Revolution@Work : qu'en pensent les Français ?

Revolution@Work, plateforme internationale du travail de demain, dévoile à quelques jours de sa deuxième édition les 21 & 22 novembre à Coeur Défense, les premiers éléments d’une étude internationale exclusive réalisée par Ipsos sur le futur du travail et les attentes des salariés en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Revolution@Work : qu'en pensent les Français ?

Auteur(s)

  • Jean-Baptiste Aloy Workforce Analytics and Employee Experience Insights, Ipsos LEAD
  • Julia Pironon Directrice de clientèle, Ipsos LEAD
Get in touch

Ces premières tendances révèlent une forte attente des Français auprès des entreprises pour accompagner au mieux la conduite du changement dans le monde du travail. L’étude montre également que les Français sont partagés sur l’impact de l’intelligence artificielle dans le monde professionnel, entre inquiétude et conscience des opportunités à saisir dans les changements à venir.

La deuxième édition de Revolution@Work, qui abordera pendant deux journées dédiées à l’innovation dans le monde du travail, mobilise de façon inédite des acteurs venant d’univers différents et complémentaires autour de trois thèmes : l’individu en puissance, l’entreprise en mouvement et l’écosystème augmenté. Objectif : accélérer la mise en oeuvre du travail de demain.

Intelligence artificielle, conduite du changement : le travail de demain vu par les salariés

Pour que les discussions soient au plus proche des premiers concernés par « le travail de demain », Ipsos a mené pour Revolution@Work une étude internationale* sur les attentes des salariés. Les premiers chiffres publiés illustrent les challenges qui attendent le monde du travail.

Quand on les interroge sur le rythme d’adaptation de leur entreprise aux changements en cours, 42 % des salariés français estiment que les entreprises de leur pays s’adaptent à un rythme trop lent, tout comme leurs voisins néerlandais (42%) alors que 12% le trouvent trop rapide.
Le développement de l’intelligence artificielle dans un cadre professionnel est perçu de façon très contrasté parmi les salariés français : il y a autant de Français qui s’estiment inquiets de son impact que de Français considérant qu’il s’agit d’une « évolution normale » (à 39%). Au contraire aux Etats-Unis, les salariés observent l’arrivée de l’IA de manière plus positive que les salariés Français, avec 20% de salariés américains qui la décrivent comme une opportunité contre 11% en France.

Retrouvez-nous le 21 novembre après-midi pour la révélation de l'étude complète !

PROGRAMME & INSCRIPTION

Auteur(s)

  • Jean-Baptiste Aloy Workforce Analytics and Employee Experience Insights, Ipsos LEAD
  • Julia Pironon Directrice de clientèle, Ipsos LEAD

Engagement des collaborateurs