La moitié des Français déclare que son état de santé s'est détérioré depuis le début de l'épidémie

Si le bulletin de santé s'avère médiocre après un an et demi de crise sanitaire, quels sont les freins à l'amélioration de la santé des Français ? Parmi les obstacles, ils expriment des difficultés à suivre leurs bonnes habitudes au quotidien. Pour les Français, les objets connectés ont un rôle à jouer dans l’accompagnement de tous les jours et leur entrée progressive dans les foyers témoignent de la volonté des utilisateurs d’améliorer leurs pratiques en santé. Ipsos a interrogé les Français, leur état de santé et leurs comportements depuis le début de la crise COVID pour Baracoda, acteur de la Daily Healthtech engagé pour améliorer la santé dans le monde par des objets connectés dédiés à la prévention.

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur Opinion et Santé - Public Affairs
  • Adeline Merceron Responsable d'activité santé - Département Public Affairs
Get in touch

Avec un premier bulletin médiocre depuis la crise sanitaire, la santé d'un Français sur deux s'est dégradée.

A date, le bulletin de santé des Français est médiocre, avec une moyenne de 6,5/10 à leur état de santé, avec des disparités importantes. Leurs niveaux de fatigue (évalué à 5,9/10), d'activité physique (évalué à 5,9/10), la qualité de leur sommeil (évaluée à 6,1/10), et les problèmes musculaires et osseux (évalués à 6,4/10) sont les plus critiques. Plus globalement, la population française est divisée puisque la moitié (50%) des Français déclare que son état de santé s'est détérioré depuis le début de l'épidémie.

Si les Français sont convaincus de l’importance de la prévention en santé, un frein reste à lever : l’usage.

Dans l’ensemble, plus de deux tiers des Français déclarent être bien informés sur les aspects relatifs à la prévention santé, que ce soit sur les règles d’hygiène de vie (84%) ou les habitudes alimentaires à adopter (85%). Avec l’épidémie de COVID-19, si 57% des Français ont pris des résolutions pour faire plus attention à leur santé, seuls 37% ont réussi à les tenir. Plusieurs saisons expliquent les difficultés rencontrées dans la tenue de leurs résolutions : la contrainte imposée par ces routines (42%), la nécessité de faire appel aux conseils d’un professionnel de santé (23%), ou encore la difficulté à trouver les bons conseils (14%). Ils ne savent pas vraiment comment faire au quotidien.

Une solution se distingue : le recours aux objets connectés et aux applications pour se faire accompagner dans le suivi de leur santé.

En effet, les Français sont majoritairement persuadés qu'à terme, les objets et applications digitales vont fortement se développer, puisque trois quarts d'entre eux estiment qu'il s'agit d'un phénomène de fond (72%). Au cours des 5 dernières années, près de 4 Français sur 10 (37%) ont acheté un objet connecté en lien avec la santé ou le bien-être, et se disent à 86% satisfaits de cet achat. Cet intérêt pour les objets connectés est particulièrement marqué chez les moins de 45 ans. Autre fait prometteur : les Français équipés d'un objet tiennent mieux leurs résolutions en lien avec leur santé (46%) que ceux qui n'en ont pas acheté (31%). Ils les utilisent notamment pour suivre leur état de santé (34%) et prévenir l'aggravation de maladies (10%). Les Français se disent aussi prêts à suivre les conseils proposés : près de 8 Français n’ayant pas acheté d’objets connectés sur 10 suivraient les recommandations des objets liées au vaccin (78%), aux symptômes (79%), aux examens à pratiquer (78%) et les maladies pour lesquelles ils sont à risque (74%). Sur les données récoltées par ces objets, une très grande majorité des Français (80%) sont prêts à partager leurs données de santé avec leurs professionnels de santé. Ils sont davantage frileux sur le partage à des acteurs publics de santé (47%), voire hostiles vis-à-vis de leur mutuelle (27%) et des GAFAM (14%).

 

En savoir plus
sur Baracoda.com

 

baracoda ipsos

 

A propos de Baracoda

Baracoda est un leader mondial dans le domaine des technologies de la santé au quotidien, dirigé par des entrepreneurs et des experts techniques passionnés et soucieux de contribuer à l'amélioration de la santé dans le monde. Baracoda inaugure une nouvelle ère où la santé est une ligne à tracer au quotidien - et la technologie en est le moteur. Pour tout le monde. Pour tous les jours. Baracoda, c’est 60 millions d’utilisateurs de sa technologie, 2 millions d’objets connectés produits chaque année. 220 collaborateurs dont 60% d’ingénieurs issus de 16 nationalités.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur Opinion et Santé - Public Affairs
  • Adeline Merceron Responsable d'activité santé - Département Public Affairs

Plus de contenus sur Santé

Société