59% des Français prêts à recourir à un éventuel vaccin contre la covid-19

Pour le World Economic Forum, Ipsos a interrogé près de 20 000 citoyens de 27 pays sur leur opinion à l'égard d'un éventuel vaccin contre la Covid-19. 74% des personnes interrogées déclarent qu'elles auraient recours à ce vaccin s'il était disponible. Quelle est l'opinion des Français sur le sujet ? Croient-ils à l'arrivée rapide d'un vaccin, et y auraient-ils recours ?

6 Français sur 10 prêts à se faire vacciner contre le Coronavirus

Si au niveau mondial 74% des répondants se déclarent prêts à recourir à un vaccin contre la Covid-19, les Français s'avèrent bien plus frileux puisqu'ils ne seraient que 59% à se faire vacciner. 20% y seraient même farouchement opposés.

Ces chiffres placent la France parmi les pays où l'intention de recourir au vaccin est la plus faible, derrière la Hongrie (56%), la Pologne (56%) et la Russie (54%). C'est en Chine (97%), au Brésil (88%), en Australie (88%) et en Inde (87%) que le vaccin est le plus plébiscité.

If a vaccine for COVID-19 were available, I would get it | Coronavirus | Ipsos | WEF

Peu d'espoir de voir un vaccin arriver avant la fin de l'année 2020

A travers les 27 pays étudiés, 59% des personnes interrogées estiment qu'un vaccin contre la Covid-19 ne sera pas disponible avant la fin de l'année 2020, une opinion partagée par 61% des Français.

C'est encore une fois en Chine que l'on est le plus optimiste (87%), mais aussi en Arabie Saoudite (75%) et en Inde (74%).
En revanche, Allemands (77%), Belges (77%), Japonais (78%) et Polonais (78%) sont les plus sceptiques quant à l'arrivée d'un vaccin dans les 4 prochains mois.

A vaccine for COVID-19 will be available to me before the end of 2020 | Coronavirus | Ipsos | WEF

Les raisons de l'opposition au vaccin

Nous avons interrogé les personnes affirmant refuser de se faire vacciner contre la Covid-19 afin de mieux comprendre les raisons de ce choix.
Dans chacun des 27 pays étudiés, la première raison invoqué est la crainte d'effets secondaires (56% au niveau mondial, 60% en France).
La deuxième raison est le doute quant à l'efficacité d'un vaccin, évoquée par 29% des personnes interrogées et 33% des Français.
La troisième raison, citée par 19% des répondants dans le monde et 14% en France, est le fait de ne pas se sentir assez menacé par la Covid-19.

Si la crainte d'effets secondaires qui se retrouve en tête des motifs de rejet du vaccin dans le monde, on observe des disparités selon les pays. En France par exemple, la 3ème raison la plus évoquée est l'opposition aux vaccins en général. Une opinion partagée par près d'un Français sur quatre (24%).

Reasons for not taking a vaccine | Coronavirus | Ipsos | WEF

Retrouvez cette étude sur le site du World Economic Forum

Fiche technique : enquête Global Advisor menée par Ipsos du 24 juillet au 7 août 2020 auprès de 19 519 personnes âgées de 18 à 74 ans en Afrique du Sud, au Canada, en Malaysie et en Turquie et de 16 à 74 ans dans 22 autres pays.

Téléchargement

Plus de contenus sur Santé

Société