Que feraient les Français pour pimenter leur vie sexuelle ?

Amorelie.fr a souhaité investiguer les pratiques sexuelles des Français : combien de partenaires ont-ils déjà connu ? Et quelle proportion parmi eux leur ont véritablement donné du plaisir ? Sur ce point, les femmes se montrent-elles plus critiques que les hommes ? Quelles sont aujourd’hui les fantasmes que les Français réalisent de plus en plus ? Et ceux qu’ils envisagent sans encore sauter le pas ? Parmi ceux qu’ils ont pu réaliser, quel est celui qu’ils jugent le plus excitant ?

Que feraient les Français pour pimenter leur vie sexuelle ?

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
Get in touch

9,5 PARTENAIRES SEXUELS EN MOYENNE POUR LES FRANÇAIS

Les Français de 18 ans et plus ont eu en moyenne, au cours de leur vie, 9,5 partenaires sexuels différents. C’est un plus pour les hommes (11 partenaires déclarés en moyenne) que pour les femmes (8 partenaires). C’est logiquement davantage pour les 35 ans et plus (11) que pour leurs cadets (6), qui ont moins d’expérience.
En terme géographique, ce sont les Franciliens qui ont eu le plus grand nombre moyen de partenaires (16 en moyenne, contre 8 en Province). Ils devancent largement les habitants des autres régions, y compris ceux du Sud, où la chaleur, contrairement à certaines idées reçues, est moins propice à la multiplication des aventures (8 partenaires en moyenne dans le Sud Est et 11 dans le Sud-Ouest) que la promiscuité parisienne (17 partenaires en moyenne dans l’agglomération parisienne).
Si certains Français qui ont multiplié les expériences font grimper la moyenne, une majorité a eu, au maximum, 5 partenaires au cours de sa vie sexuelle : 4% des répondants n’en ont jamais eu (15% des 18-24 ans), 20% en ont eu un seul (22% des femmes contre 18% des hommes), 21% en ont eu deux ou trois (23% des femmes contre 19% des hommes) et 16% de quatre à cinq (18% des femmes contre 15% des hommes).
Les hommes sont plus nombreux que les femmes à déclarer avoir eu davantage de partenaires au cours de leur vie : 19% disent en avoir eu de 6 à 10 (contre 16% des femmes), 12% de 11 à 20 (contre 9% des femmes) et 10% plus de 20 partenaires (contre 5% des femmes).
Cette différence entre hommes et femmes s’expliquerait-elle en partie par l’amnésie d’une partie d’entre elles face aux performances peu satisfaisantes de certains de leurs partenaires ?

DES PARTENAIRES SEXUELS PAS TOUJOURS EPANOUISSANTS

Parmi les Français qui ont eu au moins deux partenaires sexuels au cours de leur vie (72% de l’échantillon), 43% considèrent que seule la moitié ou moins de leurs partenaires sexuels leur ont véritablement donné du plaisir. Parmi eux, 2% estiment qu’aucun ne s’est montré à la hauteur, 20% moins de la moitié et 21% la moitié exactement.
Les femmes se montrent particulièrement critiques : elles ne sont que 45% à estimer que la majorité de leurs partenaires les ont satisfaites véritablement. Pour 23% des femmes, seule la moitié leur a véritablement procuré du plaisir et 31% moins de la moitié.
Les hommes se montrent beaucoup plus satisfaits... ou les femmes beaucoup plus satisfaisantes : 68% d’entre eux estiment que plus de la moitié de leurs partenaires leur ont véritablement donné du plaisir, dont 32% toutes ou presque. Seulement 21% des femmes considèrent quant à elles que tous leurs partenaires ou presque les ont vraiment satisfaites.  

POUR PIMENTER LEUR RELATION, LES FRANÇAIS N’HESITENT PLUS A SORTIR DES SENTIERS BATTUS...

Parmi une série de 9 pratiques sexuelles testées, celle qui a le plus été expérimentée par les Français est... la fellation ou le cunnilingus (70% l’ont déjà tentée). C’est aussi celle qu’ils jugent la plus excitante.
Ils sont également plus d’un sur quatre à avoir déjà essayé la sodomie et même à avoir fait l’amour dans un lieu public (29%) ! Prendre le risque d’être surpris semble attiser le désir d’une partie des Français : c’est l’une des pratiques qu’ils jugent les plus excitantes (juste après la fellation / le cunnilingus).
Utiliser des sextoys pour pimenter sa vie sexuelle est aujourd’hui assumé : 24% en ont déjà utilisé avec leur partenaire, et 20% seuls (27% des femmes contre 13% des hommes). Les jeunes femmes sont particulièrement nombreuses à ne plus hésiter à reconnaître les utiliser seules (30% des femmes de moins de 35 ans).
Les jeux de rôle et le bondage (liens, menottes...) restent moins courants (respectivement 13% et 11% les ont déjà essayé), mais progressent notamment chez les moins de 35 ans : 19% des moins de 35 ans ont déjà tenté les jeux de rôle, et 21% le bondage. Le succès grand public de Fifty Shades of Grey a sans doute contribué à donner des idées à certains.
Quant aux relations sexuelles à 3 ou plus, 9% des Français les auraient déjà tentées... 12% des hommes déclarent ainsi les avoir expérimentées, contre 7% des femmes.
Enfin, l’échangisme reste plus confidentiel : 4% des Français déclarent l’avoir pratiqué.
Les 35-44 ans sont ceux qui se montrent les plus inventifs pour briser la routine : ils ont tenté en moyenne 2,7 des 9 pratiques citées (contre 2,2 pour la moyenne). Les moins aventureux sont les 18-24 ans, qui ont moins d’expérience (1,9 pratiques en moyenne) mais aussi les plus âgés, sans doute encore marqués par certains interdits (1,8 pratiques en moyenne).
Peu de spécificités géographiques en revanche en matière d’inventivité sexuelle, à l’exception des habitants du Sud-Ouest qui seraient plus aventureux que la moyenne (2,5 pratiques en moyenne testées).

Fiche technique : Pour répondre à ces questions, Ipsos a interrogé du 3 au 12 août 2015, par internet, 1005 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs

Société