Municipales 2020 - Perpignan : la liste de Louis Aliot largement en tête au 1er tour

A un peu plus d’un mois du 1er tour des élections municipales, l’enquête Ipsos Sopra-Steria réalisée à Perpignan pour France Info, France Bleu et L’Indépendant du 1er au 4 février fait apparaître un contexte électoral largement ouvert. Le rapport de force du 1er tour mesuré dans notre enquête est à ce titre riche d’enseignements.

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs
Get in touch

La liste de Louis Aliot largement en tête au 1er tour

La liste conduite par Louis Aliot, soutenue par le Rassemblement national, est créditée dans notre enquête de 30% des suffrages exprimées. Même si ce niveau se situe en-deçà de son score au 1er tour il y a 6 ans (34,2% en 2014), il dispose d’une avance significative sur les autres principales listes. A ce titre, la liste du Maire sortant, Jean-Marc Pujol, n’obtiendrait que 19% des voix (il en avait obtenu 30,7% en 2014). Viennent ensuite la liste EELV-PS d’Agnès Langevine (15%), la liste du Député Romain Grau soutenu par LREM, le Modem et l’UDI (13%), celle de La France Insoumise (10%) et la liste sans étiquette de Clotilde Ripoull (8%).  Deux listes Divers droite ferment la marche (respectivement 4% et 0,5%) avec la liste de Lutte ouvrière (0,5%).

Dans une ville où Marine Le Pen a obtenue 26% puis 40 % aux 1er et 2nd tours de l’élection présidentielle et où la liste Bardella est arrivée en tête en mai dernier avec 30% des suffrages, l’avance dont dispose Louis Aliot s’explique notamment par le fait que les personnes ayant voté pour lui en 2014 ou pour Marine Le Pen en 2017 lui accordent largement leur confiance. De la même manière, une part significative (plus de 40%) des électeurs de François Fillon en 2017 semblent compter voter pour lui.

Sur la base de ce rapport de force, il est impératif pour l’équipe sortante de pouvoir bénéficier au 2nd tour de bons reports de voix des listes Ripoull et Amiel, voire de celle de Romain Grau (si celui-ci devait se retirer pour faire barrage au RN ou fusionner avec la liste Pujol) pour espérer rattraper son retard sur la liste de Louis Aliot.

De la même manière, l’attitude des listes de gauche (maintien, fusion ou retrait pour faire barrage au RN) constituera également l’une des principales clés du 2nd tour.

Un score décevant pour la liste du Maire sortant qui s’explique notamment par un bilan municipal jugé sévèrement

Elément préoccupant pour Jean-Marc Pujol, les Perpignanais se révèlent globalement sévères à l’égard du travail accompli par la Municipalité depuis les dernières élections municipales. Pour près d’un habitant sur deux (49%), le travail a été médiocre ou mauvais alors qu’il n’y a que 50% des administrés à déclarer que le travail a été excellent ou bon (le plus souvent « bon » et très rarement « excellent »). Ce score est nettement en-dessous de ce que nous mesurons habituellement dans les villes françaises de 50 000 habitants et plus (notre moyenne nationale est de 63% d’opinions positives contre 37% d’opinions négatives).

Dans le détail, si les jugements sont logiquement très majoritairement favorables auprès des personnes comptant voter pour la liste de Jean-Marc Pujol (84%), les réponses sont très partagées pour les électorats des listes EELV-PS et LREM et bien plus critiques pour ceux du Rassemblement national.

Sécurité et propreté : de l’avis des Perpignanais les deux principales priorités de la future Municipalité

Quand on leur demande de se projeter dans l’avenir en identifiant quelles sont les sujets dont la prochaine Municipalité devrait s’occuper en priorité, les

personnes interrogées citent massivement la sécurité (58%) soit nettement plus que ce nous observons habituellement dans les villes françaises (moyenne nationale à 44%) devant la propreté (45%, là encore très au-dessus de notre moyenne nationale de 30%).

Suivent ensuite le soutien à l’emploi (plus qu’ailleurs en France), l’environnement et la lutte contre la pollution (moins qu’ailleurs) et la circulation et le stationnement.

Les résultats de cette question font également apparaître des différences selon le profil politique des personnes interrogées : la sécurité constitue une préoccupation partagée par la très grande majorité des électeurs des listes LR et RN et la propreté est également une préoccupation forte de l’électorat de Louis Aliot. A l’inverse, les électeurs de la liste EELV-PS se révèlent plus soucieux que les autres du soutien à l’emploi et de l’environnement.


Fiche technique : enquête Ipsos/Sopra-Steria pour France Bleu et l'Indépendant menée du 1er au 4 février 2020 auprès de 604 personnes inscrites sur les listes électorales de Perpignan, constituant un échantillon représentatif des habitants de Perpignan âgés de 18 ans et plus.

Téléchargement

Auteur(s)

  • Stéphane Zumsteeg Directeur du Département Opinion et Recherche Sociale, Public Affairs

Société