téléphone pendant que [leur conjoint.e] parle ». Dans un second temps, notons que le téléphone, parce qu’il est hyper connecté, contient bon nombre d’informations : 63% des jeunes ont admis qu’il leur arrive de regarder le téléphone de leur conjoint.e (66% chez les femmes, et 76% chez les 18-24 ans).

Le portable, source de tensions dans le couple ?

 

La déconnexion, une nouvelle tendance pour revigorer son couple ?

Pour parer aux éventuels dégâts provoqués par une mauvaise utilisation du téléphone, la grande majorité des jeunes couples aimerait instaurer des règles comme ne pas utiliser son portable à table, ne pas regarder le téléphone de l’autre ou encore ne pas regarder son portable pendant un film. Pourtant, dans les faits, ces règles ne sont que rarement mises en place et ce même si 63% des personnes les ayant instaurées estiment qu’elles sont faciles à respecter.

Pourtant, la grande majorité des jeunes en couple qui a déjà eu l’occasion de passer une soirée en amoureux sans son portable (58%) déclare que cela a eu un effet certain sur leur relation : 40% ont ainsi indiqué que cela renforçait « vraiment » leur couple. Fait notable : auprès des plus jeunes qui sont particulièrement connectés, plus d’une personne sur deux (51%) a le sentiment que ce genre de soirée off aurait le pouvoir de renforcer - voire renforce - un couple. Ces moments « off » permettraient de fait de se rapprocher. La déconnexion donnerait donc l’occasion de partager des moments de complicité.

Sans pour autant céder à la déconnexion totale, à la limitation voire à la punition, nombreux sont les jeunes en couple à indiquer qu’ils seraient prêts à simplement éteindre les téléphones afin de laisser le portable de côté (40%). 31% seraient prêts à changer d’air, et à « organiser un week-end / une soirée dans un endroit où il n’y a aucun réseau, aucune connexion ». Signe que les personnes interrogées souhaitent faire des efforts sur ce sujet, 84% ont indiqué qu’elles seraient prêtes à mettre en place au moins un des stratagèmes proposés et seules 16% restent opposées à toute règle visant à limiter l’utilisation de leur téléphone.

58% des jeunes en couple qui a déjà eu l’occasion de passer une soirée en amoureux sans son portable déclarent que cela a eu un effet certain sur leur relation

 

« Cap » de passer la St Valentin en amoureux et de relever le défi « sans » 

La quasi-totalité des amoureux consultés se déclare capable de passer une soirée sans portable lors de la St Valentin (89%), 61% se sentant même « tout à fait » prêts à relever le défi (70% chez les 18-24 ans).

Un chiffre particulièrement encourageant, d’autant plus que deux tiers des jeunes répondants prévoient de célébrer la St Valentin en couple (63%)… une fête qu’ils se souhaiteront surtout exclusivement en face à face (74%) : la déconnexion est donc possible !

Fiche technique : Enquête Ipsos pour Caprice des Dieux menée du 15 au 24 décembre 2018 auprès de 1200 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans à 35 ans vivant en couple, dont un sur-échantillon de 200 personnes âgées de 25 à 35 ans vivant en couple, ramené par la suite à son poids réel.

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur Opinion et Santé - Public Affairs
  • Laurène Boisson Chef de groupe, Public Affairs

Société