Lucidité ou pessimisme ? Le moral des réunionnais au plus bas

Parce que notre mission est d’accompagner nos clients dans leur prise de décisions, il nous est apparu essentiel de proposer des clés de lecture de la société réunionnaise, pour prendre de la hauteur. Nous avons la conviction en effet que la manière dont les Réunionnais se positionnent face aux grandes questions de société, comprendre les courants qui la traversent et la fracturent permettra d’alimenter les réflexions et les stratégies, pour répondre avec plus de pertinence aux besoins du consommateur, du citoyen, de l'individu.

Auteur(s)

  • Armelle Garnier Directrice Générale, Ipsos Océan Indien
Get in touch

Le pouvoir d'achat reste une préoccupation centrale

85% sont inquiets sur l'évolution de leur pouvoir d'achat.

Après l'espoir suscité par le mouvement des Gilets Jaunes et les actions correctives qui ont immédiatement suivi, les Réunionnais dénoncent des "mesurettes" court- termistes qui n'ont en rien amélioré leur situation ("Ces actions ont permis de changer la situation de façon éphémère", "Cela n'a concrètement pas changé grand-chose").

Le pouvoir d'achat reste finalement très contraint :

  • 40% s'autorisent moins qu'avant des achats plaisir ;
  • 35% s'attachent à acheter, plus qu'avant, les produits les moins chers possibles ;
  • La tendance, selon les perceptions, est encore et toujours à l'augmentation des prix ("De mois en mois, je vois mon chariot se rétrécir, sans pour autant qu'il y ait un rétrécissement sur son prix", "Il n'y a rien eu de fait contre la vie chère, il y a même des choses qui sont plus chères").

Les autorités politiques et les élus continuent de décevoir

La situation économique et sociale de l'île ne va pas non plus pour rassurer (87% inquiets).

Plus que jamais, les Réunionnais dénoncent leurs représentants, …

  • Pour 81%, le Gouvernement dirige mal le pays ;
  • Autant pensent que les élus locaux ne savent pas où ils vont, ni où doit aller notre île.

… en espérant malgré tout l'instauration d'un nouveau rapport de force pour (co)construire la vie réunionnaise :

  • 61% estiment que les mouvements citoyens font plus bouger les choses que les hommes politiques ;
  • La population est parvenue à prendre fermement la parole. Reste maintenant à se faire entendre ("Les citoyens ont plus la parole depuis les Gilets Jaunes, mais je ne pense pas qu'ils soient pour autant plus écoutés par les représentants politiques", "On nous a donné un semblant de pouvoir avec les demandes écrites, mais cela n'a rien apporté").

Néanmoins, des stratégies d'adaptation à ce contexte global anxiogène, sans doute vertueuses, sont indéniablement en œuvre

Des stratégies plus ou moins matures, selon les différents profils de Réunionnais que nous avons identifiés.

Pour en savoir plus, l'étude complète est disponible en multi souscription.


Fiche technique : étude quantitative online menée auprès de 825 Réunionnais de 16 ans et plus.

Auteur(s)

  • Armelle Garnier Directrice Générale, Ipsos Océan Indien

Société