Tabac et Cinéma

Afin d’évaluer la représentation du tabac dans les œuvres cinématographiques, la Ligue contre le cancer a entrepris une veille sur la présence et la valorisation de tabac dans les films à succès. La ligue contre le cancer a mené ainsi deux études recueillant les événements de tabac dans les films. Une première étude, menée en collaboration avec l’institut IPSOS, a analysé un échantillon de 200 films dont la sortie s’étale sur 20 ans (1982-2002). Pour chacune de ces années, dix films issus du box office international ont été sélectionnés selon le nombre d’entrées comptabilisées. Cette première étude montrait que la moitié des films analysés présentait au moins une scène de tabagisme. Elle soulignait une présence du tabac plus marquée dans les productions françaises. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer entame aujourd’hui, en collaboration avec l’institut Ipsos, une deuxième enquête effectuée exclusivement sur les films français  parus entre 2005 et 2010.

Tabac et Cinéma

Auteur(s)

  • Christophe David Directeur de Département, Ipsos Observer
Get in touch

Cette nouvelle enquête est basée sur les 180 films français qui ont comptabilisé le plus grand nombre d’entrées au cinéma entre 2005 et 2010. Le visionnage des 30 premiers films du box-office de ces 6 années ont permis de recueillir pour chacun des films la fréquence d’apparition d’événements tabagiques et d’objets. Chacune de ces apparitions ont été qualifiées selon le type de tabac utilisé (cigarettes, cigares, etc.), le type d’objet (paquets, briquets, cendriers, etc.), la situation émotionnelle de l’acteur et le lieu de l’apparition (lieu de travail, rue, etc.). Pour les 60 films parus en 2009 et 2010, la qualification des apparitions a été enrichie notamment par le recueil de la durée réelle d’apparition d’un événement tabagique à l’écran et la caractérisation du personnage.

Le tabac toujours très présent dans la cinématographie française.

Au cours de ces 6 années d’observation, environ 80% des films visionnés présentent des événements tabagiques et des objets liés au tabac tels les briquets, cendriers et paquets de cigarettes. On observe un maintien de la présence du tabac dans les œuvres cinématographiques françaises et une légère diminution de la présence du tabac entre 2005 et 2010.

99 minutes de tabac en 2010.

Les 30 films de production française parus en 2009 totalisent 61.6 minutes de tabagisme (hors objet) ; en 2010, les 30 films montrent au total 99 minutes. Il est à noter qu’un seul et même film présente 43 minutes d’événement tabac (Gainsbourg, la vie héroïque), soit près de 20% du film. Les résultats précédents et l’ensemble des analyses excluent ce film atypique.

Les actrices sont plus nombreuses à fumer en 2010.

Via l’étude de ces 180 films, ce sont 1 071 personnages qui ont été caractérisés. La proportion de fumeurs augmente fortement dans les populations masculine et féminine entre 2005 et 2008 : en 2005, 20.0% des acteurs fument au moins une fois dans un film ; en 2008, ils sont près de 30.0%. Si entre 2005 et 2008, la proportion de fumeurs hommes et femmes est sensiblement proche, en 2010, l’écart se crée : 20.0% des acteurs masculins fument au moins une fois versus 30.0% des actrices.

Le fumeur : un personnage respectable dans une situation normale.

Entre 2005 et 2010, le profil du fumeur tend à devenir de plus en plus respectable : 72.9% des fumeurs sont des personnages respectables en 2005 versus 90.7% en 2010. Cette augmentation est lente et progressive dans le temps et souligne la tendance du cinéma français à banaliser l’acte de fumer. En effet, les fumeurs sont de moins en moins marqués positivement ou négativement. Par ailleurs tabac est de plus en plus fumé dans des situations normales a contrario de scènes d’angoisse ou de convivialité.
L’interdiction de fumer pas vraiment respectée dans les films français. Plus de la moitié des événements fumés ont lieu dans un endroit privé, comme la maison ou voiture (52.9%), 21.3% d’entre eux ont lieu dans un lieu public comme un café, restaurant, discothèque et 20.8% ont lieu au bureau, sur le lieu de travail. Il convient ainsi de noter que l’interdiction de fumer dans les publics n’est pas respectée : la moitié des citations de tabagisme ont lieu dans un lieu clos.

Crédit photo : SIPA

Auteur(s)

  • Christophe David Directeur de Département, Ipsos Observer

Plus de contenus sur Santé

Société