Municipales 2020 - Bordeaux : Un rapport de force électoral largement favorable à Nicolas Florian

A moins de deux semaines du second tour des élections municipales, la situation à Bordeaux apparaît dans notre enquête largement favorable à la liste menée par Nicolas Florian. Découvrez les résultats de notre sondage Ipsos/SopraStéria réalisée les 15 et 16 juin pour Sud-Ouest, France Bleu Gironde et France 3 Nouvelle Aquitaine.

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs
Get in touch

Un rapport de force électoral largement favorable à Nicolas Florian

La liste constituée à la suite de l’alliance entre la droite et La République en Marche disposerait, avec 49% des suffrages exprimés, d’une large avance sur la liste d’union de la gauche et des écologistes conduite par Pierre Hurmic (40%).

Deux éléments expliquent cet écart important entre les deux principales listes en présence.

D’une part, la liste de Pierre Hurmic ne bénéficie pas d’un effet « vote utile » en sa faveur de la part des Bordelais s’étant prononcés au 1er tour pour la liste de Philippe Poutou. La liste du NPA et de la France insoumise obtiendrait 11% des voix, soit globalement le même niveau que son score du 1er tour le 15 mars dernier (11,77%). Premier enseignement majeur de cette enquête, le risque de voir la droite l’emporter à Bordeaux ne contribue pas à convaincre les électeurs Poutou du 1er tour de se rallier à la liste écologiste et de gauche.

L’autre raison (et c’est la principale) qui explique cet écart tient à l’attitude électorale et à l’opinion des électeurs ayant voté pour la liste de Thomas Cazenave lors du 1er tour. Ces derniers adhèrent très largement à l’alliance conclue entre leur candidat et le Maire sortant. Non seulement ils considèrent massivement que Nicolas Florian ferait un bon Maire pour Bordeaux dans les années à venir (80%) mais convertissent électoralement ce sentiment en envisageant massivement de voter pour la liste Florian au 2nd tour.

Nicolas Florian ferait un bon Maire pour 60% des Bordelais, Pierre Hurmic pour 51% d’entre eux

Autre élément venant illustrer l’avance dont bénéficie aujourd’hui Nicolas Florian, 60% des personnes interrogées estiment qu’il ferait un bon Maire de Bordeaux dans les années à venir. Pierre Hurmic suscite également une certaine crédibilité mais à un degré moindre (51%). En revanche, les Bordelais sont bien plus circonspects s’agissant de Philippe Poutou (il ferait un bon Maire pour 29% d’entre eux contre 65% qui considèrent qu’il ferait un mauvais Maire).

Une opinion partagée sur la question de la direction de la Métropole

Un éventuel partage des postes à la Mairie et à la présidence de la Métropole a la préférence des Bordelais : pour 55% d’entre eux, il vaudrait mieux que ces deux institutions soient dirigées par deux personnes différentes (ce sentiment étant particulièrement marqué à gauche, mais aussi auprès des électeurs de la liste Cazenave au 1er tour). En revanche, les électeurs de la liste Florian se révèlent légèrement favorables à ce que les deux postes soient occupés par la même personne (anticipant peut-être une victoire de leur candidat lors des élections municipales).


 

 


Fiche technique : enquête Ipsos/Sopra-Steria pour Sud-Ouest, France Bleu Gironde et France 3 Nouvelle Aquitaine menée du 15 au 16 juin 2020 auprès de 806 personnes inscrites sur les listes électorales de Bordeaux, constituant un échantillon représentatif des habitants de Bordeaux âgés de 18 ans et plus.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société