En vacances sur les terres du Covid-19 - Episode 5 : à quoi s'attendre pour la rentrée ?

En temps normal, les vacances sont un moment de détente, de respiration et de ressourcement. D’ailleurs, on « part » en vacances, comme s’il s’agissait avant tout d’un mouvement vers autre chose, pour retrouver ses lieux d’enfance ou au contraire de nouveaux horizons et de nouvelles expériences. Face à ces vacances d'été aux conditions inédites, Ipsos reforme sa communauté Ipsos #Home et lui donne la parole. Découvrez chaque mercredi les insights de cette communauté et suivez leur quotidien au rythme d'une saga estivale.

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre
Get in touch

A quoi se mesurent des vacances réussies ?

« Profiter », « En avoir pour son argent », « Ne pas trop dépenser », voilà le triptyque gagnant selon les participants de notre communauté on line, #Home. Indépendamment de leur profil, Anxieux, Relâchés ou Stratèges se sont retrouvés sur ces bénéfices que les vacances doivent garantir. Pour la plupart, même écourté, même frustrant pour ceux qui avaient prévu de partir hors de France, même en jonglant avec les contraintes, même en restant chez soi par peur du virus, cet été 2020 aura finalement été au rendez-vous, mais sans l’intensité voulue.

Le nouveau "Home sweet home"

Le contact avec les autres est en effet devenu le problème n°1, vacances ou pas. Le virus et la peur de la contamination ont complétement inversé la relation dedans / dehors. Avant, dehors était synonyme de liberté, de rencontres, de découvertes, etc. Dedans n’avait pas attendu la covid-19 pour être synonyme de cocooning et de home, sweet home, mais avec la limite de la routine, de l’isolement, de l’ennui. Désormais, dehors est associé à risques, peurs, altérité dangereuse de la contagion ; Dedans incarne la sécurité, le contrôle, un lieu où tout devient possible, notamment grâce aux technologies : home office, home cinéma, home fitness, home cooking, etc. Le monde à distance du confinement (pour ceux qui ont un métier et les équipements qui le permettent) est presque regretté par certains, pour qui tout contact est définitivement une menace à fuir.

Quel aspect aura la rentrée selon les français ?

La rentrée inspire donc beaucoup d’inquiétudes. Elle conforte les Anxieux dans leurs positions : retour à l’école, au bureau, au travail, dans les transports publics…, toutes ces occasions de promiscuité font redouter une reprise massive de la covid-19, alors que « le retour du brassage estival n'annonce rien de bon », y compris pour les Stratèges qui voient les nuages s’accumuler avec les chiffres sur les clusters, les tests ou la reprise économique, les horaires imposés aux restaurants et aux cantines, les restrictions dans le monde du spectacle.

Avec le port du masque obligatoire partout dans de plus en plus de villes, d’entreprises et d’établissements scolaires, comme le dit l’une des participantes, « nous sommes rentrés dans un nouveau monde ».  

Saga de l'été

Sa caractéristique ? L’incertitude. Sur l’utilité-même des masques, sur l’implication de tous, parce que les Relâchés sont encore nombreux, sur la durée pendant laquelle gestes barrières et distanciation sociale vont encore régner. Ce flou déstabilise et rend cette rentrée quasi cotonneuse, y compris les plus convaincus de la nécessité de tout faire pour stopper la contagion ; il crée une sorte d’attentisme, de passivité ou de résignation enfouie qui engourdit cette régénération que les vacances étaient supposées offrir.


Retrouvez tous les épisodes de
notre saga de l'été

Episode 1 - Comment les Français planifient-ils leur été ?

Episode 2 - Comment les Français occupent-ils leurs vacances ?

Episode 3 - Ce qui a changé dans les habitudes des Français

Episode 4 - Quelles activités pour les vacanciers ?

Episode 5 -  Comment se déroulera la rentrée des Français ?

Episode 6 - Quel état d'esprit face à cet avenir incertain ?


Pour en savoir plus sur les communautés Ipsos, contactez Nathalie Eskenazi via le formulaire en bas de page.

Auteur(s)

  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre

Société