Le fromage a toujours autant de succès auprès des jeunes !

Depuis toujours, la France est LE pays consommateur de fromages par excellence. La nouvelle génération permettra-t-elle à la France de garder la première place du classement ? Pour répondre à cette question, Ipsos a interrogé 1012 jeunes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 à 30 ans. L’enquête a été réalisée par Internet du 15 au 22 mars 2016.

Le fromage a toujours autant de succès auprès des jeunes !

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
  • Alice Tétaz Chef de Groupe, Ipsos Public Affairs
Get in touch

LE FROMAGE, VÉRITABLE MADELEINE DE PROUST…

En rupture avec les clichés qui associent jeunes et malbouffe, 87% des 15-30 ans affirment qu’il n’y a rien de meilleur que les produits authentiques, du terroir, et 73% d’entre eux affirment qu’il est important pour eux de connaître l’origine des produits alimentaires, un respect du patrimoine qui n’est pas contradictoire avec la nouveauté. Plus de 7 sur 10 (71%) avouent prendre plaisir à cuisiner, 73% adorent essayer de nouveaux produits alimentaires et 66% se disent toujours à la recherche de nouveaux goûts.

Véritable madeleine de Proust, le fromage fait partie des aliments auxquels ils sont le plus attachés. C’est un produit qui fait partie de l’histoire de chacun : 72% des jeunes avouent qu’ils apprécient certaines marques de fromage parce qu’elles leur rappellent leur enfance.  

…ET ALIMENT INCONTOURNABLE DE LA VIE DES JEUNES

Ainsi, en plus de leur rappeler des souvenirs, le fromage bénéficie d’une excellente image auprès des jeunes. Amenés à noter ses différentes caractéristiques, ils l’associent avant tout au plaisir (7,9 / 10), à la convivialité (6,8) et au quotidien (6,8). En aucun cas, il n’est jugé mauvais pour la santé (2,7), ne connote la ringardise (1,3) ou ne suscite le dégoût (1,1). Il est sain et moderne !

Et leurs goûts sont variés : en tête, les fromages crémeux traditionnels (7,2 / 10), puis les fromages de chèvre (7) et les pâtes molles à goût (6,8), suivis de près par les fromages frais natures (6,5) et les fromages crémeux modernes (6,4).

Les jeunes sont par conséquent de grands consommateurs de fromage : plus de 8 sur 10 (84%) consomment du fromage au moins une fois par semaine. Près du tiers d’entre eux (29%) en consomment au moins une fois par jour. Les consommateurs les plus réguliers sont les 15-19 ans (47% d’entre eux en mangent une à plusieurs fois par jour) et ceux qui vivent encore chez leurs parents (47%) : deux chiffres liés, puisque les plus jeunes sont de fait bien moins nombreux à avoir quitté le nid familial. La famille joue donc un rôle important dans la consommation de fromage des jeunes : 59% des 15-30 ans avouent que leurs parents influencent leur consommation ! À l’inverse, à l’âge où la plupart d’entre eux quittent le foyer familial, la consommation baisse légèrement : « seul » un tiers de ceux qui vivent seul (31%) et 27% de ceux qui vivent en colocation en consomment quotidiennement. Avec l’âge et un nouveau changement de mode de vie, la consommation reprend à la hausse : 40% des 25-30 ans et 39% de ceux qui vivent en couple en consomment de nouveau tous les jours.

Si tous les jeunes consommateurs associent le fromage au plaisir (7,9) et à la convivialité (7,2), les jeunes hommes semblent légèrement plus addicts que les jeunes femmes : 14% d’entre eux en consomment plusieurs fois par jour, contre 8% des femmes.

DES MODES DE CONSOMMATION CONVENTIONNELS AU SNACKING : TOUTES LES EXCUSES SONT BONNES POUR MANGER DU FROMAGE

Toutes les situations sont prétextes à consommer du fromage ! Si c’est habituellement à la maison que les jeunes en consomment le plus souvent (85%), il leur arrive également de le faire chez des amis (80% le font souvent). 

Preuve que le fromage est synonyme de convivialité et de partage, les deux tiers des jeunes (66%) le consomment parfois à l’apéritif. Par ailleurs, au-delà de ces modes traditionnels de consommation, le fromage s’inscrit aussi dans des pratiques alimentaires moins conventionnelles : il est consommé au moins de temps en temps lors de pique-niques par 75% des jeunes, et dans des sandwichs par 88% d’entre eux. Une façon pratique de consommer du fromage, rapidement et à l’extérieur... Au total, le snacking est un mode de consommation du fromage pratiqué régulièrement par 78% des jeunes : par exemple, sur le lieu d’études (31% des étudiants le font au moins de temps en temps), après ou pendant une séance de sport (15%), voire dans la rue (5%). Enfin, le fromage arrive troisième au classement des aliments les plus consommés en cas de petit creux (37%), juste derrière le pain (44%) et les gâteaux secs (39%) et loin devant les viennoiseries, les chips ou la charcuterie.

Les moments de consommation du fromage viennent confirmer cette tendance, entre tradition et modernité. Si le dîner (90% en consomment régulièrement) et le déjeuner (73%) apparaissent comme les moments privilégiés pour déguster du fromage, 79% des jeunes en consomment au moins de temps en temps en dehors des repas : à l’apéritif (66%), mais aussi entre 17h et 20h (40%), après le dîner (38%), voire la nuit (10%) !

PRIX, MARQUE MAIS AUSSI PROVENANCE : UN CHOIX AUX CRITÈRES MULTIPLES

Pour acheter leurs fromages, les jeunes privilégient la simplicité. C’est au supermarché ou à l’hypermarché qu’ils en achètent le plus souvent, principalement au rayon frais (80%), mais aussi au stand « fromagerie » (42%). Cette pratique est tout à fait cohérente puisque la quasi-totalité des jeunes Français (92%) pensent que l’on peut acheter des marques de fromage de qualité en grande surface. En plus de la marque, c’est le prix qui joue également un rôle moteur dans le choix au moment d’acheter du fromage : c’est en effet ce que les jeunes regardent en premier (83%). En ce sens, on note aussi l’influence des promotions du moment dans leur consommation : elles jouent un rôle pour 58% d’entre eux.

Néanmoins, malgré leur attachement aux marques et leurs contraintes liées au prix, les jeunes français n’en oublient pas l’importance de la provenance des produits qu’ils consomment : c’est le second critère de choix à l’achat du fromage (cité par 64%). 

QUELS SONT LES FROMAGES PRÉFÉRÉS DES JEUNES ?

Amenés à élire leur marque de fromage préférée parmi 22 marques majeures, les jeunes mettent en tête du classement Président (28%), suivi de Boursin (25%), talonné par Caprice des Dieux (23%). Ces trois marques – ex aequo à 24% – correspondent également aux fromages que les jeunes apprécient notamment pour leur goût.

Enfin, les jeunes placent Apéricubes (29%), Apérivrais (23%) et Philadelphia (22%) sur le podium des fromages les plus modernes, dans l’air du temps. Les deux premières marques associent en effet la consommation du fromage à un moment convivial et plébiscité par les jeunes : l’apéritif ! Ils ne délaissent pour autant pas les autres fromages : ex-aequo avec Boursin, Caprice des dieux (cité par 17%) est la 4ème marque de fromage jugée la plus moderne !

Auteur(s)

  • Etienne Mercier Directeur du département Politique et Opinion, Ipsos Public Affairs
  • Alice Tétaz Chef de Groupe, Ipsos Public Affairs

Plus de contenus sur Grande consommation

Société