Communiqués de Presse

Ipsos : Troisième trimestre 2020, un exemple de résilience

Paris, 22 octobre 2020 : le chiffre d’affaire d’Ipsos est de 468,6 millions d’euros au troisième trimestre 2020. Il est en recul de 6,2% par comparaison avec la même période de l’année précédente. Les effets de change sont négatifs pour 3,8%. Les effets de périmètre sont positifs à 0.9%. Le recul du chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants est de 3,3% marquant le début du redressement de l’activité depuis le mois de juin. Une fois éliminés les effets de change et de périmètres, la baisse est de 9,9% de janvier à septembre contre 13,5% de janvier à juin.

TELECHARGER LE COMMUNIQUE (PDF)

Ipsos - résultats semestriels 2020 : les stigmates de la COVID-19

Paris, 22 juillet 2020 – Au premier semestre 2020, le chiffre d’affaires d’Ipsos est établi à 786 millions d’euros, en baisse de 13% par comparaison avec la même période de l’année dernière ; cette baisse se décompose en une croissance organique de -13,5%, des effets de périmètre de +0,6% et des effets de change de -0,1%.

TELECHARGER LE COMMUNIQUE (PDF)

Point sur l’activité d’Ipsos pendant la pandémie Covid-19

A l’occasion de l’assemblée générale qui se tiendra le jeudi 28 mai au matin à Paris, la Direction Générale de la Société d’Ipsos fera le point sur l’activité de la société telle qu’elle s’est développée depuis le mois de mars.

TELECHARGER LE COMMUNIQUE (PDF)

Ipsos - résultats du premier trimestre - Le Grand Confinement, une période complexe

Au premier trimestre 2020, le chiffre d’affaires d’Ipsos, à 428,7 millions d’euros, s’établit à un niveau un peu plus élevé que durant la même période de 2019.

TELECHARGER LE COMMUNIQUE (PDF)

Ipsos - L’impact de l’épidémie de Coronavirus (Covid 19) sur l’activité

Paris, 8 avril 2020 – Pendant les 10 premières semaines de 2020, Ipsos a réalisé son meilleur départ d’année depuis 2011. Le carnet de commandes était supérieur de plus de 5% et les perspectives de gains de nouveaux contrats se situaient à un niveau particulièrement élevé. Seuls la Chine et quelques autres marchés asiatiques étaient à l’arrêt.

TELECHARGER LE COMMUNIQUE (PDF)