Réchauffement climatique, harcèlement sexuel… la perception des Français se rapproche-t-elle de la réalité ?

Climat, démographie, harcèlement sexuel… Les Français sont-ils lucides concernant ces questions sociétales structurantes ? Quels écarts y a-t-il entre nos perceptions et la réalité ? Ipsos dévoile les résultats de son étude annuelle Perils of Perception, et met une fois encore en évidence certaines opinions erronées des Français, mais aussi d’habitants de 36 autres pays.

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Center
Get in touch
Perils of perception

METTEZ VOS PERCEPTIONS À L'ÉPREUVE DE LA RÉALITÉ !

CHIFFRES CLÉS DE L’ÉTUDE :

Les Français sous-estiment massivement le taux de femmes âgées de plus de 15 ans victimes d’harcèlement sexuel : 44% au lieu de 75% en réalité (- 31 points)

La France fait partie des pays évaluant le moins bien le réchauffement climatique

Les Français estiment à 55% la proportion de la population française qui aura plus de 65 ans en 2050. Ce chiffre est en réalité de 27%
Les Français estiment à 30% le pourcentage de chômeurs dans le pays (contre 9% en réalité)
Les Français évaluent à 27% le pourcentage d’immigrés en France, alors que le chiffre réel est de 12% (+ 15 points)

La part de musulmans dans la population française est évaluée à 28%, alors qu’elle n’est en réalité que de 9%

Lucides, les Français ?

Une fois encore, l’étude Perils of Perception pointe du doigt l’écart entre perception et réalité des Français sur des sujets sociétaux de premiers plans, bien souvent sous-évalués. C’est le cas par exemple du nombre de femmes victimes d’harcèlement sexuel en France : bien que le tabou se lève peu à peu, les Français demeurent peu lucides sur cette question. Alors que 75% des femmes de plus de 15 ans déclarent avoir déjà subi une forme d’harcèlement sexuel, les Français interrogés évaluent ce chiffre à 44%, soit 31 points de différence. Une sous-évaluation un peu plus forte chez les hommes interrogés (41%) que chez les femmes (47%). C’est toutefois au Danemark que la différence entre perception et réalité est la plus forte sur cette question : les Danois sous-évaluent de 44 points le pourcentage de femmes harcelées (estimée à 36% au lieu de 80%). La preuve que du chemin reste à parcourir.

La question climatique, elle aussi pourtant au premier plan ces derniers mois, ne semble pas vraiment inquiéter les Français. Au cours des 18 dernières années, les températures ont été les plus chaudes depuis le début des relevés en 1961, tous les pays étudiés sous-estiment l’augmentation de la température de la planète. Les Français sont parmi ceux qui l’évaluent le moins bien (-9 points), quand les Espagnols (-4 points), les Brésiliens et les Hongkongais (-5 points) sont assez proches de la réalité.

Les populations mondiales sous-estiment toutes le changement climatique
Les populations mondiales sous-estiment toutes le changement climatique
Question : au cours des 18 dernières années, combien ont été les plus chaudes dans le monde ?

« On savait déjà que le changement climatique ne préoccupe que 11% des habitants de la planète*, bien plus inquiets de la corruption, du chômage, de la pauvreté et des inégalités sociales, ou de la criminalité, les plus soucieux étant les Chinois (38%) et les moins angoissés étant les Argentins (1%), commente Yves Bardon, directeur du programme Flair au Ipsos Knowledge Center. Avec 18% de Français inquiets du changement climatique, nous sommes n°3 des pays les plus concernés, ce qui pourrait laisser penser que nos concitoyens sont sensibles à ces enjeux. L’étude Perils of Perception semble toutefois montrer qu’ils manquent encore de lucidité sur le sujet », complète-t-il.

La composition de la population : véritable épouvantail pour l’opinion française

La composition de la population est l’un des éléments sur lesquels les Français se fourvoient le plus, notamment son âge moyen et son vieillissement, très surestimé. Ainsi, ils évaluent à 55% la proportion de la population française qui aura plus de 65 ans en 2050, une estimation de 28 points supérieure à la réalité (27%). C’est une évaluation toutefois plus juste que celle des Malaysiens ou des Brésiliens, qui surévaluent de 47 points leur population sénior à horizon 2050, moins lucide que celle des Coréens du Sud, pays le plus proche de la réalité (+10 points).

