État d’esprit des personnels de l’Éducation nationale et des parents d’élèves

Le 1er décembre, dans le cadre du Grenelle de l’éducation, une conférence internationale intitulée « Quels Professeurs pour le XXIème siècle ? » était organisée par le Conseil scientifique de l’Éducation nationale, pour réfléchir sur la place du professeur dans la société et l’avenir du métier. Ce même jour, la FSU dévoilait une enquête réalisée par Ipsos auprès des professionnels de l’Éducation nationale (enseignants et non-enseignants) et des parents d’élèves, pour témoigner de la manière donc ils considèrent le métier de professeur aujourd’hui et son avenir, dans un contexte toujours profondément marqué par la crise sanitaire et l’assassinat de Samuel Paty. C’est dans ce cadre qu’Ipsos a interrogé du 17 au 20 novembre 2020, par internet, un échantillon de 1000 personnels de l’éducation nationale (850 enseignants de l’enseignement public et privé sous contrat, mais aussi 150 personnels non-enseignants du secteur public), ainsi que 500 parents d’élèves scolarisés de la maternelle au lycée. La représentativité des échantillons a été assurée par l’utilisation de la méthode des quotas.

Auteur(s)

  • Amandine Lama Directrice de Clientèle, Département Politique et Opinion, Public Affairs
Get in touch

Rapport complet


Fiche technique : enquête menée par Ipsos pour la F.S.U. auprès de 1 000 personnels de l'Éducation Nationale (850 enseignants de l’enseignement public et privé sous contrat et 150 personnels non-enseignants du secteur public) et 500 parents d’élèves scolarisés de la maternelle au lycée interrogés du 17 au 20 novembre 2020.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Amandine Lama Directrice de Clientèle, Département Politique et Opinion, Public Affairs

Plus de contenus sur Fonction & Services Publics

Société