La question de la reprise des activités scolaires dans l’allocution d’Emmanuel Macron cristallise de nombreuses interrogations.

Alors que le COVID-19 gagne du terrain et que le confinement s’installe dans le temps, le quotidien des Français et leurs projections sur l’avenir sont bouleversés.

Auteur(s)

  • Mathilde Guinaudeau Directrice de département, Social Intelligence Analytics
  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre
Get in touch
Les Français attendaient énormément de l’allocution d’Emmanuel Macron, comme l’a montré l’audience de près de 35 millions de téléspectateurs le 13 Avril. Trois sujets sont à noter :
- La prolongation du confinement jusqu’au 11 mai n’a pas surpris et semble la réponse adaptée faute de traitements médicaux clairs et de masques.
- La réouverture des écoles à partir du 11 mai suscite des réactions d’inquiétude très marquées avec la peur d’une nouvelle vague de contamination, annulant tous les bénéfices du confinement.
- Les propos de Christophe Castaner affirmant que le 11 mai est « un objectif, pas une certitude » ont un effet de douche écossaise pour certains Internautes.
A ce stade, l’allocution et la nouvelle séquence suscitent plus d’interrogations que de critiques : que faut-il comprendre par « masques grand public », quelle efficacité ? Quand un vaccin sera-t-il disponible ? La chloroquine est-elle la solution ? Et finalement, quand la situation reviendra-t-elle à la normale ? Plus que jamais, l’incertitude demeure.

 

Le web social est la plaque tournante de l’expression et de l’évolution des points de vue des Français. Pour cerner leur vécu, leurs interrogations et leurs préoccupations quant au déroulement et aux conséquences de la crise, l’équipe Social Intelligence Analytics d’Ipsos analyse l’ensemble de la donnée publique générée par les Internautes sur les réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Facebook) et sur les blogs et forums. Après extraction via l’outil de Social listening Synthesio, les données sont traitées par l’équipe de Data Science d’Ipsos grâce à l’Intelligence Artificielle.

Ce communiqué présente les thèmes majeurs de discussion du 13 Avril au 15 Avril 2020.

  • Les conversations sur l’allocution d’E. Macron représentent directement un quart du total de la période (23,4%), un score énorme, sachant que la réouverture des écoles fait le plus débat, avec à elle seule plus de 10% des conversations.

Les critiques viennent de plusieurs bords :

. Les unes ont une certaine légèreté, venant notamment des collégiens et des lycéens, qui se plaignent souvent de voir sifflée la «fin des vacances».

. Mais c’est surtout la peur de la contamination qui s’exprime, mêlant incompréhension et colère, aussi bien chez les enfants scolarisés que chez leurs parents qui s’insurgent contre cette mesure et craignent d’être contaminés :

« Je suis au collège et dans ma classe nous sommes trente-six, on est collés, et je pense que ce n’est pas intelligent de nous remettre à l’école »

En plus du sujet de la scolarité, quasiment chacune des phrases du discours a suscité des commentaires de la part des Internautes, mais peu les ont vraiment beaucoup fait réagir.

La reprise de l’article de la Déclaration des droits de l’homme, par exemple (« Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune »), largement reprise et commentée par les médias, a été finalement peu commentée par les Internautes.

L’annulation de la dette des pays pauvres sort néanmoins du lot et représente 1% des conversations, recueillant des commentaires globalement neutres ou favorables.

  • L’allocution a fait exploser le nombre de questions sur les mesures sanitaires et l’épidémie, qui représentent 24,3% des conversations.

Les masques restent un sujet absolument central alors que le Président de la République a évoqué une version « grand public » et suscitent de nombreuses interrogations : seront-ils obligatoires ? Quand les recevra-t-on ? Seront-ils réellement efficaces ?

A l’heure où l’efficacité des masques FPP2 est elle-même remise en question, la confusion est encore plus forte pour les Internautes dont certains réagissent avec ironie :

« Masque "grand public" = FPP2 ? Merci d'indiquer une définition scientifique. Les masques de carnaval sont-ils "grand public" ?

Les tests, également évoqués, appellent aussi de nombreuses questions : y en aura-t-il assez ? Peut-on se faire tester déjà aujourd’hui ? Quid des personnes asymptomatiques ?

  • L’actualité a été riche de toutes sortes de sujets très divers qui, tous additionnés, représentent 32% des conversations : fermeture d’entrepôts d’Amazon, messes pascales à huis-clos ou plus ou moins clandestines, annonces de Didier Raoult, réactions au tweet de Damien Abad (Président des Républicains à l’Assemblée nationale) encensant le discours d’E. Macron.

  • En baisse dans la séquence précédente, les questions sur les traitements remontent en puissance avec 7% des conversations. La rencontre d’Emmanuel Macron et du Professeur Raoult n’est pas pour rien dans le retour du sujet de la chloroquine, qui remobilise cette semaine.

Panorama des sujets les plus engageants en ligne
Panorama des sujets les plus engageants en ligne

 

Auteur(s)

  • Mathilde Guinaudeau Directrice de département, Social Intelligence Analytics
  • Yves Bardon Directeur du programme Flair, Ipsos Knowledge Centre

Société