Le bruit au travail dérange une personne sur deux

Réalisée dans le cadre de la journée nationale de l'audition qui se déroulera le 13 mars 2008, l'enquête réalisée par Ipsos pour Médéric montre que les problèmes de nuisance sonore sur le lieu de travail ne concernent plus seulement l'industrie. Les voix, le téléphone, la musique gênent les salariés du tertiaire, ce qui porte la part d'actifs incommodés par le bruit au travail à plus d'un sur deux.

Auteur(s)

  • Damien Barnier Directeur de clientèle, Ipsos Marketing
Get in touch

Thème majeur de la prochaine Journée nationale de l’audition (JNA) qui se déroulera le 13 mars 2008, le bruit au travail n'est pas un phénomène marginal. Bien que réglementé, il affecte plus de la moitié des actifs en France et touche tous les secteurs.
En effet, si les employés du secteur de l’industrie et de la construction sont les plus touchés, les administratifs ne sont pas à exclure du débat, puisque 58 % se disent fréquemment ou souvent gênés par le bruit. Outre les bruits d'ordre mécanique qui prévalent dans l'industrie et le bâtiment, les voix, le téléphone, la musique ou encore les bruits de circulation constituent des nuisances réelles pour les actifs du tertiaire qui sont, eux, bien moins sensibilisés au problème. Ainsi, 41% des actifs concernés par les nuisances sonores se disent insuffisamment informés sur les conséquences du bruit sur la santé.

Enquête réalisée par Ipsos à la demande de l’association JNA et de son partenaire Médéric (acteur de la protection sociale complémentaire en France), auprès de 1 613 travailleurs français issus de l’ensemble des secteurs d’activité, aussi bien salariés qu’indépendants.


Fiche technique :

Etude réalisée via l’Express®, l’omnibus téléphonique d’Ipsos, auprès de 1613  individus âgés de 18 ans et plus exerçant une activité professionnelle, en 3 vagues d’enquête successives entre le 30 novembre et le 16 décembre 2007.

Quotas représentatifs de la population française en termes de sexe, âge, CSP du chef de famille, région et catégorie de commune. Les résultats ont été redressés selon la structure de la population active en France.

Auteur(s)

  • Damien Barnier Directeur de clientèle, Ipsos Marketing

Consommateurs