#PalmaPub 1993 : tu t’es vu quand t’as bu ?!

Avril 1993, Ipsos dévoile son 6ème Palmarès de la Pub qui consacre les communications publicitaires préférées des Français durant l’année écoulée. La campagne contre l’alcoolisme, conçue pour le Comité Français d'Education pour la Santé, par l’agence Robert & Partner, arrive en tête du palmarès TV. Déclinée en plusieurs spots, elle remporte un succès considérable avec une accroche forte, qui va faire date dans les annales de la pub : « Tu t'es vu quand t'as bu ? ».

« Tu t’es vu quand t’as bu ? » Le slogan a marqué plusieurs générations. Cette campagne télévisée date de 1991. Elle fut déclinée jusqu’en 1995 en 8 spots différents. Une première série de 4 spots, tous réalisés par Gérard Jugnot. Au passage, l’un d’eux révélait la jeune actrice Marion Cotillard. 4 autres spots TV diffusés en 1995 avec cette fois Jean Becker aux manettes. L’auteur du fameux « Tu t’es vu quand t’as bu ? » est le publicitaire Daniel Robert également à l'origine d'une autre accroche emblématique, « Un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts », apparue en 1984. Réalisées à partir d’études sur l’état de d’opinion, ces communications marquent l’apparition de l’alcool comme thème prioritaire de santé dans les campagnes de prévention grand public. Elles sont initiées par le Comité Français d'Education pour la Santé (CFES), remplacé en 2002 par l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES), un établissement public aux missions élargies.

La consommation excessive d’alcool montrée du doigt

Après la loi Barzach de 1987 interdisant la publicité pour les boissons alcoolisées à la télévision, l’adoption de la loi Evin en 1991 conduit à une nouvelle campagne de communication centrée sur les jeunes. « Tu t’es vu quand t’as bu ? » dévalorise l’image du buveur excessif et montre les conséquences sociales de cette consommation. La campagne joue sur le registre de l’humour grinçant et décalé qui passe le mieux auprès de cette génération. Un jeune homme veut se mettre en valeur mais il se ridiculise au contraire. Grâce aux valeurs qui font mouche, l’intégration au groupe et le regard des autres, cette campagne a fortement marqué les esprits. Le score d’impact mesuré par Ipsos est supérieur à 90% sur la classe d’âge des 15-25 ans et la mémorisation spontanée du slogan de 86% !

Un score d’impact record

Compte tenu de la place qu’occupe l’alcool en France, le discours de prévention s’est construit de manière progressive pour ne pas susciter de rejet. Les créatifs ont commencé par rompre avec le discours hygiéniste pour ramener le consommateur à la réalité, en évitant de culpabiliser. C’est l'idée d'une prévention axée sur la responsabilisation de la personne acteur de sa santé. L’accent sera ainsi mis sur l’effet cumulatif et sur les risques sanitaires de l’alcool. L’année 2010 étant marquée par le lancement de www.alcoolinfoservice.fr qui propose notamment à chacun d’évaluer sa propre consommation d’alcool et met à disposition de ceux qui souhaite réduire leur consommation un programme d’aide personnalisé.

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Marques et médias