Régionales 2021 en Île-de-France : Valérie Pécresse en position de favorite à deux mois du scrutin

Le dernier sondage d’intentions de vote réalisé par Ipsos/Sopra Steria pour France Info et Le Parisien-Aujourd’hui en France montre que, porté par un bilan jugé positivement par les Franciliens, la Présidente sortante Valérie Pécresse est en bonne position pour être reconduite à la tête de la région. Toutefois, un scénario de quadrangulaire au second tour pourrait rendre le scrutin plus incertain.

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs
Get in touch

Les Franciliens se montrent globalement satisfaits du bilan de Valérie Pécresse à la tête de la région : 63% le jugent « excellent » ou « bon », contre 36% « médiocre » ou « mauvais ». Si sans surprise, 93% des électeurs de la liste conduite par la Présidente sortante jugent positivement son bilan, c’est aussi le cas de 67% des électeurs de la liste LREM, de 58% des soutiens de la liste EELV et de 54% des électeurs de la liste RN – ce jugement n’est au final minoritaire que parmi les électorats des listes PS (46%) et FI (35%). 

Portée par ce bon bilan et par une forte popularité personnelle (57% des habitants ont une « bonne opinion » à son propos contre 30% une mauvaise, loin devant ses concurrents), Valérie Pécresse arriverait très nettement en tête du premier tour : elle est créditée de 34% des voix, contre 17% à la liste RN conduite par Jordan Bardella, 12% à la liste PS d’Audrey Pulvar, et 11% aux listes FI-PCF de Clémentine Autain, EELV-G.s de Julien Bayou et LREM-MoDem-Agir de Laurent Saint-Martin. Valérie Pécresse bénéficierait d’un socle électoral très large grâce notamment au vote de 74% des électeurs de François Fillon au premier tour de l’élection présidentielle de 2017, mais aussi de 36% des électeurs d’Emmanuel Macron (davantage que le % obtenu par la liste LREM, 26%) et de 14% des électeurs de Marine Le Pen. 

Au second tour, Valérie Pécresse serait largement réélue dans le cadre d’une triangulaire en obtenant 45% des voix, contre 36% à une liste de gauche menée par Audrey Pulvar ou Julien Bayou et 19% à la liste RN. En revanche, en cas de maintien de la liste LREM au second tour conduisant à une quadrangulaire, la liste de la Présidente sortante resterait en tête, mais avec une avance considérablement réduite : elle recueillerait alors 36% des suffrages, contre 32% à la liste PS-EELV, les listes RN (19%) et LREM (13%) étant reléguées loin derrière. Dans un tel scénario, la qualité des reports des électeurs des trois listes de gauche au premier tour et le comportement des électeurs de la liste LREM seraient décisifs.

Les principales préoccupations des franciliens

 

L'opinion à l'égard des candidats potentiels à l'élection régionale

 

Les intentions de vote pour le premier tour des élections régionales en Île-de-France 

 

Ipsos & Sopra Steria

Fiche technique : enquête menée par Ipsos et Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France auprès de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales d’Ile-de-France, constituant un échantillon représentatif des habitants d’Ile-de-France âgés de 18 ans et plus, interrogées du 5 au 7 avril 2021.
Crédit photo : Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Téléchargement

Auteur(s)

  • Mathieu Gallard Directeur d'Études, Public Affairs
  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société