Les Français ont également tendance à être pessimistes concernant le nombre de chômeurs dans le pays (+21 points). Ils l’estiment ainsi à 30%, alors que le taux de chômage national se situe à environ 9%.

L’origine de la population cristallise aussi beaucoup de fantasmes et fausses idées. Les Français évaluent à 27% la part d’immigrés en France, alors que le chiffre réel est de 12%. Une différence de 15 points, qui pointe du doigt une vraie crispation de la société française, partagée par la plupart des pays interrogés : en effet, seuls trois pays sous-estiment la part d’immigrés dans leur population : Hong Kong (- 2 points), Singapour (-5 points) et l’Arabie Saoudite (-10 points).

La part de la population immigrée est surévaluée dans la quasi-totalité des pays
La part de la population immigrée est surévaluée dans la quasi-totalité des pays
Question : sur 100 personnes, combien sont, selon vous, des immigrants (ne sont pas nées dans le pays d’accueil) ?

De même, la part de Musulmans dans la population française est largement déformée. Alors qu’elle est de 9%, les Français l’estiment à 28%, soit plus du triple. Cette question est celle sur laquelle la France est en tête des pays les plus induits en erreur, juste derrière les Canadiens (+19 points), ou encore les Belges (+22 points) et les Sud-Africains (+24 points).

Les Français plus réalistes que l’année dernière

A l’exercice des perceptions, les Français sont toutefois de plus en plus lucides. La France se situe en effet à la 20e place des pays (vs 2017 où la France se situait à la 16ème place) qui se trompent le plus. Les pays où la perception des habitants est la plus éloignée de la réalité sont la Thaïlande, le Mexique, ou encore la Turquie. A l’inverse, le prix d’excellence en matière de discernement revient à Hong Kong, la Nouvelle Zélande et la Suède, qui était en tête du classement l’année dernière.

Classement des pays selon la justesse moyenne de leur perception sur les grands sujets de société
Classement des pays selon la justesse moyenne de leur perception sur les grands sujets de société

 

*Etude What Worries the World menée du 24 août au 7 septembre 2018, https://www.ipsos.com/fr-fr/les-francais-renouent-avec-leur-traditionnel-pessimisme

Fiche technique :
Étude réalisée du 28 septembre au 16 octobre 2018 auprès de 29 133 personnes dans 37 pays via le panel Online d'Ipsos en Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine,
Colombie, Danemark, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Hong Kong (SAR, Chine), Hongrie, Inde, Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle Zélande, Pérou, Pologne, Roumanie, Russie, Arabie Saoudite, Singapour, Afrique du Sud, Corée du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Thaïlande, Turquie et les USA. Les pays suivants ont utilisé des méthodologies en ligne ou en face à face : Monténégro, Serbie.
Environ 1000 personnes âgées de 16 à 64 ans ou de 18 à 64 ans ont été interrogées en Australie, au Brésil, au Canada, en Chine, en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, à Hong Kong, en Italie, au Mexique, au Monténégro, en Serbie, à Singapour, en Espagne et aux États-Unis. Environ 2000 personnes âgées de 16 à 64 ans ont été interrogées au Japon. Environ 500 personnes âgées de 16 à 64 ans ont été interrogées en Argentine, Belgique, Chili, Colombie, Danemark, Hongrie, Malaisie, Pays-Bas, Nouvelle Zélande, Pérou, Pologne, Roumanie, Russie, Arabie Saoudite, Afrique du Sud, Corée du Sud, Suède, Suisse, Thaïlande et Turquie.
Les données « réelles » pour chaque question proviennent d’une variété de sources vérifiées. Une liste complète des sources / liens vers les données réelles peut être consultée ici.
Les données sont pondérées pour correspondre au profil de la population

Téléchargement

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Center

Société