L'impact psychologique du confinement particulièrement difficile à vivre chez les agriculteurs

Les agriculteurs ne se sont jamais sentis aussi isolés : c'est ce que pointe du doigt notre expert Agriculture Ipsos, Renaud Loesel, grâce à cette enquête réalisée pour AgriAvis, qui révèle les séquelles morales du confinement, additionnées à la baisse de leur chiffre d'affaire ou encore au manque de main d'oeuvre.

Auteur(s)

  • Renaud Loesel Directeur de clientèle, Market Strategy & Understanding
Get in touch

Relayé le 17 mai sur le Figaro Société, ce sondage estime que 45% des agriculteurs interrogés considèrent que «le principal impact de la crise est avant tout psychologique, évoquant un isolement dur à vivre». Ce sentiment vient «avant les problèmes de débouchés pour les productions (36%) et la baisse du chiffre d’affaires (19%)», si bien que les agriculteurs ont dans leur majorité accentué le développement de la vente en circuit court, particulièrement dans le but de retrouver un contact humain délaissé.

Découvrir l'article sur Le Figaro

Auteur(s)

  • Renaud Loesel Directeur de clientèle, Market Strategy & Understanding

Plus de contenus sur Agriculture

Société