Présidentielle 2022 | Emmanuel Macron fait la course en tête

Réalisée au lendemain de ses déclarations polémiques sur les non-vaccinés, la dernière vague d'intentions de vote Ipsos / Sopra Steria réalisée pour France Info - Le Parisien - Aujourd'hui en France présente un rapport de force électoral toujours largement favorable au Président sortant. Plus du quart des électeurs "certains d'aller voter" (26%) se prononceraient pour lui si le premier tour avait lieu dimanche prochain, soit une avance de près de 10 points sur ses principaux concurrents pour la qualification au second tour, Marine Le Pen (17%) et Valérie Pécresse (16%). La dynamique est quelque peu retombée pour Eric Zemmour, à 12%. A gauche, aucun candidat n'atteint la barre des 10% d'intentions de vote.

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Jean-François Doridot Directeur Général Public Affairs
  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
Get in touch

Emmanuel Macron en tête des intentions de vote au premier tour...

A trois mois du scrutin, Emmanuel Macron sortirait en tête au soir du premier tour. Il est aujourd'hui crédité de 26% d'intentions de vote - deux points de plus que son score de 1er tour en 2017 (24%) - et bénéficie d'un socle électoral solide : 68% de ses électeurs de 2017 envisagent de voter à nouveau pour lui, rejoints par plus de 30% de ceux qui avaient voté à l'époque pour François Fillon.

La deuxième place qualificative pour le second tour est en revanche pour l'instant très incertaine. Marine Le Pen, qui conserve 62% de sa base électorale de 2017 est à 17% d'intentions de vote, au coude à coude avec Valérie Pécresse (16%). La dynamique de campagne est actuellement moins favorable à Eric Zemmour, retombé à 12%, essentiellement recrutés dans l'électorat 2017 de Marine Le Pen (29%) et de François Fillon (12%).

Jean-Luc Mélenchon conserve d'une courte tête le leadership à gauche, mais avec 9% d'intentions de vote, il est pointé à 10 points de son score de 2017 (19,6%). Yannick Jadot est à 8%, Anne Hidalgo à 4,5%, Fabien Roussel à 2%, Arnaud Montebourg à 1%, pour un total gauche historiquement bas, à 24,5%. A ce stade, il n'est pas évident que l'arrivée de Christiane Taubira dans l'offre politique de premier tour ne change la donne. Testée dans une deuxième hypothèse, elle obtiendrait 3% d'intentions de vote, "prélevés" de manière schématique sur Anne Hidalgo (1,5 points), Yannick Jadot (1 point) et Emmanuel Macron (0,5 points).

 

 
 

... comme au second

Même si elles sont peu significatives loin du scrutin et surtout avant que le 1er tour n'ait vraiment eu lieu, on notera tout de même qu'Emmanuel Macron est en tête des intentions de vote au second tour quel que soit l'adversaire. Le rapport de force est aujourd'hui mesuré à 55% / 45% face à Valérie Pécresse et à 58% / 42% face à Marine Le Pen.

Qu'ils soient ou non certains d'aller voter, près de quatre électeurs sur dix pronostiquent la réélection du Président sortant.

Rapport complet


Fiche technique : enquête Ipsos-Sopra Steria pour Le Parisien/Aujourd'hui en France et franceinfo menée du 5 au 6 janvier 2022 auprès de 1500 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Brice Teinturier Directeur Général Délégué France, Ipsos (@BriceTeinturier)
  • Jean-François Doridot Directeur Général Public Affairs
  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société