Trois ans après l'apparition des Gilets Jaunes : le regard des Français

Trois ans après son apparition, le mouvement des Gilets Jaunes conserve encore une base solide avec 40% de Français qui s’en sentent proches (dont 9% « très proches »). Lors de notre dernière enquête en mai 2019, ils étaient 42% à se sentir proches du mouvement, soit un recul très faible en deux ans et demi. Le mouvement reste davantage soutenu par les catégories populaires (53% chez les employés et ouvriers) et les habitants des zones périurbaines (45%) et rurales (53%). Politiquement, les sympathisants de la France Insoumise (70%) et du Rassemblement National (57%) sont nettement plus enclins à soutenir les Gilets Jaunes que les sympathisants LREM (13%) ou LR (24%).

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
  • Jean Dartout Chargé d'études, Public Affairs
  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
Get in touch

Les Français jugent très majoritairement que l’émergence du mouvement est avant tout liée à la question du pouvoir d’achat (64%), un aspect encore plus fondamental au sein des répondants ayant déclaré se sentir proche du mouvement sans pourtant y avoir directement participé (73%). A noter cependant que chez les Français qui ont activement participé aux actions du mouvement, la coupure peuple/élite (33%, contre 25% pour l’ensemble des Français) et la question du mauvais fonctionnement du système démocratique (28%, contre 13% pour l’ensemble) sont des raisons bien plus importantes que la moyenne.

On constate qu’une très large majorité des Français (82%) juge qu’un mouvement similaire à celui des Gilets Jaunes pourrait à nouveau émerger en France à l’avenir, dont 50% qui pensent que c’est possible « dans les prochains mois ». Même les personnes qui ne se sentent pas proches du mouvement (75%) et les sympathisants LREM (64%) partagent largement cette opinion.

A l’approche de l’élection présidentielle, aucun des candidats déclarés ou potentiels n’est jugé majoritairement proche des idées et des revendications des Gilets Jaunes, que ce soit par l’ensemble des Français ou par les proches du mouvement eux-mêmes ; néanmoins, dans ces deux populations, c’est Jean-Luc Mélenchon qui arrive en tête, avec 34% des répondants (et 43% chez les participants au mouvement) qui considèrent que le candidat Insoumis est proche du mouvement. Seuls ce dernier et Marine Le Pen (30%) sont considéré plus proches du mouvement que le président de la République Emmanuel Macron (20%).

 


Fiche technique : étude réalisée en ligne auprès de 1 063 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus, du 8 au 10 novembre 2021.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
  • Jean Dartout Chargé d'études, Public Affairs
  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)

Société